kevin-norisring-podium.png Kévin Estre Carrera Cup Allemande Norisring avec le papillon de Julie:)

 

 

 RESULTATS.CLIC...

 

-Qualif 1: Kévin P1.

-Course1: Kévin P1

 

 

Kévin Estre P1 au championnat. clic... 

 

kennorisring.png

kevin-norisring.png

 kevin-norisring1.png
 Site web Kévin Estre. Clic...
 
 
jules-jev-melbourne.png
Jean-Eric Vergne et Jules Bianchi avec le papillon de Julie en F1 Nurburgring 
 
 
 
jules-casque-silv.png
 

 La course:

 
Jules bianchi 
Jules Bianchi semblait souffrir toute la malchance en Allemagne ce week-end - un des maux d'estomac, le vendredi lui remettant sa course jusqu'à samedi, puis une course qui a pris fin abruptement aujourd'hui après un problème de moteur au 22e tour.

Jules Bianchi # 22
«Évidemment, il est très décevant de finir ma course si tôt, en raison d'un problème de moteur au 22e tour. J'ai eu un très mauvais départ et c'était une vraie bataille pour se remettre de cela et rester en avance sur Pic. Je venais de terminer mon deuxième arrêt au stand et a obtenu devant Van Der Garde lorsque le moteur lâche, mais je pense que nous avions le rythme pour être en mesure de se battre pour garder les deux Caterhams derrière si j'avais continué. La voiture était bien équilibrée et nous montraient le rythme de course plus positive d'habitude. Cela a été un week-end moins simple si c'était peut-être tout simplement pas destiné à être notre course et nous avons juste à regarder vers le prochain en Hongrie. "

John Booth, Team Principal
"Un résultat incroyablement décevant pour l'équipe aujourd'hui, mais peut-être celle qui, lors de la digestion, le lundi matin, sera vu plus favorablement. Il est clair que nous avons beaucoup plus de potentiel aujourd'hui et problème de moteur malheureux Jules signifiait que nous étions incapables de battre nos concurrents les plus proches. Nous ne connaissons pas encore la cause, mais je suis sûr travaillons avec Cosworth ce soir, nous serons en mesure de faire un premier bilan de ce qui a mal tourné. Nous passons maintenant à l'épreuve des jeunes pilotes et par la suite le Grand Prix de Hongrie dans un délai de trois semaines. "

Source: Marussia F1 Team 
 
jules-casque-nurbur.png
 
JEV: 
 
La manche allemande du Championnat du Monde de Formule 1 2013 ne restera pas gravé dans la mémoire de Jean-Eric Vergne. Au volant d’une monoplace difficile à exploiter, le Français a été contraint à l’abandon après 23 tours de course.
 
« Il n’y a pas grand chose à dire aujourd’hui… Après ne pas avoir été dans le bon rythme durant tout le weekend, il n’y a eu aucun changement.»
 
« J’ai trouvé cette voiture très compliquée à conduire dès le début, puis il y eu ce problème durant mon pit-stop, lorsque j'ai du freiner fort pour éviter Di Resta qui a été relâché juste devant moi. Cela m’a fait perdre encore du temps. » 
 
« Au 23e tour, l’équipe m’a annoncé un problème hydraulique et ils m’ont demandé d’abandonner. C’est extrêmement décevant car c’est mon deuxième abandon consécutif… C’est tout simplement un week end à oublier.» 
 
Essais libres vendredi Jules Bianchi
FP2 P21 1:34.017 10 tours 
Les essais libres du Grand Prix d’Allemagne ont débuté aujourd’hui sur le circuit du Nürburgring, Marussia a aligné 3 pilotes au cours des deux séances. 
Ce matin, aux côtés de Max Chilton, se trouvait le pilote de réserve Rodolfo Gonzalez. 
Cet après-midi Jules Bianchi a retrouvé sa monoplace MR-02. Jules n’a bouclé que 10 tours, étant encore faible suite à un problème au niveau de l’estomac. L’équipe a préféré le laisser au repos pour qu’il soit en pleine forme demain. 

Jules Bianchi #22 
“La journée a été très courte pour moi aujourd’hui. Il était prévu depuis longtemps que Rodolfo roule en essais libres 1 et cela tombait bien car cela m’a permis de me reposer pour me sentir mieux rapidement je l’espère. Cet après-midi, j’ai fait deux runs en essais libres 2, 10 tours en tout, mais je ne me sentais vraiment pas au top, j’ai donc mis le pied à terre pour aller récupérer. J’espère qu’après une bonne nuit de sommeil tout ira mieux demain.” 
John Booth, Team Principal 
“Nous avons eu une journée inhabituelle : cet après-midi Jules reprenait les commandes de sa voiture mais il n’a pu faire qu’une dizaine de tours. Son estomac n’est pas en forme et il était clair qu’il n’était pas au mieux lors des essais. Nous espèrons le retrouver en pleine forme demain. “ 
Source: Marussia F1 Team 
 
 
Essais libres vendredi JEV:
Si Jean-Eric Vergne connaissait déjà le Nürburgring, le Français effectuait aujourd’hui ses premiers tours de roues sur ce tracé à bord d’une F1. Nul besoin de temps d’adaptation, il effectuait un programme de travail chargé, axé notamment sur les nouveaux pneumatiques.
 
« C'est la première fois que je pilotais une Formule 1 sur ce circuit, mais cela n'a rien changé à ma journée » concède JEV. « Les différents types de pneus ont globalement fonctionné comme nous l'avions prévu et sur le plan de la sécurité, nous n'avons pas eu la moindre alerte, ce qui est positif. »
 
« En ce qui concerne la performance, nous allons devoir beaucoup travailler ce soir car nous ne sommes pas là on nous espérons figurer. Même si nous savions que le Nürburgring n'est pas le circuit qui nous convient le mieux, je pense que nous pouvons trouver comment améliorer la voiture pour la suite du week-end. » 
 

 
 
jev-reno.png 
Renaud Derlot-JEV 
 jules-silv2.png
 

Essais libres 1Essais libres 2Essais libres 3QualificationsCourse
Local05/07/13
10:00
05/07/13
14:00
06/07/13
11:00
06/07/13
14:00
07/07/13
14:00
France05/07/13
10:00
05/07/13
14:00
06/07/13
11:00
06/07/13
14:00
07/07/13
14:00
 
 
jules-silv1.png 
 Jules:
Destination: Nürburgring
Nos voitures et notre matériel sont partis directement en Allemagne dimanche soir à la suite de notre Grand Prix à domicile. C’est le 3ème enchainement de course sur 6 pour la saison 2013 et l’avant dernière course avant la trêve estivale qui marquera la mi-saison. 
Jules Bianchi, Driver #22 
“Il est dur de réaliser que nous sommes Presque déjà à la mi-saison. Les courses s’enchainent et il est donc primordial de rester concentré d’autant plus qu’à Silverstone nous n’avons pas atteint notre objectif d’être devant les Caterham, nous devons donc inverser la tendance. Nous devons mieux préparer la course lors des essais du vendredi et du samedi pour être en meilleure position. J’ai déjà roulé au Nürburgring précédemment, la dernière fois c’était en 2012. Je suis content de retrouver cette piste.” 
John Booth, Team Principal, Marussia F1 Team 
“Notre Grand Prix à domicile nous a rappelé à quel point il faut travailler pour atteindre nos objectifs. Nous sommes très satisfait de notre fiabilité, nous avons rallié l’arrivée avec nos deux voitures lors de 7 des 8 courses passées. Nous devons maintenant travailler sur l’extraction de la performance de notre monoplace. Le week-end dernier nous a montré que nous devons nous concentrer sur la qualification, et nous avons passes les derniers jours à analyser les données collectées pour trouver des domaines d’amélioration. Tout est en place au niveau logistique et nos esprits sont déjà focalisé sur ce week-end et les progrès que nous comptons faire.” 
Source: Marussia F1 Team 
 
 
 jules-silv.png
 
 
Site web Jules Bianchi. Clic;.. 
 
jev-pap-niurbur.png 
JEV et Reno n'oublient jamais Julie:)
 traban.png
Trabant stcikée par Reno Derlot  et JEV dans le hall de l'hotel:) 
 
Infos/photos: Le point.fr-Redbull-Marussia-RMC-ESPN-F1.sport.fr -

anthony1.png

 Anthony Garbarino aux couleurs de Julie

 

 RESULTATS.CLIC...

