jules-papillon4.png

 Jules Bianchi GP  F1 de Hongrie 2014 avec le papillon de Julie 

 

jules-budapest.png 

 

Jules:
«J'ai de bons souvenirs de la Hongrie comme ma deuxième course en Eurocup Formula Renault a eu lieu ici en 2007 et j'ai eu deux poles positions. C'est une piste intéressante, car il ya de grands freinages, de longs virages et quelques parties assez inégales. il y a aussi peu de temps pour reprendre son souffle. Ce sera une semaine chargée pour sûr, et probablement il fera très chaud, donc j'espère que nous pourrons avoir une belle récompense et terminer la première partie de la saison en position de force par rapport aux voitures autour de nous ". 
 
Essais libres vendredi:
Jules:
«Nous avons lutté  avec l'équilibre de la voiture aujourd'hui, ce qui a rendu très difficile d'arriver à un bon set-up. Ce matin, c'était très difficile mais nous avons un peu améliorée  cet après-midi, mais pas assez pour être devant Kobayashi. Donc, nous allons continuer à pousser pour trouver quelque chose de plussur la voiture avant pour les qualifications de demain? Nous avons besoin pour assurer une bonne position par rapport aux voitures en queue de peloton pour la course. " 
 
Quallifications: Jules P16 en Q2 
Jules Bianchi (Marussia) a réussi un sacré coup en éliminant Kimi Räikkönen (Ferrari), samedi au Hungaroring.
Jules Bianchi (Marussia) s'est une nouvelle fois distingué samedi après-midi au Hungaroring, après s'être déjà mis en évidence à Monaco et Silverstone cette saison. Le Français a sorti Kimi Räikkönen en Q1, profitant d'une erreur stratégique commise par Ferrari.
"Nous avons réalisé une superbe séance qualificative !", s'est-il exclamé à son retour dans le paddock. "Tout s'est très bien passé dès le début. Le week-end avait été difficile jusqu'ici, les différentes séances d'essais libres ne s'étaient pas bien passées pour moi. Je ne sais pas ce qui est arrivé à Kimi, mais ça fait toujours du bien d'obtenir un résultat comme celui-ci !"
Une performance qui est d'autant plus importante que Bianchi est obligé d'accomplir des coups d'éclat comme celui-ci pour se faire remarquer. "C'est sûr, c'est toujours bien aux yeux des gens de montrer que je suis là. Il faut savoir saisir sa chance quand l'occasion se présente, et sur un malentendu on peut faire de bonnes choses." 
 
La course: Jules P15
 
"C'était une course difficile pour moi parce que je devais faire plus de 50 tours avec une voiture endommagée avec de terribles problèmes d'équilibre. Maldonado vient de nulle part et m'a percuté sur le côté. J'ai eu vraiment peur qu'il me mette hors de la course et je savais que c'était une course qui présenterait un grand nombre de possibilités
 Bien que les Caterhams n'étaient pas dans la course, les problèmes d'équilibre ont fait que je ne pouvais pas lutter avec les Sauber, qui à un moment donné étaient dans une bonne position qui aurait pu menacer notre place au championnat.
 Ce fut une course très éprouvante, ayant à lutter contre la voiture pendant si longtemps et de ne pas pouvoir  être en mesure de tour rapide, mais au moins nous avons eu les deux voitures à l'arrivée et on finit la première moitié de la saison sur une bonne note.
Mes remerciements à toute l'équipe. Je souhaite à tous de bonnes vacances après quoi nous reviendrons plus fort et pour finir le travail que nous avons commencé afin de battre Sauber sur la piste espérons ". 

 

jules-papillon2.png 

 Horaires TV Canal+

Vendredi 25 juillet :
Essais libres 1 à 09h50 (Canal + Sport).
Essais libres 2 à 13h50 (Canal + Sport).
Samedi 26 juillet :
Essais libres 3 à 10h50 (Canal + Sport).
Qualifications à 13h50 (Canal +).
Qualifications à 13h55 (La Deux).
Qualifications (rediffusion) à 22h25 (Canal + Sport).
Dimanche 27 juillet :
Qualifications (rediffusion) à 04h00 (Canal +).
Qualifications (rediffusion) à 10h45 (Canal + Sport).
La parade des pilotes à 12h20 (Canal + Sport).
"La Grille" à 13h00 (Canal +, en clair).
"Warm Up" à 13h30 (La Deux).
Course à 14h00 (Canal + / La Deux).
"Formula One, le magazine de la F1" à 19h50 (Canal +, en clair).
Course (rediffusion) à 20h50 (Canal + Sport).
"Formula One, le magazine de la F1" (rediffusion) à 22h35 (Canal + Sport). 

