France Le Mans 28.05.17 Coupe de France
Italie Castelletto 16.04.17 IAME International Open

Issu d'une famille de passionnés, Alexandre Picque possède, à tout juste 14 ans, une bonne expérience de la compétition. Il a notamment terminé 5e du Championnat de France Cadet en 2016. Cette année, il franchit une étape importante en se confrontant à des pilotes chevronnés à l'échelon supérieur. Et la saison a bien commencé puisqu'il a déjà atteint le top 5 de sa première course X30 Junior à l'étranger lors du IAME International Open à Castelletto.

 

23085_117_PICQUE_ALEXANDREIAME_X_30_JUNIOR_9743.JPG 

Évoluant au sein d'une structure 100 % familiale, Alexandre sait s'entourer des bonnes personnes. Encouragé par Thierry Séminger au travers de IAME France pour son châssis Zanardi, il s'appuie également sur les compétences de Didier Blot - Matec Compétition - pour progresser en piste. Pour le rendez-vous international de Castelletto, il a fait confiance à VDK Racing sur le plan de la motorisation et n'a pas regretté son choix.

 

Le IAME International Open laissera un très bon souvenir au jeune pilote normand : « Ce n'était pas évident au début de trouver sa place dans un tel plateau ! D'autant plus que je n'ai pas très bien réussi mes chronos à cause d'une colonne de direction tordue. Avec mon 22e temps, sur 66 engagés tout de même, je partais 11e dans les manches et il a fallu se battre pour remonter. Mais tout s'est bien passé puisque j'ai eu la joie de revenir 4e au classement samedi soir ! La bagarre a été rude également pendant les finales. La course 1 a été un peu plus compliquée que prévu et j'ai fini 7e. Les choses se sont mieux passées en course 2 avec une 5e place qui me permettait de terminer également 5e au classement général. C'était vraiment un très bon week-end ! »

 

Après avoir commencé la Stars of Karting en X30 Junior, Alexandre vient de tenter sa chance dans la catégorie supérieure, la X30 Senior, à l'occasion de la 2e épreuve, la Kart Cup qui se disputait sur ses terres, à Anneville. Ses débuts chez les "grands" ne sont pas passés inaperçus malgré une météo peu favorable en début de meeting. Auteur du 14e chrono, Alexandre regagnait régulièrement du terrain malgré le niveau relevé et réussissait son pari en rentrant dans le top 5.

 

23085_117_PICQUE_ALEXANDREIAME_X_30_JUNIOR_0585.JPG 

Un autre défi attend Alexandre au Mans à la fin du mois de mai avec sa participation à la Coupe de France OK-Junior, tandis que le circuit de la Sarthe le verra prendre le départ de la IAME International Final en octobre prochain.

 

 

Info Kartcom / © Photos SPORTINPHOTO.COM

France Aunay-les-Bois 09.04.17 Championnat de France

Plus jeunes, mais pas moins valeureux ! L'abaissement de l'âge dans les catégories Junior et Senior des karts sans boîte de vitesses a changé le paysage dans bien des compétitions. Les pilotes de 14 ans (dans l'année) se sont rués sur les catégories supérieures, bousculant parfois sans complexes leurs aînés. Le but de la CIK-FIA est notamment atteint en OK où les engagés au prochain Championnat d'Europe sont particulièrement nombreux : on enregistre ainsi une augmentation de 100 % au niveau européen. La catégorie OK-Junior reste stable, mais un renouvellement massif des concurrents modifie la hiérarchie. Le même phénomène est visible, à un degré moindre, dans les différentes coupes de marques ainsi que dans les championnats nationaux qui s'apprêtent à débuter.

 

Il ne faut pas en conclure que les catégories Junior sont fragilisées par ces changements. La situation devrait se réguler dès la saison prochaine, le temps que les plus jeunes pilotes aient intégré dans leur programme cette évolution aux multiples répercussions. En fin de compte, 2017 se présente comme une année de transition très intéressante sur le plan sportif. L'inexpérience et la fougue des nouveaux venus en Junior (au minimum 12 ans dans l'année) nécessitent cependant une vigilance particulière de la part des officiels pour que les courses se déroulent de manière satisfaisante. La présence des spoilers détachables est d'ailleurs la bienvenue pour limiter les incidents, en particulier lors des phases de départ.