 

antho-tours.png 

antho-tours1.pngantho.ppodium.pngAnthony 4ème au général 

 

anthony.png 

 

 

anthony2.png 

 

anthony3.jpg Anthony Garbarino aux couleurs de Julie

 

carole.png carole1.png

 Carole Perrin P5 en Course 1

 jules-jev-melbourne.png
 Jules BianchiJean-Eric Vergne GP F1 Grande Bretagne avec le papillon de Julie
 
jev-reno.png 
 
 
JEV: La course
Les espoirs d’un bon résultat pour Jean-Eric Vergne ont volé en éclat aujourd’hui à Silverstone, lorsque le pneu arrière gauche de sa Toro Rosso est subitement parti en lambeaux, forçant le Français à abandonner.
« J’ai pris un mauvais départ, et c’est quelque chose sur lequel on doit se pencher, car cela compromet un bon résultat. Mais un bon départ n’aurait rien changé aujourd’hui à cause de ce qui est arrivé à mon pneu ! »
« Je ne sais pas ce qu’il s’est passé, je n’ai rien senti venir ! Le pneu a éclaté d’un coup, sur un freinage. J’ai réussi à rentrer aux stands, monter des pneus neufs et repartir, mais l’équipe m’a immédiatement informé d’importants dégâts sur ma voiture, ce que je ressentais au volant. La voiture est devenue impossible à piloter à partir de cet incident et l’équipe a logiquement décidé d’en arrêter là, car cela n’avait plus aucun intérêt de continuer. »
« Je ne me suis pas senti en danger, mais c’est juste consternant que ce genre de problème puisse venir gâcher tous les efforts effectués par l’équipe durant un week-end. Je suis assez préoccupé et il faut rapidement faire quelque chose pour résoudre cela. »
« Sur le plan des résultats, c’est un week-end à oublier, mais je crois que nous avons de nouveau démontré que la voiture est rapide. Nous serons dans le match lors des courses à venir. »
Prochain rendez-vous dès le week-end prochain, en Allemagne, sur le circuit du Nürburgring. 
jules-casque-silv.png Jules Bianchi
Jules La Course
P16 1:37.978 
Jules Bianchi a terminé le Grand Prix à domicile de l’équipe à la 16ème place. Ni Max, ni Jules n’ont souffert des problèmes de pneus, cependant il leur a été impossible d’en extraire le maximum aujourd’hui. 
L’équipe peut néanmoins ajouter deux nouvelles arrives à son palmarès, augmentant ainsi son niveau de fiabilité. 
Jules Bianchi #22 
“C’était une course difficile d’une manière générale, avec tout d’abord un mauvais depart. Ensuite, j’ai suivi Charles mais je ne pouvais que le suivre car la Caterham était un peu plus forte aujourd’hui. Nous avons décidé de faire le premier arrêt tôt, mais la voiture de sécurité est entrée en piste et cela nous a donc pénalisé. Ensuite, c’était la même chose jusque qu’à la seconde voiture de sécurité où nous aurions pu passer mais l’écart était trop faible. Cela n’a pas été un week-end facile mais nous espérons rebondir et faire mieux en Allemagne.” 
John Booth, Team Principal 
“La journée avait bien commence avec un temps superbe, ce qui était bien pour les fans. La stratégie de course a été difficile à mettre en place du fait de la forte évolution de la piste entre vendredi et aujourd’hui. Les ingénieurs et les mécaniciens ont parfaitement travaillé ensemble mais nous manquions de rythme pour que Jules puisse attaquer Pic. Nous sommes un peu déçus mais nous avons déjà de bonnes idées d’amélioration des réglages pour l’Allemagne afin de nous remettre plus haut dans la hiérarchie.” 
Source: Marussia F1 Team 
 jev-canada.png
 
JEV:
Chroniqueur F1 pour Auto Plus, le pilote Toro Rosso-Ferrari se confie après sa belle 6ème place au Grand Prix du Canada.
Comme Jean-Éric Vergne le souligne, il devait écrire une rubrique mensuelle sur ses Grands Prix de F1. Mais la rédaction d'autoplus.fr a estimé que sa performance au Canada valait une chronique un peu spéciale pour marquer le coup. La voici.

"Chers amis,
Initialement, il était prévu de nous retrouver une fois par mois, mais suite au Grand Prix du Canada la rédaction d’Auto Plus m’a demandé de m’installer de nouveau devant mon clavier...
"... confirmation de nos progrès"
J’étais un peu réticent au début, car je ne veux vraiment pas donner l’impression d’un quelconque triomphalisme après cette sixième place. Ce n’est surtout pas un aboutissement, mais une confirmation de nos progrès : les miens et ceux de l’équipe. Nous avons besoin de travailler intensément pour rééditer ce résultat et faire encore mieux.
En début de week-end, je n’étais pas vraiment à l’aise avec la voiture. On manquait de grip et elle était instable sur les vibreurs. Mais au risque de me répéter, une nouvelle fois nous avons constaté la capacité d’évolution de cette monoplace. En jouant avec les réglages, on arrive à l’adapter et à la rendre plus efficace.

Deuxième fois en Q3
Depuis le début de l’année ça marche bien sous la pluie, je me suis donc dit qu’il y avait un coup à jouer en qualifications. Et pourtant, pendant un court instant, j’ai cru ne pas réussir à aller plus loin que Q1! La monoplace, réglée pour le sec, n’était pas aussi efficace que d’habitude dans ces conditions humides. Sur le premier train de pneus, on manquait cruellement de grip… Je suis rentré aux stands en passer un nouveau et là tout s’est mis à parfaitement fonctionner. Alors oui, c’est bien d’être qualifié pour la deuxième fois en Q3 et de signer le 7ème chrono, mais sans vouloir jouer l’éternel insatisfait, j’ai la conviction qu’on pouvait faire mieux. Et cela se voit dans les datas.

Dépassement sur Valterri Bottas
Pour résumer rapidement la course, j’effectue un bon départ et je dois même anticiper mon freinage car je me retrouve dans les échappements de Mark Webber, 5e sur la grille. Par conséquent je suis mal placé pour aborder le premier virage et Fernando Alonso, à l’intérieur, en profite. Après cela, l’enjeu était de rapidement dépasser Valterri Bottas. J’ai fait le forcing et j’ai réussi à m’emparer de la sixième place. Il a ensuite bien résisté pour contenir les autres, j’en ai donc profité pour creuser l’écart.
"Mieux de terminer en super-soft"
C’est un Grand Prix où comme à Monaco, il ne faut pas se relâcher un seul instant et rester dans le bon tempo. Paul di Resta n’était pas très loin en deuxième partie de course et nous avons modifié notre stratégie en conséquence, pour nous calquer sur la sienne. Lorsqu’il s’est arrêté, on a décidé d’en faire de même. Ce deuxième pit-stop n’était pas prévu et pas vraiment obligatoire, mais stratégiquement c’était mieux de terminer la course en super-soft, comme di Resta.

"le meilleur de ma carrière"
Sixième c’est donc un très bon résultat, le meilleur de ma carrière à ce jour. Ce que je retiens, c’est surtout que c’est un résultat obtenu sur piste sèche, sans aucun fait de course ou je ne sais quoi. Avec mon équipe, mon ingénieur Phil Charles et tous les autres, on a réussi à tirer le meilleur de notre package. Cependant je termine loin du 5e, il y a donc encore une importante marge de progression.

"C'est bon pour le moral"
C’est bon pour le moral d’enchainer deux résultats, à Monaco et au Canada. Cela récompense le travail de tout le monde et cela gonfle à bloc pour la suite. Il y a trois rendez-vous importants avant la trêve estivale, Silverstone, Nürburgring et Hungaroring. On atteindra alors la mi-saison et on pourra tirer un premier bilan.
Rester positif
J’apprends petit à petit les rouages de la Formule 1 et j’ai déjà eu l’occasion de me rendre compte que d’une course à l’autre la cote d'un pilote peut passer de tout en haut à tout en bas. Alors je ne vais surtout pas changer ma façon d’aborder les choses. Lorsque les résultats pouvaient sembler moins bons, je restais positif. Eh bien là, comptez sur moi pour ne pas me laisser galvaniser. On sait juste désormais ce dont nous sommes capables, à la régulière.