 

jules-papillon1.png 

 jules-budapest1.png

 

 

jules-papillon.png 

 

Site web Jules Bianchi. Clic... 

 

spa.png

 F.Barhez-E.Debard-T.Vautier et L.Badey 24H de Spa avec le papillon de Julie

 

fab-spa.png 

 

spa1.png Qualifs P13

 

La course:

Comme d'hab, des Safety car à la pelle, même avec un soleil de plomb.

Notre voiture s'en tire plutôt bien après 4H30 de course.

P1 du PAM et P4 au général avec Fabien au volant.

 fab-p1.png

Un petit plaisir après 4H30 de course.P1 en PAM et P4 au général .

 

-2H du matin :une durite de frein casse, Eric Debard sort mais ramène la voiture au stand.  

 

Départ des 24H de Spa 16H30 (en direct sursur Motors TV) 

 

team.png Podium en 2013. O.Panis et M.Moullin-Traffort sont remplacés par T.Vautier et L.Badey, mais Eric debard et Fabien Barthez sont toujours de l'aventure.

jules-allem.pngjules-papillon2.png

 Jules Bianchi GP d'Allemagne F1 2014 avec le papillon de Julie 

Jules: 

 «J'ai toujours aimé le circuit de Hockenheim, après avoir couru ici dans les formules juniors et avec de bons souvenirspour  avoir remporté beaucoup plus tôt dans ma carrière. La cible est un peu différente pour ce week-end,après la Q2 à Silverstone, nous espérons montrer que nous sommes encore plus proche de Sauber, je l'espère avec une autre bonne qualification. Nous avons eu un test positif à Silverstone et j'espère que ça nous aidera à avoirune bonne course avant la pause estivale ". 

 

 

Essais libres vendredi:

Jules: 

«Il a fallu un peu de travail aujourd'hui pour obtenir la bonne configuration . Les changements que nous avons apportés à la voiture bouleversait l'équilibre, nous avons dû revenir à la case départ. Après la pause, la voiture était mieux et nous nous sommes dirigés dans la bonne direction, mais il reste encore beaucoup de travail à faire avec les informations que nous avons. Il a fait très chaud aujourd'hui, ce qui est difficile pour tout le monde, mais heureusement pas de problèmes avec la voiture jusqu'à présent. " 

 

 

Qualifs:Jules P18

Jules Bianchi (Marussia) déplorait samedi l'écart entre sa monoplace et les Sauber malgré une belle 18e place lors de la qualification au Grand Prix d'Allemagne.
Jules Bianchi (Marussia) a réalisé une belle performance lors de la qualification du Grand Prix d’Allemagne à Hockenheim samedi. Le Français est parvenu à se hisser au 18ème rang sur la grille de départ, en précédant notamment la Lotus de Pastor Maldonado. Le Niçois n'était pourtant pas très satisfait après les essais car sa voiture a perdu pas mal d'appui avec la suppression du système FRIC. "C'est bien de battre une Lotus, mais on est encore loin des Sauber" a-t-il constaté. "On doit encore tirer un meilleur parti de notre package et poursuivre le développement, mais c'est déjà positif de faire une bonne qualif."
Le Français a nettement précédé la Caterham de Kamui Kobayashi (+0"718) et son équipier Max Chilton ( +0"793). Il tentera naturellement de faire aussi bien dimanche, sans être en mesure de pouvoir inquiéter les Sauber à la régulière car les monoplaces suisses ont mieux digéré l'abandon du FRIC. 
 
La course: Jules P15
"J'ai eu un problème au départ qui m'a positionné dernier, mais je suis revenu devant Kobayashi et Max en quelques tours. Ensuite, la course s'est très bien passé pour moi. Je pouvais garder tout le monde derrière moi et j'ai été un peu plus rapide que les voitures derrière, de sorte que le seul facteur, c'est que nous n'avons pas été assez rapide pour attraper les Sauber. Comme nous le savons, c'est quelque chose que nous devons travailler. L'équilibre a un peu changé en raison des températures différentes aujourd'hui, mais sinon bien et un bon résultat d'équipe avec nous en conservant notre position au championnat. " 

jules-monac-pap.png 

 