 

KARTCOM_News_n31_vFR.jpg 

Cette mesure unanimement appréciée, qui vient enfin d'être adoptée en France, portera encore davantage ses fruits quand les nouveaux arrivants en auront pris l'habitude dès leurs débuts en karting. A ce titre, le nouveau Championnat de France Junior Karting montre la voie dans ce domaine, comme sur d'autres points, en tant que formule monotype dans laquelle l'éducation aux bons comportements est incluse dans la formation des jeunes champions.


Si le karting de haut niveau se porte plutôt bien, la pratique au niveau national, voire régional, n'est pas encore sortie de la récession. Les différents organisateurs rivalisent d'ingéniosité pour attirer le maximum de concurrents, mais la fréquentation n'est pas toujours à la hauteur de leurs efforts. L'organisation de tables rondes rassemblant toutes les parties concernées est souhaitée par certains acteurs de la discipline afin d'élaborer des solutions pérennes à une situation qui s'éternise. Paradoxalement, cette volonté ne débouche pas encore sur des actes concrets. Aurait-on perdu, dans nos sociétés modernes, le goût de la discussion et de l'échange ? La défense acharnée de l'intérêt personnel et la stigmatisation des autres intervenants impliqués dans la même aventure devraient pourtant avoir montré leurs limites, non ?

 

-> Télécharger gratuitement le nouveau KARTCOM News #31

 

 

Info Kartcom 

Younger, but no less brave! Lowering the age in the Junior and Senior categories of non-gearbox karts has changed the landscape in many competitions. The 14-year-old drivers (in the year) rushed to the higher categories, sometimes jostling their elders without ceremony. The goal of the CIK-FIA has in particular been reached in OK where the entries in the upcoming European Championship are particularly numerous: a 100% increase has been recorded at European level. The OK-Junior category remains stable, but a massive renewal of competitors has modified the hierarchy. The same phenomenon is visible, to a lesser degree, in the various brand cups as well as in the national championships which are about to begin.

 

KARTCOM_News_n31_vGB.jpg 

It should not be concluded that the Junior categories have been weakened by these changes. The situation should settle down as early as next season, once the youngest drivers have incorporated this change, with multiple repercussions, into their programme. Ultimately, 2017 will be a very interesting year of transition in the sport. The inexperience and enthusiasm of the newcomers in Junior (at least 12 years old in the year) nevertheless requires special vigilance from the officials to ensure that the races go smoothly. The presence of detachable spoilers is also welcome to limit incidents, especially during the starts.


This unanimous measure, which has just been adopted in France, will bear even more fruit when newcomers get used to it from their debut in karting onwards. As such, the new French Junior Karting championship is leading the way in this area, as on other points, as a one-make formula in which education in good behaviour is included in the training for young champions.


Although top-level karting is doing quite well, racing at national or regional level has not yet emerged from the recession. Different organisers compete with each other to attract as many competitors as possible, but the entries are not always equal to their efforts. The organisation of round table meetings bringing together all the parties concerned is advocated by certain players in the discipline, to develop lasting solutions to a situation that drags on. However, this will does not yet lead to concrete actions. In our modern societies have we lost the taste for discussion and debate? The fierce defence of self-interest and the stigmatisation of other players involved in the same adventure should have reached its limits, right?

 

-> Free download KARTCOM News #31

 

 

Info Kartcom 

France Aunay-les-Bois 09.04.17 Championnat de France
France Aunay-les-Bois 09.04.17 Championnat de France

miche-julie-mer.jpg

 

Je profite d’une accalmie dans le processus pour vous remercier pour tous les messages de réconfort et d’amitié.

Je désire également m’excuser de ne pas avoir pu assurer les envois des autocollants et tee-shirt de Julie. Nous les reprendrons dès que possible. 

 

La maman de Julie se remet après 3 semaines d’une opération du cerveau qui s’est bien passée.

Les résultats des prélèvement sont négatifs, ce qui signifie que le pire est temporairement écarté. Il faut cependant continuer les examens pour connaître l’origine des lésions. Nous étions au bord du gouffre, nous avons fait un pas en arrière.

La souffrance est quelque chose que je connais bien.On ne la maîtrise jamais, on la combat. Pour cela, il ne faut pas être seul.

C’est le cas grâce à notre famille du kart, nos proches et nos amis.