"poursuivre le boulot entamé"
J’ai reçu de nombreuses sollicitations médiatiques ces jours-ci, mais je les ai déclinées car ce n’est vraiment pas le moment de parader. C’est une période cruciale : alors d’ici à la prochaine course, je vais m’entrainer physiquement, passer du temps au simulateur et à l’usine Toro Rosso. Bref, poursuivre le boulot entamé… Silverstone est un tracé que j’aime bien. Il correspond à notre monoplace, je crois, et nous disposerons de nouvelles évolutions.
A bientôt et merci pour tous les messages de soutien reçus sur mes comptes Facebook et Twitter. Croyez-moi, ça fait vraiment très plaisir et cela me donne une très grande responsabilité de plus… celle de ne pas vous décevoir !

reno-canada.png 

Marko impressionné et JEV:il ne faut pas s'enflamer:
 
"C’est un super résultat pour l’équipe car nous progressons course après course et c’est très encourageant pour le reste de la saison, réalise-t-il aujourd‘hui. Cela n’a pas été trop compliqué car nous avions le bon rythme pour défendre cette place, même si nous n’avions pas la vitesse pour aller chercher ceux de devant." L’écurie de Faenza apprécie en effet la performance. "Je suis très content de lui, il a accompli un sans-faute sur ce Grand Prix, clamait dimanche son patron Franz Tost.
Si nous lui fournissons une bonne voiture, je suis convaincu qu’il peut faire encore mieux lors de la deuxième partie de saison !"
Alors que son coéquipier australien Daniel Ricciardo, 15e, a souffert de la comparaison sur cette manche canadienne – comme à Monaco où il n’avait pu aller au bout de son Grand Prix - Jean-Eric Vergne marque les esprits et le sait. "C’est un moment clef de la saison, c’est là qu’il faut être présent alors il ne faut rien lâcher et toujours pousser", confessait-il dimanche dans les coulisses du Gilles-Villeneuve. Huitième à Monaco il y a quinze jours, "JEV" est déjà entré dans les points à trois reprises cette saison, pour 13 unités récoltées – soit une de plus que le pilote McLaren Sergio Perez.
"Depuis deux courses, il réussit tout ! Il avait réussi un superbe week-end à Monaco mais là il a fait encore plus fort. Il a vraiment été très impressionnant", notait à l’issue du Grand Prix Helmut Marko, responsable de la filière Red Bull. Un homme qui pèsera lourd dans le choix du successeur de Mark Webber dans les semaines à venir. "On ne va pas s’enflammer pour une sixième place, la route est encore longue", prend toutefois soin de relativiser le principal intéressé. Un Jean-Eric Vergne d’ores et déjà tourné vers son prochain défi: Silverstone et le Grand-Prix de Grande-Bretagne dans trois semaines. "Ce résultat me rend plus confiant car je sens que j’ai progressé en terme de pilotage. Nous devons continuer de travailler dur sur le développement de la voiture, et ce dès la prochaine course, à Silverstone, comme ça on pourra faire encore mieux", conclut-il. 

 

casque-jules.png 

 
Jules Bianchi:

Etant une équipe Russe mais évoluant sur un terrain de jeu mondial et étant implantée au cœur de la vallée du sport automobile en Angleterre, nous allons prendre part ce week-end à notre course à domicile à Silverstone. 

Jules Bianchi 

« Je suis impatient de piloter pour le Grand Prix à domicile de l’équipe. Je sais, depuis Monaco, ce que c’est que d’avoir atteint votre rêve de piloter en F1 et en plus de faire cela devant vos fans, à domicile. Je sais donc que ce week-end sera très spécial pour Max. C’est aussi un week-end très important pour toute l’équipe et je vais également viser les objectifs que je me suis fixé – contribuer à un bon résultat d’ensemble pour l’écurie et continuer de nous battre avec les voitures qui nous entourent. De nombreux membres de l’écurie qui ne viennent pas sur les courses en temps normal seront là, c’est important et très sympa pour eux. Je connais bien Silverstone pour y avoir piloté et gagné ici dans les catégories inférieures. C’est un des meilleurs circuits de la saison, très rapide, exigeant et technique. Je suis bien préparé et j’ai hâte d’être à vendredi. » 

John Booth 

« Le Grand Prix de Grande-Bretagne est toujours un des temps forts de la saison pour les écuries et les fans. Nous sommes fiers d’être la seule écurie anglo-russe de la grille, et l’année prochaine, nous aurons deux courses à domicile ! Pour le moment, notre siège est à Banbury et donc Silverstone est le cœur de la course pour nous. Les fans britanniques sont incroyables. Ils sont très connaisseurs et enthousiastes. Ils sont très patriotiques et en même temps ils encouragent tous ceux qui brillent sur leurs terres car ils aiment la course. Nous espérons jouer un rôle ce week-end et obtenir de bonnes places pour continuer de nous battre pour une bonne place au championnat. » 

Source : Marussia F1 Team  

 

jules-canada.png Silverstone, un grand prix pratiquement à domicile pour l’écurie ‘Russe’ dont les installations se situent non-loin du circuit de Silverstone, dans le Northamptonshire en Grande-Bretagne.

Ce GP représente donc un évènement particulier pour la petite formation de Banburry. Les fans seront surement trés nombreux pour soutenir le pilote local de Marussia, Max Chilton.

Jules Bianchi n’y est pas insensible et nous a fait part de ses sentiments pour le prochain GP de Silverstone:

« Je suis pressé de disputer le Grand Prix à domicile de l’équipe à Silverstone », a déclaré Bianchi. « Je connais, après avoir roulé à Monaco, les sensations que peuvent procurer d’avoir réalisé son rêve de rouler devant ses propres supporters, alors ça va être un joli week-end pour Max.

  »C’est également un week-end important pour l’ensemble de l’équipe et je me suis fixé des objectifs. Le but sera de contribuer à un bon résultats d’ensemble de l’équipe et de continuer à se battre avec les voitures qui sont à notre niveau. » poursuit-il.

« Nous allons avoir énormément d’employés de l’équipe qui seront présents et qui ne viennent pas habituellement sur les courses. C’est vraiment important pour eux. Ils apprécient de nous voir courir non loin de notre usine. »

« En ce qui concerne la piste, je l’aime vraiment, j’ai déjà couru ici dans différentes formules. C’est l’une des plus belles pistes du calendrier selon moi, elle est très rapide, exigeante et technique. J’ai fait énormément de bonne préparation est maintenant je suis pressé de me retrouver à vendredi pour rouler. »conclue-t-il.

 

jules-canada1.png 

 

Dates et horaires des séances du GP de Silverstone : 


• Vendredi 28 Juin à 11h00 : Essais libres 1 (Canal + Sport) 

• Vendredi 28 Juin à 15h00 : Essais libres 2 (Canal + Sport) 

• Samedi 29 Juin à 11h00 : Essais libres 3 (Canal + Sport) 

• Samedi 29 Juin 14h00 : Qualifications Q1 (Canal + Sport) 

• Samedi 29 Juin à 14h20 : Qualifications Q2 (Canal + Sport) 

• Samedi 29 Juin à 14h40 : Qualifications Q3 (Canal + Sport) 

• Dimanche 30 Juin à 14h00 : Départ du Grand Prix (Canal +)  

 

Site web Jules Bianchi. Clic.... 

 
Site web Jules Bianchi. Clic.... 

casuqe-margot.png

 Margot Laffite et Michela Cerruti Megane Trophy Moscou avec le papillon de Julie

 

margot.png

 

 

Résultats. Clic... 