F1 - GP d'Allemagne: Le programme TV

Vendredi
- Essais Libres 1: 09h50 en direct sur Canal + Sport.
- Essais Libres 2: 13h50 en direct sur Canal + Sport.
Samedi
- Essais Libres 3: 10h50 en direct sur Canal + Sport.
- Qualifications: 13h50 en direct sur Canal +. Rediffusion à 17h25 sur Canal + Sport et dimanche à 10h55 sur Canal + Sport
Dimanche
- La parade des pilotes: 12h20 sur Canal + Sport
- La grille: 13h00 en direct sur Canal +
- Course: 14h00 en direct sur Canal +. Rediffusion à 20h50 sur Canal + Sport et lundi à 13h40 sur Canal+ Sport
- Formula One: 19h50 en direct et en clair sur Canal +. Rediffusion à 22h35 sur Canal + Sport et lundi à 15h25 sur Canal + Sport


 

jules-pap-1.png 

Le 61e Grand Prix d'Allemagne ne sera "que" le 34e à avoir lieu à Hockenheim. Lors des sept dernières éditions, une alternance a été mise en place avec le Nürburgring, qui a donc accueilli l'épreuve en 2013. Rénové en 2002 sous la direction de l'architecte Hermann Tilke, le circuit a été raccourci et a grandement changé de visage . Exit notamment les longues lignes droites au milieu de la forêt, dans laquelle d'importantes baisses de températures étaient constatées et où les équipes perdaient parfois le contact radio avec les pilotes. Autrefois considérée comme une des pistes les plus rapides du monde, elle a un peu perdu de son charme mais le spectacle pourrait tout de même être au rendez-vous sur le tracé de 4,574 kilomètres. 

 

jules-papillon350.png 

jules-papillon1.png 

 jules-allem1.png

 

Site web Jules.Clic...   

fab3.png

 F. Barthez-A.Pons-S.Ayari ELMS Red Bull Ring 19-20/07/14 avec le papillon de Julie

 fab-rbr2.png

 

 RESULTATS.CLIC..

 

fab-rbr1.png 

les-3.png

 

fab.png 

 

fab-rbr.png

jules-ferrari.png

 Jules Bianchi meilleur chrono des essais privés F1 de Silverstone avec Ferrari

 

jules-ferrari4.png 

 

Pour cette seconde journée d’essais privés, à Silverstone, c’est Jules Bianchi qui a eu les commandes de la F14-T. Une première pour le pilote Marussia. Il a fait 89 tours avec le meilleur temps de la journée qui est 1 : 35.262.
Ce matin, il a travaillé sur les paramètres de la voiture utilisés par les pilotes titulaires. Il a ensuite travaillé sur de nouvelles solutions ; puis l’équipe a également poursuivi le développement sur les dernières innovations.
A la fin de la session, il était satisfait. Il a déclaré : « Je suis heureux d’être utile à l’équipe. Nous avons terminé le programme que nous nous sommes fixé et nous avons pu rouler assez vite en fin d’après midi.
Je savais, dès lundi, que je conduirais à la place de Kimi. Evidemment, cela a été une grande émotion. Je fais partie de la famille de Maranello, car je suis un pilote de la FDA (Ferrari driver academy) et pour chacun de nous, le but ultime est de conduire cette voiture en Formule 1.
Sachez que ce n’est pas encore le moment pour moi, mais je travaille pour démontrer à l’équipe que je suis prêt. Maintenant, je veux me concentrer sur ma saison avec Marussia. Jusqu’à présent, j’ai vécu une bonne année, mais il y a encore beaucoup de courses et je souhaite pouvoir emporter une autre satisfaction. »
 
jules-ferrari2.png 
 
jules-ferrari1.png 
jules_ferrari5.png 
 
jules-ferrari3.png 
 
Site web Jules.Clic...  

jules-pap.png

 Jules Bianchi GP F1 Silverstone 2014 avec le papillon de Julie

jules-papillon2.png 

 jules-papillon1.png

 

 Jules Bianchi remplace Räikkönen chez Ferrari pour les essais de mercredi à Silverstone.

 

Jules Bianchi est actuellement titulaire chez Marussia mais reste un pilote couvé par Ferrari. Le Français est parvenu à marquer ses premiers points à Monaco et à entrer en Q2 devant les pilotes Ferrari lors de ce Grand Prix de Grande Bretagne et il est évident que sa cote est orientée à la hausse.
De son côté, Kimi Räikkönen qui ne parvient toujours pas à exploiter sa machine a connu un gros crash en début de course ce week-end qui lui a occasionné des blessures aux chevilles et aux genoux. Pour les essais collectifs programmés à la suite du Grand Prix, le Finlandais devait prendre le volant à partir de mercredi, ce qu'il ne pourra pas faire afin d'être totalement rétabli pour le Grand Prix d'Allemagne dans 15 jours.
Ferrari qui aurait bien pu faire rouler Pedro de la Rosa sur les 2 jours a préféré saisir l'opportunité de tester Jules Bianchi au volant de la F14T mercredi. L'après Räikkönen commence à se mettre en place chez Ferrari.
Mais sera-ce en 2016 comme l'annonce l'intéressé qui dit vouloir continuer ou dès 2015 ? 