Julie n’a jamais cessé d’être à nos côtés.

 

Le papa de Julie. 

ksp_005_1713.jpg

La deuxième manche du Championnat de France Junior Karting vient de se terminer après deux courses, riches en spectacle. Pierre-Louis Chovet s'est imposé devant Sami Meguetounif et Isack Hadja
 

La phase finale confirme les forces en présence dans ce Championnat de France Junior Karting à l'exception de certains qui se sont révélés à l'occasion de cette manche normande. Aujourd'hui, dimanche 9 avril, avait lieu les deux courses, la Pré-Finale, dont la grille de départ était conditionnée par le classement intermédiaire de la veille, et la Finale, avec une grille de départ basée sur le classement de la Pré-Finale. Les résultats d'aujourd'hui nous offrent un classement général complétement modifié et il est impossible de prédire encore le vainqueur en fin de saison.


Pierre-Louis Chovet se classe ce soir premier à l'issue de la Finale et marque de très gros points au classement général, ce qui le positionne largement devant. Ce dernier nous a offert de belles batailles toute la journée. Sami Meguetounif, membre de l'Equipe de France Espoirs Karting et Isack Hadjar complètent le podium suite à la pénalité de William Bertrand, pour départ anticipé. Reshad de Gerus, le pilote de la région Réunion, finit 4e lors de la Finale, ce qui lui permet de remonter au classement général par la même occasion. Doriane Pin réalise une très belle performance aujourd'hui après un début de week-end plus mitigé, et semble très satisfaite de son week-end.


Week-end presque parfait pour William Bertrand, il se classe tout de même à la 6e place à la suite d'un départ anticipé. Ses bonnes performances le positionne 2e au classement général à 33 points de Pierre-Louis Chovet. Dylan Léger, Andréas Hébert, Nolan Lemeray et Victor Bernier complètent le top 10 et peuvent se satisfaire du week-end en prenant quelques points pour le classement général et se maintiennent dans la course. Ugo Gazil, Alexis Garcin et Matteo Fel Astorg parviennent à se hisser aux 11e, 12e et 13e rangs et capitalisent quelques points qui pourront être importants pour la suite du Championnat. Ethan Bernard se classe 14e suite à une pénalité (spoiler) et Enzo Giraud qui le suit se classe 15e après une pénalité lui aussi en Pré-Finale (spoiler).


Pierre-François Duriani remonte en 16e position après être parti dernier suite à une pénalité à l'issue de la Pré-Finale, il occupe la 15e place au classement général, grâce aux points gagnés lors de la Manche au Mans. Matéo Herrero et Paul-Adrien Pallot n'ont malheureusement pas réussi à conserver leurs positions, se classant 17e et 18e. Jarod Joseph continue de progresser et se rapproche des autres pilotes. Romain Boeckler qui avait plutôt bien commencé le week-end, termine à la 20e position.


Pierre-Louis Chovet

« J'avais la rage de gagner avant de débuter cette Finale. Je suis content, j'ai réussi à construire un week-end solide. C'est un des premiers meetings où je dois gérer les pneumatiques, en plus de ça, c'est une piste assez atypique et vallonnée donc je suis très satisfait. À dans deux mois ! »


Sami Meguetounif

« Je suis assez satisfait, je voulais être sur le podium donc j'ai atteint mon objectif. Dommage pour William. La dernière fois que j'ai roulé ici, c'était en minime, il a fallu que je redécouvre la piste avec un matériel différent. Chaque tour de piste m'a permis d'améliorer mes temps et de me rapprocher du haut du classement. J'ai bien travaillé avec mon coach en gardant à l'esprit que le plus important allait se dérouler aujourd'hui. Je suis très content. »


Doriane Pin
« Lors de la deuxième manche qualificative, cela s'est plutôt mal passé pour moi. Ce matin, je partais 13e et j'ai réussi à remonter à la 7e place lors de la Pré-Finale. Je le sentais bien pour la Finale et je finis 5e. Je suis donc très contente de mon week-end. »

 

 

Info FFSA Academy / © Photo KSP 


 

France Le Mans 19.03.17 Championnat de France

Le numéro 119 de la révue fédérale France Auto Spécial Karting récemment mis en ligne propose fort à propros une discussion avec le Président de la CNK, Jean-Claude Sanchez, autour du bilan 2016 et des perspectives 2017.