 

margot1.png

 

 

margot2.png 

jules-jev-melbourne.png
Jules Bianchi-Jean-Eric Vergne au top ce week-end
 
   
 
 jev-reno.png
Renaud Derlot-JEV 
jev_monac.png.pngJEV Toro Rosso 
jev-julie.png 
JEV-Papillons de Julie 
jules-monac5.png 
Jules  
jev_monac1.png
-La course: Super JEV P6 et Magnique course pour Jules P17 
 
 
« Incroyable ! Je suis super content » sourit Jean-Eric. « C’est le meilleur résultat de ma carrière, en effet, mais c’est également le meilleur résultat de l’équipe depuis les performances de Vettel en 2008. C’est d’autant plus satisfaisant que c’est une course normale, sur le sec, sans aucune sortie devant moi. C’est donc un résultat que nous sommes allés chercher, sans fait de course. »
 
« C’est un super résultat pour l’équipe car nous progressons course après course et c’est très encourageant pour le reste de la saison. Cela n’a pas été trop compliqué car nous avions le bon rythme pour défendre cette place, même si nous n’avions pas la vitesse pour aller chercher ceux de devant. »
 
« J’ai dépassé Bottas puis Raikkonen et ensuite j’ai géré ma course, tout en gardant un œil sur Sutil qui est resté derrière moi pendant longtemps. Je n’ai donc pas pu me relâcher jusqu’à l’arrivée. »
 
P17; 1:18.873 
Jules Bianchi a terminé le Grand Prix du Canada à la 17ème position. 
Jules s'est élancé pour les 70 tours avec les Pirelli PZero blanc Medium et les a conservé pendant près de 40 tours avant de passer aux gommes rouges SuperSoft. 
C'était la meilleure combinaison possible pour obtenir le meilleur résultat de l'équipe en 4 ans de Grand Prix à Montréal. 
Jules Bianchi #22 
“C'était bien de rouler sur le sec aujourd'hui, nous avons retrouvé notre rythme dans ces conditions. Nous avions planifié une stratégie à un seul arrêt et mes ingénieurs et moi sommes donc restés en contact permanent pour préserver les pneus. Bien que nous ayons du être prudents, nous avons pu faire 40 tours sans soucis puis nous sommes passés en SuperSoft et avons verrouillé notre position. Le résultat est bon il me semble, nous sommes là où nous voulions être. Nous attendons la prochaine étape avec impatience, à Silverstone, où nous chercherons un bon résultat pour cette course importante pour l'équipe.” 
John Booth, Team Principal 
“La matinée n'a pas été simple pour les ingénieurs qui travaillaient avec moins de données que d'habitude vu le peu de roulage sur le sec. Le choix de stratégie n'a pas été facile. Les premiers tours de course ne se sont pas déroulés comme prévus et nous avons perdu un peu de terrain avec les pneus medium. Nous nous sommes dit que le choix n'était peut-être pas le bon mais finalement les pilotes et les ingénieurs ont pu conserver les pneus en bon état et les amener le plus loin possible. Nous avons pu gagner beaucoup de temps sur les Caterham. Avec seulement deux arrêts pour l'ensemble de l'équipe aujourd'hui, nous savions qu'ils devaient être parfaits, les mécanos ont fait un travail remarquable. Nous sommes contents du résultat et nous partons du Canada avec le sourire vers notre Grand Prix à domicile, à Silverstone.” 

 
 
Qualifs: Super JEV P7
 
« Cela n’a pas été une séance facile et pendant un instant j’ai même cru ne pas réussir à sortir de Q1 ! » concédait JEV. « Mais nous avons réussi à changer deux ou trois choses sur ma monoplace et cela a fonctionné. » 
 
« En principe je suis à l’aise sous la pluie mais ce n’était pas le cas aujourd’hui. La voiture n’était pas fantastique mais j’ai réussi à en tirer le meilleur je pense. C’était compliqué de piloter dans ces conditions, mais ça a plutôt bien fonctionné puisque je me qualifie au 7e rang. » 
 
« C’est ma meilleure qualification en F1, mais ce n’est pas pour autant que je vais sauter de joie car les points ne se gagnent que dimanche. Le plus gros du travail reste à faire demain puisqu’il va falloir que je capitalise cette place sur la grille et même essayer de faire encore mieux. Je suis un pilote de course, je veux donc toujours aller de l’avant. » 
 
« Ce sera un dimanche après-midi difficile avec probablement des conditions de piste différentes, mais notre rythme lors des long relais était bon hier, donc il y a de quoi être optimiste. »
   
 
Jules Bianchi P19 
Frais, nuageux et humide, telles étaient les conditions sur le circuit Gilles Villeneuve à Montréal aujourd'hui pour les derniers essais libres et les qualifications. Jules s'est classé à la 20ème position. 

Les essais libres 3 de ce matin ont été raccourcis à 30 minutes afin de laisser le temps aux commissaires de réparer une barrière endommagée au virage 11 pendant une course 'support' plus tôt dans la journée. Les conditions changeantes n'ont pas aidé à la définition de l'équilibre des monoplaces, qui ont pu rouler en pneus slicks en fin de séances. 

Cet après-midi, il était compliqué de savoir dans quelle mesure la piste avait séché. D'abord parti en pneus SuperSoft, il est apparu que les intermédiaires étaient le meilleur choix possible sur une piste encore séchante.

Jules Bianchi #22 
“C'était une journée frustrante, nous étions bien hier sur le sec et nous nous attendons à une course sur le sec également. La piste était très variable aujourd'hui avec de la pluie par intermittence. Comme la plupart de nos concurrents, nous avons opté pour les SuperSoft en début de séance mais cela n'était pas possible. Nous avons pu rentrer aux stands pour passer en intermédiaires et vraiment débuter la séance. Je n'ai pas eu de tour clair, il y avait toujours des zones humides et il était donc délicat de trouver de la constance pour améliorer le chrono. J'espère que nos prévisions sont bonnes pour demain et que nous pourrons exploiter les points positifs montrés hier.” 

John Booth, Team Principal 
“Les conditions ont été difficiles pour l'équipe aujourd'hui. Les essais libres 3 écourtés ont été un vrai défi, mais nous avons pu rouler en pneus slicks en fin de séance pour nous donner une idée de notre rythme. Jules n'a pas pu exploiter au mieux ses pneus après être passer dans une zone humide mais la voiture s'est comportée comme nous l'attendions. La séance de qualification a été très difficile. Les conditions de piste et le trafic ont fait que nos pilotes n'ont jamais pu exploiter leurs pneus au mieux. Nous sommes satisfaits de notre rythme sur le sec et même s'il reste un risque de pluie pour la course de demain, il semble que le ciel restera clément.” 

Source: Marussia F1 Team 
Frais, nuageux et humide, telles étaient les conditions sur le circuit Gilles Villeneuve à Montréal aujourd'hui pour les derniers essais libres et les qualifications. Jules s'est classé à la 20ème position. 
Les essais libres 3 de ce matin ont été raccourcis à 30 minutes afin de laisser le temps aux commissaires de réparer une barrière endommagée au virage 11 pendant une course 'support' plus tôt dans la journée. Les conditions changeantes n'ont pas aidé à la définition de l'équilibre des monoplaces, qui ont pu rouler en pneus slicks en fin de séances. 

Cet après-midi, il était compliqué de savoir dans quelle mesure la piste avait séché. D'abord parti en pneus SuperSoft, il est apparu que les intermédiaires étaient le meilleur choix possible sur une piste encore séchante.

Jules Bianchi #22 
“C'était une journée frustrante, nous étions bien hier sur le sec et nous nous attendons à une course sur le sec également. La piste était très variable aujourd'hui avec de la pluie par intermittence. Comme la plupart de nos concurrents, nous avons opté pour les SuperSoft en début de séance mais cela n'était pas possible. Nous avons pu rentrer aux stands pour passer en intermédiaires et vraiment débuter la séance. Je n'ai pas eu de tour clair, il y avait toujours des zones humides et il était donc délicat de trouver de la constance pour améliorer le chrono. J'espère que nos prévisions sont bonnes pour demain et que nous pourrons exploiter les points positifs montrés hier.” 

John Booth, Team Principal 
“Les conditions ont été difficiles pour l'équipe aujourd'hui. Les essais libres 3 écourtés ont été un vrai défi, mais nous avons pu rouler en pneus slicks en fin de séance pour nous donner une idée de notre rythme. Jules n'a pas pu exploiter au mieux ses pneus après être passer dans une zone humide mais la voiture s'est comportée comme nous l'attendions. La séance de qualification a été très difficile. Les conditions de piste et le trafic ont fait que nos pilotes n'ont jamais pu exploiter leurs pneus au mieux. Nous sommes satisfaits de notre rythme sur le sec et même s'il reste un risque de pluie pour la course de demain, il semble que le ciel restera clément.” 

Source: Marussia F1 Team 
Les essais libres 3 de ce matin ont été raccourcis à 30 minutes afin de laisser le temps aux commissaires de réparer une barrière endommagée au virage 11 pendant une course 'support' plus tôt dans la journée. Les conditions changeantes n'ont pas aidé à la définition de l'équilibre des monoplaces, qui ont pu rouler en pneus slicks en fin de séances. 
Cet après-midi, il était compliqué de savoir dans quelle mesure la piste avait séché. D'abord parti en pneus SuperSoft, il est apparu que les intermédiaires étaient le meilleur choix possible sur une piste encore séchante.