 

jules-papillon.png 

 

La course: Jules P14 

"10ème place à la reprise, j'ai eu un premier relais très agréable après le redémarrage. Je savais que je ne serais pas en mesure de contenir les voitures plus rapides derrière moi, mais c'était un bon test de notre rythme. Combien de temps je pouvais les garder derrière? C'était une partie de plaisir pour moi. Après cela, j'ai juste eu à pousser aussi fort que je pouvais pour rester avec le peloton dans le cas où une occasion se présentait. Ce que nous  voyons aujourd'hui, c'est que ce dont nous avons besoin est juste un peu plus de dixièmes au tour pour nous permettre de suivre le rythme avec les voitures Lotus et Sauber, donc nous devons nous concentrer maintenant sur ​​la recherche de ce temps supplémentaire ".  

 

 

Les Qualifs: Jules P12:Génial 

Marussia a pris des risques et ça a payé pour Jules Bianchi qui réussit la meilleure qualification de l'histoire de l'équipe russo-britannique avec une 12e place sur la grille de départ.
"Génial !"
Avec une piste soumise à une pluie intermittente, Marussia a envoyé ses pilotes aux bon moments. Avec une bonne dose de chance, ils ont pu réaliser leurs temps avec que la météo se gâte et qu'Esteban Gutiérrez ne soit accidenté.
Ce fut une journée fantastique pour l'équipe et je suis heureux pour tout le monde", a déclaré Bianchi. "Après nos premiers points à Monaco, c'est génial de réussir la meilleure qualification de l'histoire de notre équipe. Aujourd'hui, la situation n'a pas été facile et ce résultat, nous le devons à une grande stratégie qui nous a permis de bien prévoir les conditions et d'utiliser au maximum le temps qui nous était imparti pour entrer en piste avec les pneumatiques adéquats."
"On a dû prendre des risques, mais on avait tout à gagner. Pour notre dernier tour rapide, nous avons décidé d'utiliser les pneumatiques pour le sec, même si la piste était vraiment à la limite. J'ai vraiment eu un bon tour avant que le drapeau jaune sorte pour le tête-à-queue de Gutiérrez. Je pense que sans cela, j'aurais pu faire encore mieux et on ne sait pas ce qu'il se serait passé. Je suis vraiment heureux d'avoir réussi ce résultat pour la course à domicile de l'équipe. Tout doit être possible pour cette course. Je vais essayer de faire le maximum." 

jules-silverstone.png 

 

Vendredi
- Essais Libres 1: 10h50 en direct sur Canal + Sport.
- Essais Libres 2: 14h45 en direct sur Canal + Sport.
Samedi
- Essais Libres 3: 10h50 en direct sur Canal + Sport.
- Qualifications: 13h45 en direct sur Canal +. Rediffusion à 18h40 sur Canal + Sport et dimanche à 10h45 sur Canal + Sport
Dimanche
- La parade des pilotes: 12h20 sur Canal + Sport
- La grille: 13h00 en direct sur Canal +
- Course: 14h00 en direct sur Canal +. Rediffusion à 20h50 sur Canal + Sport et lundi à 12h30 sur Canal+ Sport
- Formula One: 19h50 en direct et en clair sur Canal +. Rediffusion à 22h35 sur Canal + Sport et lundi à 14h20 sur Canal + Sport 
 
jules-monac-pap.png 
jules-silverstone.png
 

Site web Jules.Clic... 

jules-pap.png

 Jules Bianchi GP F1 d'Autriche Spielberg avec le papillon de Julie
 
Jules Bianchi:
«J'ai toujours aimé le défi d'un nouveau circuit. Ce n'est pas nouveau pour tout le monde bien sûr, mais je pense que le point de départ sera assez similaire pour toutes les équipes. S'adapter à un nouveau circuit est l'un de mes défis préférés comme pilote, à la fois en termes de travail avec mes ingénieurs pour adapter la voiture à la piste et aussi pour mettre à l'épreuve ma propre capacité à me familiariser avec une nouvelle piste.. J'apprécie vraiment cela. Nous avons fait un travail de simulation et la piste est vraiment bonne, un autre défi intéressant pour nous. J'espère que nous pourrons continuer dans la bonne direction pour obtenir un bon résultat pour l'équipe. " 
 
La course:

Quinzième sous le drapeau à damiers du Grand Prix d'Autriche, Jules Bianchi s'est une fois de plus montré le plus rapides des Marussia et des Caterham.