 

Jean-Claude-Sanchez-KSP_000_3441.jpg 

Président, impossible d'aborder l'année 2017 sans un dernier coup d'oeil sur la saison passée, achevée en apothéose avec le titre mondial en OK-Junior de Victor Martins.
« C'est effectivement un grand évènement. Ce titre est très important pour Victor bien sûr, mais également pour le karting français. On a vu arriver un superbe groupe de jeunes pilotes au niveau international et c'est très encourageant. Par ailleurs, on voit bien que l'arrivée des nouvelles catégories OK et OK-Junior a donné une nouvelle dynamique au karting international. »

 

Ces catégories vont-elles également convaincre au niveau national ?
« Nous le souhaitons tous. Il y a en tout cas une grande envie, on le sent et on l'entend chez les pilotes. Preuve en est le très bel accueil qui a été réservé au nouveau championnat de France Karting Junior. Cela a dépassé nos espérances, car là où nous attendions une quinzaine de pilotes, nous avons très vite atteint le seuil maximum de vingt concurrents. C'est une très belle surprise et cela va permettre de mettre sur pied un championnat Junior de haut niveau avec un encadrement qualifié, le tout avec un rapport qualité/prix imbattable, offrant ainsi une vraie rampe de lancement pour nos jeunes pilotes vers l'international. »

 

Si le Junior semble dès lors bien installé, que va-t-il en être pour l'OK ?
« Là encore, je crois que tout le monde a été favorablement impressionné par les performances de ce matériel, mais aussi par sa fiabilité qui a l'air d'être d'un bon niveau. Mais pour l'heure nous sommes encore dans le flou. Tout le monde se regarde un peu pour savoir qui va y aller le premier pour ensuite emboîter le pas. Il manque sans doute encore un peu de recul pour estimer vraiment le coût exact de ces nouveaux matériels. Si l'on arrive à maitriser ces coûts et que ça ne tourne pas à la course à l'armement comme on l'a connu par exemple en KF, alors l'OK aura un avenir dans le cadre des championnats nationaux comme la France. Pour l'heure, nous sommes encore dans l'expectative, avec en conséquence peu de courses réservées au OK, hormis le championnat de France. Dans les championnats régionaux, ils sont mixés avec les 125 sans boîte de vitesses, mais l'écart de performances est tel que cela pose problème. Attendons de voir, mais ce serait dommage que cette nouvelle formule ne décolle pas car c'est impressionnant à voir en piste. Et si d'aventure nous notons un développement de la catégorie sur notre territoire, alors il faudra s'organiser au sein des ligues pour leur réserver des courses spécifiques. »

 

De l'autre côté de la pyramide des âges, là aussi est à présent pris en compte l'attrait de la compétition que peuvent avoir des pilotes plus âgés.
« Depuis quelques années, nous avons en effet constaté un grand succès des catégories Master réservées au plus de 32 ans, que ce soit en KZ2, en X30 ou en Rotax. Ils sont aujourd'hui très nombreux, parfois même plus que chez les moins de 32 ans. C'est un phénomène intéressant, démontrant aussi que le karting ne s'arrête pas forcément dès que vous avez passé 20 ans ! Mais face à ce succès des Master, l'idée et la nécessité se sont imposé de définir une nouvelle tranche d'âge, celle des plus de 45 ans que l'on nommera Vétéran ou Gentleman. Nous avons là un vrai réservoir de pilotes, désireux de courir, mais qui n'ont pas forcément envie de se frotter aux plus jeunes, les motivations de chacun face à la course étant différentes, il fallait en tenir compte. »

 

Avant que les premières compétitions ne débutent, comment voyez-vous cette nouvelle saison ?
« Je dirais que nous allons vivre une année de transition. Comme évoqué plus haut, on va voir comment évolue l'OK dans l'hexagone. 2017 représente également la dernière année des homologations dans les catégories, avec des changements importants en 2018, notamment pour les catégories jeunes qui verront l'arrivée de matériels tels que ceux que l'on retrouve en international. À travers les appels d'offres qui vont être lancés, nous allons donc vivre une année de transition, mais avec des perspectives très intéressantes en vue des évolutions programmées en 2018, toujours dans le souci de répondre pleinement à l'attente des licenciés. »

 

 

Info FFSA / © Photo KSP