Jules Bianchi #22 
“C'était une journée frustrante, nous étions bien hier sur le sec et nous nous attendons à une course sur le sec également. La piste était très variable aujourd'hui avec de la pluie par intermittence. Comme la plupart de nos concurrents, nous avons opté pour les SuperSoft en début de séance mais cela n'était pas possible. Nous avons pu rentrer aux stands pour passer en intermédiaires et vraiment débuter la séance. Je n'ai pas eu de tour clair, il y avait toujours des zones humides et il était donc délicat de trouver de la constance pour améliorer le chrono. J'espère que nos prévisions sont bonnes pour demain et que nous pourrons exploiter les points positifs montrés hier.” 

John Booth, Team Principal 
“Les conditions ont été difficiles pour l'équipe aujourd'hui. Les essais libres 3 écourtés ont été un vrai défi, mais nous avons pu rouler en pneus slicks en fin de séance pour nous donner une idée de notre rythme. Jules n'a pas pu exploiter au mieux ses pneus après être passer dans une zone humide mais la voiture s'est comportée comme nous l'attendions. La séance de qualification a été très difficile. Les conditions de piste et le trafic ont fait que nos pilotes n'ont jamais pu exploiter leurs pneus au mieux. Nous sommes satisfaits de notre rythme sur le sec et même s'il reste un risque de pluie pour la course de demain, il semble que le ciel restera clément.” 

Source: Marussia F1 Team 
Cet après-midi, il était compliqué de savoir dans quelle mesure la piste avait séché. D'abord parti en pneus SuperSoft, il est apparu que les intermédiaires étaient le meilleur choix possible sur une piste encore séchante.
Jules Bianchi #22 
“C'était une journée frustrante, nous étions bien hier sur le sec et nous nous attendons à une course sur le sec également. La piste était très variable aujourd'hui avec de la pluie par intermittence. Comme la plupart de nos concurrents, nous avons opté pour les SuperSoft en début de séance mais cela n'était pas possible. Nous avons pu rentrer aux stands pour passer en intermédiaires et vraiment débuter la séance. Je n'ai pas eu de tour clair, il y avait toujours des zones humides et il était donc délicat de trouver de la constance pour améliorer le chrono. J'espère que nos prévisions sont bonnes pour demain et que nous pourrons exploiter les points positifs montrés hier.” 

John Booth, Team Principal 
“Les conditions ont été difficiles pour l'équipe aujourd'hui. Les essais libres 3 écourtés ont été un vrai défi, mais nous avons pu rouler en pneus slicks en fin de séance pour nous donner une idée de notre rythme. Jules n'a pas pu exploiter au mieux ses pneus après être passer dans une zone humide mais la voiture s'est comportée comme nous l'attendions. La séance de qualification a été très difficile. Les conditions de piste et le trafic ont fait que nos pilotes n'ont jamais pu exploiter leurs pneus au mieux. Nous sommes satisfaits de notre rythme sur le sec et même s'il reste un risque de pluie pour la course de demain, il semble que le ciel restera clément.” 

Source: Marussia F1 Team 
Jules Bianchi #22 
“C'était une journée frustrante, nous étions bien hier sur le sec et nous nous attendons à une course sur le sec également. La piste était très variable aujourd'hui avec de la pluie par intermittence. Comme la plupart de nos concurrents, nous avons opté pour les SuperSoft en début de séance mais cela n'était pas possible. Nous avons pu rentrer aux stands pour passer en intermédiaires et vraiment débuter la séance. Je n'ai pas eu de tour clair, il y avait toujours des zones humides et il était donc délicat de trouver de la constance pour améliorer le chrono. J'espère que nos prévisions sont bonnes pour demain et que nous pourrons exploiter les points positifs montrés hier.” 
John Booth, Team Principal 
“Les conditions ont été difficiles pour l'équipe aujourd'hui. Les essais libres 3 écourtés ont été un vrai défi, mais nous avons pu rouler en pneus slicks en fin de séance pour nous donner une idée de notre rythme. Jules n'a pas pu exploiter au mieux ses pneus après être passer dans une zone humide mais la voiture s'est comportée comme nous l'attendions. La séance de qualification a été très difficile. Les conditions de piste et le trafic ont fait que nos pilotes n'ont jamais pu exploiter leurs pneus au mieux. Nous sommes satisfaits de notre rythme sur le sec et même s'il reste un risque de pluie pour la course de demain, il semble que le ciel restera clément.” 

Source: Marussia F1 Team 
John Booth, Team Principal 
“Les conditions ont été difficiles pour l'équipe aujourd'hui. Les essais libres 3 écourtés ont été un vrai défi, mais nous avons pu rouler en pneus slicks en fin de séance pour nous donner une idée de notre rythme. Jules n'a pas pu exploiter au mieux ses pneus après être passer dans une zone humide mais la voiture s'est comportée comme nous l'attendions. La séance de qualification a été très difficile. Les conditions de piste et le trafic ont fait que nos pilotes n'ont jamais pu exploiter leurs pneus au mieux. Nous sommes satisfaits de notre rythme sur le sec et même s'il reste un risque de pluie pour la course de demain, il semble que le ciel restera clément.” 
Source: Marussia F1 Team 

Présentation Grand Prix Montréal:
JEV: 
 
Je me suis en effet rendu à l’école Polytechnique de Montréal pour le compte de la campagne FIA Action for Road Safety. Avec des étudiants, nous avons discuté de sécurité et des règles d’or. C’était sympa. J’ai aussi fait une démonstration sur un simulateur.
 
 
A Monaco, tu as réussi tes qualifications et cela s’est soldé par une bonne course. C’est la quatrième fois que tu termines huitième d’un Grand Prix… Ici, à Montréal, penses-tu que ta monoplace te permettra de rééditer cette performance.
 
Oui, j’espère ! Tout peut arriver au Canada. L’année dernière, cela n’a pas été une super course pour moi mais je pense que nous pouvons continuer sur notre lancée cette année. Il est certain que notre monoplace est de plus en plus performante, course après course. Nous n’avons rien de nouveau ici cependant je crois que notre package est assez efficace pour aller chercher un bon résultat sur ce circuit. J'ai la conviction que nous allons continuer de progresser durant toute la saison et je m’en réjouis.
 
 
Et tes progrès en qualifications, c’est important ?
 
Absolument. Pour effectuer un bon résultat il est nécessaire de bien travailler tout le week-end et réussir ses qualifications, notamment à Monaco, c’est très important. Je progresse course après course, c’est aussi simple que cela… 
jules-monac4.png 
 
Après le glamour de Monaco, place à Montréal pour un défi tout autre ! Le Grand Prix du Canada est l’un des favoris de l’année, Jules y fera ses débuts. 
Le tracé long de 4,361m n’est pas permanent et est proche du centre de la ville de Montréal. Il est très exigeant pour les voitures et nécessite un bon compromis de réglages pour négocier au mieux les parties à faibles et à fortes charge aéro. 
La gestion des pneus et l’usure des freins sont deux points à surveiller attentivement. Comme à Monaco, les rails sont très proches et il faut se méfier du fameux « mur des champions ». 
Jules Bianchi #22 
«J’espérais bien mieux pour mon Grand Prix à domicile mais je suis maintenant totalement focalisé sur la prochaine course, au Canada, sur le circuit Gilles Villeneuve que je vais découvrir. J’attends ce Grand Prix avec impatience car j’ai entendu de belles choses sur ce circuit et la ville de Montréal que je connais un peu. J’ai travaillé au simulateur cette semaine et je suis impatient de prendre la piste même si le week-end sera difficile du fait des caractéristiques de la piste. La dernière course était mon premier abandon de la saison, ainsi que le premier de l’équipe, ce qui était décevant après une bonne série de 10 arrivées sur 10 pour la MR02. Le problème était isolé et nous espérons donc retourner vers une fiabilité maximale pour continuer à aller de l’avant.» 
John Booth, Team principal 
«Toute l’équipe Marussia F1 Team apprécie le Grand Prix du Canada même si le circuit n’a pas souvent réussi à nos voitures. Nous espérons changer cela dès ce week-end. Le temps a passé vite après Monaco pour préparer l’expédition des voitures. Alors qu’elles arrivent ce week-end, nous continuons d’évaluer les données pour partir du bon pied à Montréal. Ce Grand Prix offre toujours des défis particuliers : circuit exigeant, météo changeante et aussi les marmottes ce qui est assez exceptionnel ! Nous sommes assez content de notre niveau de performance lors du dernier Grand Prix et nous souhaitons donc poursuivre dans ce sens.» 
Source: Marussia F1 Team 
Site web Jules Bianchi. Clic... 
 