"Ce n'était pas une course facile mais je suis très heureux de la façon dont nous avons terminé", a déclaré le Niçois. "J'ai pris un bon départ et j'ai gardé tout le monde derrière. Ce n'était pas possible pour moi de garder ce rythme avec le pneu super-tendres et Kobayashi a réussi à s'en sortir."

"La stratégie a ensuite parfaitement fonctionné et j'ai pu rattraper mon retard sur Kamui, puis le passer et prendre une certaine marge. C'est un bon résultat et je suis heureux, c'était une belle bagarre. J'espère que nous pourrons trouver les dixièmes supplémentaires pour notre course à domicile, à Silverstone".


 
Essais vendredi:
«Dans l'ensemble, nous avons terminé la journée avec beaucoup de bonnes informations, qui seront très utiles pour demain. J'ai perdu un peu de temps en raison d'un problème de radio, mais nous avons commencé à récupérer le retard et je pense qu'on sera mieux demain. C'est une belle piste et les premiers signes sont que nous pouvons bien faire ici comme nous l'avons déjà montré quelques bonnes promesse contre les Sauber. Je suis impatient de la suite du week-end ".  

 

jules-monac-pap.png 

 
Le programme télé
Vendredi

- Essais Libres 1: 09h50 en direct sur Canal + Sport. Rediffusion à 20h45 sur Canal + Sport
- Essais Libres 2: 13h50 en direct sur Canal + Sport. Rediffusion à 22h35 sur Canal + Sport
Samedi
- Essais Libres 3: 10h50 en direct sur Canal + Sport. Rediffusion dimanche à 04h20 sur Canal +
Dimanche
- La grille: 13h05 en direct sur Canal +
- Course: 14h00 en direct sur Canal +. Rediffusion à 20h50 sur Canal + Sport, lundi à 12h35 sur Canal+ Sport et mardi à 16h40 sur Canal + Sport
- Formula One: 19h50 en direct et en clair sur Canal +. Rediffusion à 22h35 sur Canal + Sport et lundi à 14h20 sur Canal + Sport
 
jules-rbr2.png
 
jules-rbr1.png 

 

jules-rbr.png 

1.png

 F.Barthez-A.Pons-S.Ayari 24H du Mans 2014 avec le papillon de Julie

 

Ferrari 458 Italia N°58 Sofrev ASP avec le papillon de Julie: Les essais 

Les qualifs des 24H du mans n’ont pas de valeur significatives sur l’issue de la course.

Premièrement parce qu’ils ne reflètent pas la valeur de l’équipage et surtout parce que la grande majorité des voitures n’ont pas eu un seul tour clair.

L’édition 2014 est particulièrement significatives à ce sujet par un nombre important de drapeaux.

La première question que l’on peut de poser, c’est pourquoi autant de sortie de piste. Il ne s’agit bien sûr pas de la qualité des pilotes parce que ceux qui sont sorti sont tous des pilotes confirmés.

La réponse est venue de Fabien qui m’a dit qu’il avait passé 1H45 dans la voiture, j'ai fais un seul tour et avec un drapeau jaune.. Du coup, certains pilotes veulent prouver leur pointe de vitesse et ne lèvent pas le pied après avoir effectué un bon chrono sur  9, 10, 11, 12 kms. C’est le cas par exemple,de la Pegasus arrivée en fin de tour qui a sous estimé les risques du drapeau blanc du à  l’Audi N°1 et qui a percuté le mur de l’arrivée.

 

La course des 24H du Mans est mythique parce qu’elle réserve des surprises à tout le monde, à commencer par les pilotes habitués à l’obligation de faire le meilleur temps pour pouvoir gagner une course.

 

Pour Fabien, Anthony et Soheil, l’objectif est clair. On apprend et on se fait plaisir et on verra à la fin des 24H.

L’équipe est constitué d’Anthony Pons, un pilote rapide drivé par Soheil  qui a la tête sur les épaules. C’est un homme aux valeurs humaines très développées, qualité indispensable pour Fabien. 