JEV: "Salut. Encore une fois merci pour tout votre soutien. Je suis super content. C’est le meilleur résultat de ma carrière, en effet, mais c’est également le meilleur résultat de l’équipe depuis les performances de Vettel en 2008. Après avoir terminé 8e à Monaco, ce résultat sur une nouvelle piste difficile me rend plus confiant et je sens que j’ai progressé en terme de pilotage. Nous devons continuer de travailler dur sur le développement de la voiture, et ce dès la prochaine course, à Silverstone, comme ça on pourra faire encore mieux…" 
 
Auteur d’une course parfaite, Jean-Eric Vergne signe le meilleur résultat de sa carrière en franchissant la ligne d’arrivée du Grand Prix du Canada au 6e rang. Avec un rythme régulier et une stratégie à deux arrêts payante, le Français engrange huit points supplémentaires et porte son capital à 13 unités, pointant désormais à la 12 place du Championnat du monde des Pilotes. La Scuderia Toro Rosso est au 7e rang des équipes.
« Après avoir terminé 8e à Monaco, ce résultat sur une nouvelle piste difficile me rend plus confiant et je sens que j’ai progressé en terme de pilotage. Nous devons continuer de travailler dur sur le développement de la voiture, et ce dès la prochaine course, à Silverstone, comme ça on pourra faire encore mieux… »  
 
Jules:
Source: Marussia F1 Team  
 
 Jean-Eric Vergne a parfaitement tiré parti des conditions difficiles des qualifications du Grand Prix du Canada en se hissant pour la deuxième fois consécutive en Q3. Constamment dans le top 10, le Français signe le 7e temps, soit la meilleure performance de sa carrière en qualifications à ce jour. 
P20 1:26.508 12 tours 
Jean-Eric, tu as eu une matinée active. Qu’as-tu fait en ce jeudi matin ?
Destination Montréal pour Jules
 
 
 
 Infos/photos: Le point.fr-Redbull-Marussia-RMC-ESPN-F1.sport.fr -grand-prix-de-monaco.com 

 podium350.png

 Podium gentlement trophy Nogaro FIA GT Series 2013

 

Gallerie photos1. Clic.. 

Gallerie photos2. Clic..  

 

fab-gg.png

Victoire de l'amitié:Fabien Barthez_Gérard Tonelli (papa de Julie) 

 

team.png Merci à Jérôme et tout le team ASP Sofrev "The must"

 

fab-morag-gg.png Fabien Barthez-Morgan Moullin-Traffort-Gérard Tonelli

 

fefe.png Retour réussi:
Après un an et demi d'arrêt, il me fallait des conditions exceptionnelles pour retrouver le chemin des circuits. Mon ami Fabien m'a ramené à la "vie"...
Le team de mes années carrera cup Sofrev de Jérôme Policand était le seul pouvant associer ma vison philosophique de la vie et la  course automobile.
Le plaisir d'être dans une Ferrari GT3 avec des amis et un team très compétitif est la garanti du succès.
Cotoyer les meilleurs pilotes mondiaux de GT sur un de mes circuits préféré en championnat du monde GT.
Et bien sûr, les papillon de ma fille chérie Julie en championnat du monde GT avec Fabien Barthez et son papa. 
G.Tonelli
 
Ps: avec mes 61 ans, j'étais non seulement le vétérant, mais les 3/4 des pilotes pouvaient être mes petits enfants;-) 

Le côté sportif: Victoire F.Barthez-G.Tonelli Gentlement Trophy
FIA GT Series avec 10 équipages PRO-PRO, 10 équipages PRO-AM et 4 en AM-AM .
Ferrari 458 version 2012, team Sofrev ASP
Equipage Fabien Barthez-Gérard Tonelli AM-AM
Conditions de piste très difficiles.... 
 

Essais libres 1: Général: P16 -   AM-AM: P1
  "         "     2:     "     : P13 -     "    "  : P1
  "      Qualifs  :     "     :P18  -    "    "   :P1
Course Qualif  :     "     :P15  -    "    "   :P1
Course           :     "     :P20  -    "    "   :P1
 
Résultats: une victoire dans notre catégories, un plaisir immense, pas de fautes de pilotage dans des conditions extrêmemnt difficiles pour Fabien et moi. Le top....

 

presse.png Salle de presse: essais libres, qualifs, course 1 et course 2 avec des pilotes prestigieux comme Rast, Parente et Loeb

fefe1.png 

fab-gg1.png 

 banderolle.png

 Banderolles Julie sur le circuit de Nogaro

 

doume-anthony.png Dominique Guillem et Anthony Garbarino un jeune talent de lla Racecar

mathilde.png Conditions difficiles pour les débuts en Clio cup  de Mathilde Rhiel qui fêtait ses 17 ans

 

anthony.png

 Anthony Garbarino

carole.png Carole Perrin

 

david-dudel.png David Dudel aux couleurs de Julie comme tout le team Milan en clio cup

 

gabi-gg.png

F.Gabillon G.Tonelli 

La 2ème vie de Fabulous Fab" 

kitd.html5loader("flash_kplayer_09535f54527s");
Essai GNSS-Championnat du monde GT Series: F.Barthez G.Tonelli

kev-nurbur.png

Kévin Estre Carrera Cup Allemande Spleiberg avec le papillon de Julie. 2 victoire magnifiques:)

 kevcup3.png

 RESULTATS.CLIC...

 

-Qualif 1: Kévin P2.

-Course1:Kévin P1:) 

-Qualif 2: Kévin P2

-Course2 Kévin P1:) 

 kevcup4.png

 kevcup2.png
kevcup.png 
 kevcup5.png
Leader en Cup allemande
Les deux championnats que Kévin Estre dispute cette saison ont déjà visité deux circuits chacun. Sur le front de la Porsche Carrera Cup Allemagne, tout va bien pour le Français qui mène la danse après avoir gagné deux fois et devancé trois fois sur trois son dauphin actuel Sean Edwards. 

Kévin a conforté sa place de leader en Porsche Carrera Cup Allemagne sur la Nordschleife en lever de rideau des 24 Heures du Nürburgring. Contrairement à bon nombre de ses adversaires directs, il n’avait pas eu l’occasion de fouler les 22 kilomètres de la redoutable boucle nord sur le sec depuis sa victoire de 2012. « Les essais libres se sont déroulés sous la pluie. Les 50 minutes de qualification sur piste sèche ne nous laissaient le temps que de boucler quatre tours rapides. J’ai fait un premier tour prudent et dans le deuxième, j’ai escaladé un peu rudement un vibreur qui m’a envoyé directement dans le rail. »
Kévin s’élance de la 6ème place sur la grille et profite du tête à queue d’un pilote pour entamer le premier tour au 5ème rang. « J’ai mis la pression sur Sean Edwards et il a commis une erreur qui m’a permis de le dépasser. J’étais un tout petit peu plus rapide que le trio de tête, je me suis donc rapproché mais pas au point de pouvoir tenter une attaque. Comme Edwards n’était plus que 6ème, j’avais d’autant plus intérêt à assurer ma 4ème place. » Au championnat, Kévin a doublé son avantage dans l’opération et possède aujourd’hui 8 points d’avance sur le fils de l’ancien pilote de F1 Guy Edwards.
 
 kevcup1.png
Site web Kévin Estre. Clic...
 
 

jules-jev350.png

 Jean-Eric Vergne et Jules Bianchi F1 Monaco avec le papillon de Julie

 

Live Timing. Clic... 

 

jules-monac.pngJules Bianchi Marussia 

jev_monac.png.pngJean-Eric Vergne Torro Rosso 

 

 

jev-julie.png 

JEV 

 

jev_monac1.png 

casque-jules.png 

Vsaque Jules Bianchi 

reno-olive-mick.png

Olivier Panis-Renaud Derlot-Mickaël Elbeze

La course:

JEV P8: superbe course de JEV. Week-end parfait sans faute et compétitif.

Qualifié en haut du peloton, Jean-Eric Vergne s’est illustré ce dimanche en terminant à la huitième place du Grand Prix de Monaco. Dans le rythme des meilleurs, le Français engrange quatre points supplémentaires tout en marquant les esprits de part sa performance comme le souligne Franz Tost, Team Manager de Toro Rosso. « Monaco est la course de l’année où le pilote fait le plus la différence, donc bravo à JEV d’être resté en dehors des incidents de course et d’avoir gardé sa concentration durant cette longue après-midi. »
« D'une certaine façon, c'était plutôt une course plutôt ennuyeuse…  Je n'ai jamais eu une piste claire devant moi ! Ca reste néanmoins excitant de courir à Monaco, surtout lorsque cela se solde par des points » relate Jean-Eric.
« Dans les derniers tours, Adrian Sutil a fait une belle action pour dépasser Jenson Buton puis Fernando Alonso à l'épingle. Je suis également revenu sur eux, mais je n’ai pas pu passer car ils m’ont bien fermé la porte à l’épingle. »
« Huitième, quatre points de plus et un rythme intéressant, le bilan est bon. Après un certain manque de réussite durant quelques courses, je me dis que la roue tourne et que sur une saison les parts de chance et de malchance s’équilibrent et aujourd'hui tout s'est bien passé pour nous. »
« Il est certain que notre voiture était très efficace aujourd'hui.  J'ai signé mon meilleur tour en course au tout début, avec beaucoup de carburant embarqué car le reste du temps j'étais englué au sein du peloton, ce qui a été assez frustrant. J’ai la conviction que nous étions plus rapides que ceux devant moi. »
« Je suis satisfait de cette huitième place. Maintenant je n’ai qu’une envie, faire mieux lors des prochaines courses. » 

 

 

Jules: Week-ebd avec des ennuis mécaniques, à oublier. Jules n'est pour rien dans son abandon. 


La malchance s'est acharnée sur Jules Bianchi ce week-end pour son premier Grand Prix à domicile. 
Après avoir eu un problème électrique sur la grille de départ, puis avoir été percuté par les barrières de protection lors de l'accident de Maldonado, le jeune français a été victime d'une rupture du disque de frein avant droit de sa Marussia, ce qui termina sa course. 
Jules Bianchi #22 
“Je pensais que les choses allaient s'arranger pendant la course, mais cela n'a pas été le cas. Sur la grille de départ, je n'ai pas pu sélectionner de rapport à cause d'une problème électrique. J'ai donc du partir des stands, au moins, j'ai pu prendre le départ. En début de course, j'étais dans un bon rythme avec Max, je préservais mes pneus. Lors de l'accident de Maldonado, les barrières en plastiques sont revenues sur la piste et ont percuté mon aile avant, j'ai du passer par les stands pendant la neutralisation de la course. J'ai eu de la chance que seul mon aileron soit endommagé. Ensuite, je voulais simplement passer la ligne d'arrivée mais mon disque de frein avant droit en a décidé autrement, et je suis sorti à Ste Devote. C'est dommage mais je suis sûr que nous avons beaucoup appris de ce week-end.” 
John Booth, Team Principal 
“La course a été très mouvementée pour tout le monde et notamment pour nous ! Nous sommes désolés pour les soucis rencontrés par Jules sur la grille. La stratégie fonctionnait bien ensuite. Jules a malheureusement du abandonner suite à un problème de frein et pour cela, nous devons également nous excuser. Il y a beaucoup a apprendre et à améliorer après ce week-end.” 
Source: Marussia F1 Team 

Qualifs:

JEV P10: Les qualifs se sont déroulées avce une piste humide et sèche. C'est le terrain de prédiclection de JEV qui dispose d'une monoplace moins rapide sur piste sèche. 

 Après un travail intense en essais libres, Jean-Eric Vergne a concrétisé par une brillante séance qualificative ce samedi. Très à l’aise lorsque les rues de Monaco étaient humides, le Français se hisse pour la première fois de sa carrière en Q3. Finalement 10e, JEV s’élancera de la cinquième ligne du Grand Prix de Monaco, là où plus qu’ailleurs la position au départ est cruciale.
« Cela fait du bien de se qualifier pour la première fois en Q3, même si j’aurai préféré que le pluie continue jusqu’à la fin de la séance » analyse JEV. « Ceci dit, même sur le sec j’ai fait un bon tour. J’ai levé le pied dans ma dernière tentative car je n’étais pas en mesure d’améliorer. »
« On a vraiment fait progresser la voiture, mais il y a encore de la marge. Nous allons de l'avant course après course. Je pense que notre niveau de performance en course demain devrait être encore meilleur. »
« Nous sommes en mesure de signer un bon résultat, quelle que soit la météo, mais tout peut vraiment se passer ici. On veut des points. Figurer en Q3 c’est bien, mais il n’y a pas de point distribué en qualifications, il faut donc rester concentré et effectuer une belle performance en course. »
Le départ du 71e Grand Prix de Formule 1 de Monaco sera donné dimanche à 14h00.

 

Jules Bianchi: Panne mécanique aucun tour chrono. 


Après un début positif en séances d'essais libres de jeudi, l'optimisme s'est transformé en déception aujourd'hui, quand Jules Bianchi n'a pas pu prendre part aux qualifications pour son Grand Prix à domicile à Monaco.
Comme Jules a quitté les stands un problème est apparu et il était clair qu'il ne serait pas en mesure de continuer. Il a été chargé de s'arrêter et passer la voiture éteint. Ayant examiné les informations et la voiture, il est maintenant évident qu'il a connu un petit feu dans la barre d'air du moteur.
Jules Bianchi # 22
"Bien sûr, je m'attendais à un bon coup à se qualifier pour ma course à domicile, il est donc très décevant d'avoir à tirer sur si peu de temps et ne pas prendre part à la session. L'équipe ne sont pas tout à fait sûr de la pleine cause du problème pour l'instant, mais il était clair que je n'aurais pas été en mesure de compléter les tours, et c'est pourquoi ils m'ont demandé de s'arrêter. Nous devons attendre pour voir ce qui se passe. Je pense que cela pourrait être une course très excitante pour tout le monde demain, les choses n'ont pas été simples à travers le domaine et nous devons donc rester concentré et de voir ce qui se passe et puis faire le meilleur travail possible dans ce qui est des circonstances difficiles ».
John Booth, Team Principal
"En FP3 ce matin, nous avons opté de faire travailler un peu plus sur notre rythme de long terme, ayant été moins heureux avec ce jeudi. Nous avons eu très peu du pneu option, donc nous savions qualification allait être un défi avant même que le temps a tourné contre nous. Nous avions besoin d'une séance sec pour nos deux pilotes, qui n'ont jamais conduit autour de Monaco dans une voiture de Formule Un sur le mouillé avant. Nous sommes désolés pour le problème qui empêchait Jules de prendre part à la séance et nous allons examiner pour s'assurer que la réparation soit aller de l'avant. Ce sera une course difficile demain, mais nous allons faire de notre mieux et voir ce que nous pouvons faire de celui-ci ».
Source: Marussia F1 Team 

 

Essais libres jeudi:

JEV:Piloter une Formule 1 dans les rues de Monaco est toujours un exercice particulier. Avec 68 tours au compteur, Jean-Eric Vergne a préparé sereinement le Grand Prix de Monaco. Quinzième de la première séance, dix-septième de la seconde, le Français et l’équipe Toro Rosso ont déroulé le programme de travail prévu.
«Ce fut une bonne journée où nous avons bouclé pas mal de tours » explique JEV. « Sur ce circuit, la confiance est un facteur primordial. Elle se gagne à tour après tour et cela permet de hausser de plus en plus le rythme. »
« En fin d’après-midi, mon dernier long relais a été assez bon. Maintenant il nous reste à analyser tous les éléments afin d’améliorer la performance globale de l’équipe, mais je crois que nous pouvons bien figurer samedi… beaucoup mieux que ce que laisse entrevoir la feuille de temps aujourd’hui. »
«Ce fut une bonne journée où nous avons bouclé pas mal de tours » explique JEV. « Sur ce circuit, la confiance est un facteur primordial. Elle se gagne à tour après tour et cela permet de hausser de plus en plus le rythme. »
« En fin d’après-midi, mon dernier long relais a été assez bon. Maintenant il nous reste à analyser tous les éléments afin d’améliorer la performance globale de l’équipe, mais je crois que nous pouvons bien figurer samedi… beaucoup mieux que ce que laisse entrevoir la feuille de temps aujourd’hui. »
«Ce fut une bonne journée où nous avons bouclé pas mal de tours » explique JEV. « Sur ce circuit, la confiance est un facteur primordial. Elle se gagne à tour après tour et cela permet de hausser de plus en plus le rythme. »
« En fin d’après-midi, mon dernier long relais a été assez bon. Maintenant il nous reste à analyser tous les éléments afin d’améliorer la performance globale de l’équipe, mais je crois que nous pouvons bien figurer samedi… beaucoup mieux que ce que laisse entrevoir la feuille de temps aujourd’hui. »

 
 Jules Bianchi:

23-05-13

Grand Prix de Monaco - Pratique 1 & 2

Monaco Street Circuit, Monte Carlo

 

FP1 P21 1:19.733 20 tours FP2 P19 1:17.892 41 tours

 

Nous avons apprécié une journée d'ouverture relativement lisse de la pratique à Monte Carlo aujourd'hui en prévision de 71e Grand Prix de Monaco de dimanche.