Soheil Ayari, le pro qui refait le bruit de la voiture lorsqu’il te coach….et Fabien Barthez a toutes les qualités pour de genre de course qui fait appel à la maitrise de soi et  un pouvoir de concentration à long terme.

Le team Sofrev ASP est vraiment à sa place dans cette épreuve. Les mécanos sont parfaits comme la plupart des mécanos de la course automobile ou du karting. Le ingénieurs sont habitués à la Ferrari et le boss Jérôme Policand avec sa grande expérience des 24H, possède toutes les qualités de team manager par son approche chirurgicale de l’organisation. Fabien me disait: » il sait tout ce mec ».

Et il rajoute:"c'est génial une semaine comme ça, j'en ferai bien une par mois";

 

 

 La course:P9 mission remplie.

 

L’équipage de la N°58 a réalisé un parcourt sans faute pour sa 1ère participation aux 24H du Mans.

La catégorie GTE/AM avait un niveau  particulièrement élevé. La balance de la Ferrari n’était pas particulièrement favorable, les Aston Martin et Porsche étaient nettement plus rapide, mais le team a joué la sécurité avec des réglages plus faciles que rapides.

Résultat, aucune faute, pas de tête à queue ni sortie. Course parfaite avec des chronos de 4.05 pour Anthony et Fabien.  

 

Gérard Tonelli  

 2.png

 

-Les engagés. Clic... 

-Résultats.Clic... 

-Programme.Clic...

 

sofrev.png 

 

 

3.png Fabien Barthez est aux 24H du Mans. Lorsqu’il a débuté en 2008, je peux attester qu’il avait pour objectif la course mythique en tête. 6ans après, il a gagné la coupe et le championnat de France GT et il est au départ de la plus prestigieuse des courses au monde.
Je suis très heureux pour mon pote et je lui souhaite le meilleur.Pendant ces années d’apprentissage, j’ai suivi la préparation d’un vrai champion.
On est pas champion du monde par hasard et rares sont les champions qui réussissent leur reconversion. Il existe bien une graine de champion dans les gênes et Fab démontre qu'il ne suffit pas d'être agile sur une ligne de but.C'est bien au niveau du mental ,de la détermination et de l'intelligence qu'on devient un champion.
 
Gérard Tonelli

fab-essais.png 

fab-essais1.png 

fab-essais2.png 

fab-essais3.png 

fab.png 

 

Fabien Barthez : “Dans chaque sport, il faut la passion !”

11 juin 2014 par Laurent Mercier

 

Fabien Barthez fait partie des rookies de cette 82ème édition des 24 Heures du Mans. Pour ses débuts dans la Sarthe, l’ancien portier de l’Equipe de France de Football roule au sein du team Sofrev-ASP de Jérôme Policand, avec à ses côtés Anthony Pons et l’expérimenté Soheil Ayari. Le natif de Lavelanet ne débute toutefois pas sur un double tour d’horloge puisqu’on l’a vu aux 24 Heures de Spa, déjà chez Sofrev-ASP.

 C’est un Fabien Barthez concentré qui s’apprête à faire ses débuts au Mans : « Je ne connaissais le grand circuit que lors de la Journée Test de l’édition 2012 au volant d’une Formula Le Mans. Là je rentre dans le grand bain de cette épreuve mythique. Pour moi, la Journée Test a été très productive. J’apprécie chaque instant depuis que je suis arrivé au Mans. Cela fait six mois que je travaille le dossier. »

 Pour ses débuts dans la Sarthe, le Champion du Monde 1998 peut s’appuyer sur l’expérience de Soheil Ayari et Jérôme Policand : « J’apprends beaucoup à leurs côtés. A moi de retenir l’essentiel et de ne pas me disperser ! Il y a tellement de paramètres à prendre en compte. 

Après une immense carrière en football, Fabien Barthez s’est lancé en sport automobile avec un titre de Champion de France GT à la clé la saison dernière : « Pour être franc, je ne pensais pas pouvoir être un jour au départ des 24 Heures du Mans. J’ai progressé petit à petit au fil des saisons. Sans Jérôme, je n’aurai pas franchi le pas. C’était avec lui ou pas du tout. »

 Aucune comparaison possible entre les stades et les circuits même si les deux sont le terrain de jeu des sportifs de haut niveau : « Mon métier était footballeur. J’ai fait cela depuis l’âge de 15 ans à haut niveau. En foot, c’est toi qui gère cet univers car c’est quelque chose que je maîtrisais sur le bout des doigts. En sport automobile, ce n’est pas vraiment le cas. J’ai découvert ce sport en 2008 et je ne maîtrise pas tous les paramètres. »

Outre le projet sportif, Fabien ne veut pas absolument pas mettre de côté l’aventure humaine : « C’est un projet commun avec Antho et Soheil. Je fais tout cela pour l’aventure humaine et vivre des moments exceptionnels. Le côté sportif passe après. Dans chaque sport, il faut la passion. Dans le cas contraire, cela ne sert à rien de venir. »

 

jules-pap.png

 Jules Bianchi GP F1 du Canada 2014 avec le papillon de Julie

 

Après un superbe résultat à Monaco, direction Montréal:

Jules:"je suis très exité d'aller à Montréal dans une dynamique positive pour envisager un résultat positif.

Nous avon spaser une semaine fantastique avec l'équipe pour célébrer ce bon résultat dû à tout le travail effectué pour en arriver là.

Je ne sais pas si nous pouvons obtenir des points au Canada, mais nous avons besoin de démontrer de façon constante que nous pouvons suivre le rythme des Saubers et faire une bonne course.

Je pense que nous garderons les points assez longtemps , mais nous devns aller de l'avant car la saison est encore longue.Le circuit de Montréal est un gros défi."

 

 

jules-monac1.png 

Vendredi 6 juin :
Essais libres 1 à 15h50 (Canal + Sport).
Essais libres 2 à 19h50 (Canal + Sport).

La course: Pas sa faute

"Je vais bien, je n'ai rien du tout, mais je suis très déçu", a-t-il dit au micro de Canal Plus. "J'ai pris un bon départ, j'avais doublé deux ou trois voitures. Je ne sais pas exactement ce qu'il s'est passé mais je suis déçu."
"J'ai doublé quelqu'un juste à l'extérieur, je crois que c'était Max, j'ai laissé la place à la corde pour une voiture, de toute façon j'étais déjà devant. Après, j'ai senti qu'on m'a tapé par l'arrière et je suis parti en tête-à-queue. Il n'y avait pas grand-chose à faire."
"Ça s'arrête très, très vite, mais il y a encore beaucoup de courses, on va continuer à travailler." Rendez-vous dans deux semaines en Autriche.

 


 

jules-monac-pap.png 

 

jules-louis.png 

Jules et louis Iglésias 

Site web Jules Bianchi. Cllic... 

remise.png

Lors du GT Tour de Lédenon 2014, la Fondation Julie Tonelli pour l’enfance sous égide de la Fondation de France, a remis un chèque de 25 000€ à l’association pour Yanis.

Le week-end était concentré sur 2 jours, l’activité des teams et des pilotes était décuplé, ce qui n’a pas permis à l’ensemble des pilotes Julie de poser sur la photo.

Néanmoins, les amis étaient présent avec Olivier Panis, Renaud Derlot, Morgan Moullin-Traffort, Greg Guilvert, David Hallyday et l’ensemble du team Saintéloc de Sébastien Chetail (pilotes, mécanos, ingénieurs et Isabelle qui organise a merveille les meetings). 

 

 La Fondation Julie Tonelli pour l’enfance est présente depuis 3 ans aux côtés des parents de Yanis Stéphanie et Farouk ainsi que la mamie Régine qui lui transmet son rayonnement. Ce week-end, j’ai constaté des progrès très significatifs dus à la méthode Biofeedback. Le chemin est certes très long encore mais Yanis sera autonome un jour…

La Fondation de Julie l’accompagnera jusqu’à la victoire.

 

Le papa de Julie  

 

reno-andy.png

 Renaud Derlot-Andy 

 

Galerie photos.Clic... 

 

reno-gg.png

 Reno-GG

 

remise-ledenon.png 

antho-gg.png 

 

reno1.png

Renaud Derlot R8 LMS Ultra Julie by Saintéloc Racing 

 

audi-julies.png 

 

greg-david-phi.png

Greg Guilvert-David Hallyday-Philippe Saran 

 

olive.pngOlivier Panis 

 

r8.pngaudi-julie1.png 

 

david-isa-eva.pngDavid-Eva-Isa-Vortex

 

 eva-greg.png

Greg-Eva -Vortex

 

 

gg-yanis.pngYanis et le papa de Julie 

 

Communiqué de présentation:

 

Nous n’étions pas au Mans pour la première, mais nous serons sur le circuit de Lédenon dans le cadre d’une double action de la Fondation Julie Tonelli pour l’enfance.