 

Les deux séances d'essais libres ont permis de mettre en évidence et en bas du champ à quel impitoyable les rues étroites et de torsion de la Principauté sont, sans aucune marge d'erreur.

 

Jules Bianchi a émergé relativement indemne de l'expérience de leurs sessions de F1 débuts ici et construit sur leurs performances tout au long de la journée pour terminer en 19e position à l'issue de la séance de l'après-midi. Jules était en avance sur les concurrents immédiats de l'équipe.

 

Jules Bianchi # 22

"Cela a été une bonne journée pour nous et j'ai vraiment apprécié ma première expérience de Monaco dans une voiture de Formule 1. C'était tout ce que j'avais imaginé qu'il soit et je suis heureux que nous avons établi une bonne base que nous pouvons construire sur le reste du week-end. Le fait que nous n'avons pas demain exécution signifie que nous avons plus de temps que d'habitude à se concentrer sur les données que nous avons recueillies aujourd'hui, donc nous devrions être en mesure de tirer quelques bonnes conclusions qui aideront à nous préparer pour samedi et la course. "

 

John Booth, Team Principal

"Les deux pilotes ont eu un démarrage propre à leurs débuts Monaco dans une F1. Le programme que nous présentons a été fondée autour de leur donner beaucoup de tours pour se familiariser de circuit, avec quelques évaluations de pneus plus détaillées dans FP2. Nous sommes raisonnablement satisfaits de la performance et le rythme de la voiture, mais il ya certainement beaucoup à faire pour améliorer leur rythme de course sur les pneus. Heureusement, nous avons l'avantage supplémentaire d'une journée supplémentaire pour passer par les informations que nous avons recueillies aujourd'hui et au moins nous pouvons être heureux avec le rythme initial de la voiture. "

 

Source: Marussia F1 Team


 

 

 

 

 jev-monac.png

Casque JEV en hommage à François Cevert 

 

 

jev-reno.png 

Renaud Derlot JEV 

Monaco

 
Jules Bianchi
L’équipe Marussia F1 Team se dirigie vers Monaco, le joyau de la saison, où Jules Bianchi disputera sa course à domicile. 
Jules est en effet né à Nice, à quelques kilomètres de la principauté de Monaco. Il a déjà roulé dans les rues étroites de la ville monégasque dans les catégories inférieures mais il sera particulièrement fier de s’aligner sur la grille de départ devant sa famille et ses amis. 
Jules Bianchi, #22 
« Quand j’avais 9 ou 10 ans et que je venait au Grand Prix de Monaco, je n’aurais jamais imaginé qu’un jour je serai sur la grille de départ. Il y a tant de choses cette saison qui sont un rêve, mais Monaco est certainement encore plus particulier. C’est une course unique, une expérience fantastique sur la piste et en dehors et l’ambiance est vraiment spéciale. Je pense que nous pouvons faire un bon week-end après les signes positifs de nos nouvelles pièces en Espagne. Nous n’avons pas pu en tirer le maximum en course, mais cela ira mieux à Monaco. » 
John Booth, Team principal 
Le Grand Prix de Monaco est toujours le joyau de la saison pour l’équipe, ses partenaires et ses fans. Courir dans les rues étroites et tortueuses est une expérience inégalée pour les pilotes et Jules est très impatient d’entrer en piste suite à son expérience dans le simulateur. Jules a la chance de pouvoir vivre Monaco comme sa course à domicile, piloter si près de là où il a grandit sera très spécial pour lui. Monaco est une course où l’on voit les aptitudes des pilotes et nous sommes donc impatient de voir ce que Jules peut faire ici. Il faudra à nouveau bien appréhender la gestion des pneus. Nous apportons quelques améliorations qui, je l’espère, continueront à nous faire avancer dans la bonne direction. » 
Source: Marussia F1 Team
 
 
JEV:
Jean-Eric Vergne espère que la chance tournera au Grand Prix de Monaco après un week-end éprouvant à Barcelone. Le pilote Toro Rosso reste prudent à l'approche de la plus grande course de la saison de F1.
Jean-Eric Vergne a été malchanceux sur le circuit de Catalunya. Après avoir espéré rentrer dans les points avec une Toro Rosso STR8 qui se montrait compétitive à Barcelone, le pilote tricolore a été accroché par Nico Hülkenberg dans les stands et a souffert d'un pneu parti en lambeaux, le forçant ainsi à abandonner. Le pensionnaire de l'écurie de Faenza espère rebondir le week-end prochain à Monaco où il avait signé la 12e place l'an dernier. « La chance va et vient, cela fait partie de la course. On a des bons et des mauvais moments et je ne veux pas me focaliser sur les mauvais. Je veux arriver à Monaco en étant motivé au maximum. J'avais dit l'an dernier que les circuits urbains ne faisaient pas partie de mes pistes préférées, mais j'avais ensuite réalisé un bon week-end en évoluant à un moment à la septième place. Je vais peut-être changer d'avis. »
 
Néanmoins, le Français est conscient du défi que représente le Grand Prix de Monaco qui ne tolère aucune faute. La dégradation des pneus, sujet si sensible en ce moment dans le milieu de la F1, devrait être un phénomène moins important sur une piste peu abrasive. « Je ne pense pas cependant arriver avec davantage de confiance cette année », ajoute JEV. « Il faut aborder cette course avec la plus grande humilité, elle n'offre aucune garantie. C'est un circuit fantastique mais très difficile. Il n'y a aucune marge d'erreur et il faut rester concentré à chaque seconde. C'est un lieu très particulier et j'arriverai là-bas en gardant à l'esprit que je suis un petit gars au centre de ce formidable circuit qui possède une telle histoire. » 

 

 

Jeudi 23 Mai 2013

06h00

Fermeture du circuit à la circulation

08h30 à 09h15

Formula Renault 3.5 Series - Seance d'essais

10h00 à 11h30

Formule 1 - 1ere Séance d'essais

12h00 à 12h30

GP2 - Seance d'essais

14h00 à 15h30

Formule 1 - 2eme Séance d'essais

16h15 à 16h45

GP2 - Essais qualificatifs

17h20 à 18h05

Porsche Supercup -Seance d'essais

19h00

Ouverture du circuit à la circulation

 Vendredi 24 Mai 2013

07h00

Fermeture du circuit à la circulation

09h30 à 10h15

GP3 - Essais qualificatifs

Porsche Supercup - Essais qualificatifs

11h15 à 12h15

GP2 - Départ de la 1ère Course (42 tours ou 60 min max)

14h00

Ouverture du circuit à la circulation

 Samedi 25 Mai 2013

7h00

Fermeture du circuit à la circulation

09h00 à 09h25

Formule Renault 3.5 (Séance d'essais qualificatifs - série A)

09h30 à 09h55

Formule Renault 3.5 (Séance d'essais qualificatifs - série B)

11h00 à 12h00

Formule 1 - 3eme Séance d'essais libres

14h00 à 15h00

Formule 1 - Essais qualificatifs

16h10 à 16h55

GP2 - 2e course (30 tours ou 45 mn)

19h00

Ouverture du circuit à la circulation

 Dimanche 26 Mai 2013

07h00

Fermeture du circuit à la circulation

09h45 à 10h15

Porsche Supercup - Départ de la Course (16 tours ou 30 mins max)

11h10 à 11h55

Formula Renault 3.5 - Départ de la Course (44 mins + 1 tour)

12h30

Formule 1 - Parade des pilotes de F1

14h00

DEPART DU 71ème GRAND PRIX DE MONACO 2013 (78 tours ou 2h)

 

 

 jules-costum.png

 

 jev-margot.png

 

Site web Jules Bianchi. Clic... 

 

 

 

 

 Infos/photos: Le point.fr-Redbull-Marussia-RMC-ESPN-F1.sport.fr -grand-prix-de-monaco.com