Lors de ce week-end, nous remettrons un chèque de 25K€ à notre petit protégé Yanis et avec l’association La Vie devant Soi ,nous permettrons à Elton 15 ans hospitalisé en onc-hématologie de réaliser son rêve:suivre les mécanos de course.

 

Le duo Derlot /Tonelli n’est pas seulement l’équipage qui a gagné les deux courses du GT Tour 2011 à Ledenon sur une SLS, c’est l’association de deux amis qui se sont rencontrés en Carrera Cup 2007. Comme Philippe kalmès et des dizaines d’autres amis en karting,  Renaud m’a permis de faire connaître le petit papillon rose de Julie en sport auto jusqu’en F1 avec JEV. 

 

Il faut noter que la Fondation ne sollicite aucune contribution financière et n'accepte aucun don. Sur ses fonds propres, issus uniquement de la famille de Julie, la Fondation a pour but de soutenir financièrement des associations qui agissent directement en faveur d'enfants malades ou en difficulté. La Fondation véhicule des valeurs positives de respect, de générosité et d'entraide auxquelles sont sensibles les passionnés de karting et de course automobile.

Cette action menée sur le GT Tour permettra à tous les pilotes de visualiser qu’ils sont à l’origine de nos actions. Du plus petit pilote en minikart qui demande à ses parents un tee-shirt et un papillon de Julie à Jérémy Iglésias au sommet du karting mondial et Jules Bianchi en F1, vous nous donner la force et le courage de continuer….

 

 

Nous invitons tous les pilotes Julie présents sur le circuit de Lédenon à venir remettre le chèque à Yanis le samedi à 17H30 stand Saintéloc avant la 2ème course du Championnat de France GT.

 

Le papa de Julie 

 

yanis_munich.png

 Yanis et sa soeur Kaina. Clic... 

 

 

RESULTATS.CLIC... 

 

olive-eric.png Olivier Panis-Eric Debard Ferrari 458 team Sofrev ASP avec le papillon de Julie

 

morgan-phi.png Morgan Moullin-Traffort-Philippe Giauques Ferrari 458 team Sofrev ASP avec le papillon de Julie

 

adeline350.png Adelin Prudent Peugeot RCZ Racing Cup avec le papilllon de Julie

 

speedcar.png  Pascal destembert-Remy Deguffroy avec le papillon de Julie 

 adeline2.png

 

reno-pierre-gg.png

Reno-Pierre -Gérard  

Audi R8 Julie N°17: bilan sportif du we:

1ère course 2014  pour Renaud et moi. Nous découvrons l ‘Audi R8 et le team Saintéloc. Le vendredi, 2 fois 3O minutes d’essais libres par pilotes puis le soir les chronos. C’est mission impossible pour nous. Nous n’avons pas le temps de changer les réglages et aucun recul pour analyser les paramètres. Une nuit de sommeil nous aurait permis de valider pas mal de choses.

Néanmoins je fais P7 avec 20.0 à 1 dixième de Debard et Hassid et surtout à 1s de mon coéquipier Renaud Derlot P9 plus léger en essence . Sans un freinage tardif et une sortie dans le 1er tour, j’étais peut-être P2 ou P3.

Samedi matin nous changeons les réglages avec une très bonne surprise. Je fais P1 avec des pneus de 20 tours en 20.2.

Course 1 je rate mon départ avec un nouveau procédé au pit limit. J’aurais dû rester en 1ère.

Après 5 tours, la voiture est très difficile à piloter. Les réglages du warm up ne donnent plus les mêmes résultats. Je me sors dans le triple gauche en suivant mon coéquipier David. Renaud fait une séance d’essai pour la course de 18 heures.

Course 2: Renaud fait un super départ de P9 à P6.  Lors du changement Renaud est P6  derrière Greg Guilvert qu’il a laissé passer. Au moment de repartir 5, 4 , 3 , 2 , 1 démarreur HS…. Après 5 minutes je repars à la poussette. Je prend un Drive through pour cette raison. L’an dernier avec la Ferrari de Sofrev, j’avais également perdu du temps au changement pour d’autres raisons, mais le résultat est le même.

On pouvait peut-être envisager un podium derrière David et Greg P2. 

C’est la course, le principal était notre compétitivité retrouvée en un week-end ainsi que l’accueil de l ’ensemble du team Saintéloc pour la Fondation Julie Tonelli pour l'enfance.

 

Gérard Tonelii 

 

Compte tenu des essais des 24H du Mans, le GT est concentré sur 2 jours. Vendredi essais libres-qualifs et samedi les 2 courses.