miche-julie-mer.jpg

 

Je profite d’une accalmie dans le processus pour vous remercier pour tous les messages de réconfort et d’amitié.

Je désire également m’excuser de ne pas avoir pu assurer les envois des autocollants et tee-shirt de Julie. Nous les reprendrons dès que possible. 

 

La maman de Julie se remet après 3 semaines d’une opération du cerveau qui s’est bien passée.

Les résultats des prélèvement sont négatifs, ce qui signifie que le pire est temporairement écarté. Il faut cependant continuer les examens pour connaître l’origine des lésions. Nous étions au bord du gouffre, nous avons fait un pas en arrière.

La souffrance est quelque chose que je connais bien.On ne la maîtrise jamais, on la combat. Pour cela, il ne faut pas être seul.

C’est le cas grâce à notre famille du kart, nos proches et nos amis.

Julie n’a jamais cessé d’être à nos côtés.

 

Le papa de Julie. 

ksp_005_1713.jpg

La deuxième manche du Championnat de France Junior Karting vient de se terminer après deux courses, riches en spectacle. Pierre-Louis Chovet s'est imposé devant Sami Meguetounif et Isack Hadja
 

La phase finale confirme les forces en présence dans ce Championnat de France Junior Karting à l'exception de certains qui se sont révélés à l'occasion de cette manche normande. Aujourd'hui, dimanche 9 avril, avait lieu les deux courses, la Pré-Finale, dont la grille de départ était conditionnée par le classement intermédiaire de la veille, et la Finale, avec une grille de départ basée sur le classement de la Pré-Finale. Les résultats d'aujourd'hui nous offrent un classement général complétement modifié et il est impossible de prédire encore le vainqueur en fin de saison.


Pierre-Louis Chovet se classe ce soir premier à l'issue de la Finale et marque de très gros points au classement général, ce qui le positionne largement devant. Ce dernier nous a offert de belles batailles toute la journée. Sami Meguetounif, membre de l'Equipe de France Espoirs Karting et Isack Hadjar complètent le podium suite à la pénalité de William Bertrand, pour départ anticipé. Reshad de Gerus, le pilote de la région Réunion, finit 4e lors de la Finale, ce qui lui permet de remonter au classement général par la même occasion. Doriane Pin réalise une très belle performance aujourd'hui après un début de week-end plus mitigé, et semble très satisfaite de son week-end.


Week-end presque parfait pour William Bertrand, il se classe tout de même à la 6e place à la suite d'un départ anticipé. Ses bonnes performances le positionne 2e au classement général à 33 points de Pierre-Louis Chovet. Dylan Léger, Andréas Hébert, Nolan Lemeray et Victor Bernier complètent le top 10 et peuvent se satisfaire du week-end en prenant quelques points pour le classement général et se maintiennent dans la course. Ugo Gazil, Alexis Garcin et Matteo Fel Astorg parviennent à se hisser aux 11e, 12e et 13e rangs et capitalisent quelques points qui pourront être importants pour la suite du Championnat. Ethan Bernard se classe 14e suite à une pénalité (spoiler) et Enzo Giraud qui le suit se classe 15e après une pénalité lui aussi en Pré-Finale (spoiler).


Pierre-François Duriani remonte en 16e position après être parti dernier suite à une pénalité à l'issue de la Pré-Finale, il occupe la 15e place au classement général, grâce aux points gagnés lors de la Manche au Mans. Matéo Herrero et Paul-Adrien Pallot n'ont malheureusement pas réussi à conserver leurs positions, se classant 17e et 18e. Jarod Joseph continue de progresser et se rapproche des autres pilotes. Romain Boeckler qui avait plutôt bien commencé le week-end, termine à la 20e position.


Pierre-Louis Chovet

« J'avais la rage de gagner avant de débuter cette Finale. Je suis content, j'ai réussi à construire un week-end solide. C'est un des premiers meetings où je dois gérer les pneumatiques, en plus de ça, c'est une piste assez atypique et vallonnée donc je suis très satisfait. À dans deux mois ! »


Sami Meguetounif

« Je suis assez satisfait, je voulais être sur le podium donc j'ai atteint mon objectif. Dommage pour William. La dernière fois que j'ai roulé ici, c'était en minime, il a fallu que je redécouvre la piste avec un matériel différent. Chaque tour de piste m'a permis d'améliorer mes temps et de me rapprocher du haut du classement. J'ai bien travaillé avec mon coach en gardant à l'esprit que le plus important allait se dérouler aujourd'hui. Je suis très content. »


Doriane Pin
« Lors de la deuxième manche qualificative, cela s'est plutôt mal passé pour moi. Ce matin, je partais 13e et j'ai réussi à remonter à la 7e place lors de la Pré-Finale. Je le sentais bien pour la Finale et je finis 5e. Je suis donc très contente de mon week-end. »

 

 

Info FFSA Academy / © Photo KSP 


 

France Le Mans 19.03.17 Championnat de France

Le numéro 119 de la révue fédérale France Auto Spécial Karting récemment mis en ligne propose fort à propros une discussion avec le Président de la CNK, Jean-Claude Sanchez, autour du bilan 2016 et des perspectives 2017.

 

Jean-Claude-Sanchez-KSP_000_3441.jpg 

Président, impossible d'aborder l'année 2017 sans un dernier coup d'oeil sur la saison passée, achevée en apothéose avec le titre mondial en OK-Junior de Victor Martins.
« C'est effectivement un grand évènement. Ce titre est très important pour Victor bien sûr, mais également pour le karting français. On a vu arriver un superbe groupe de jeunes pilotes au niveau international et c'est très encourageant. Par ailleurs, on voit bien que l'arrivée des nouvelles catégories OK et OK-Junior a donné une nouvelle dynamique au karting international. »

 

Ces catégories vont-elles également convaincre au niveau national ?
« Nous le souhaitons tous. Il y a en tout cas une grande envie, on le sent et on l'entend chez les pilotes. Preuve en est le très bel accueil qui a été réservé au nouveau championnat de France Karting Junior. Cela a dépassé nos espérances, car là où nous attendions une quinzaine de pilotes, nous avons très vite atteint le seuil maximum de vingt concurrents. C'est une très belle surprise et cela va permettre de mettre sur pied un championnat Junior de haut niveau avec un encadrement qualifié, le tout avec un rapport qualité/prix imbattable, offrant ainsi une vraie rampe de lancement pour nos jeunes pilotes vers l'international. »

 

Si le Junior semble dès lors bien installé, que va-t-il en être pour l'OK ?
« Là encore, je crois que tout le monde a été favorablement impressionné par les performances de ce matériel, mais aussi par sa fiabilité qui a l'air d'être d'un bon niveau. Mais pour l'heure nous sommes encore dans le flou. Tout le monde se regarde un peu pour savoir qui va y aller le premier pour ensuite emboîter le pas. Il manque sans doute encore un peu de recul pour estimer vraiment le coût exact de ces nouveaux matériels. Si l'on arrive à maitriser ces coûts et que ça ne tourne pas à la course à l'armement comme on l'a connu par exemple en KF, alors l'OK aura un avenir dans le cadre des championnats nationaux comme la France. Pour l'heure, nous sommes encore dans l'expectative, avec en conséquence peu de courses réservées au OK, hormis le championnat de France. Dans les championnats régionaux, ils sont mixés avec les 125 sans boîte de vitesses, mais l'écart de performances est tel que cela pose problème. Attendaons de voir, mais ce serait dommage que cette nouvelle formule ne décolle pas car c'est impressionnant à voir en piste. Et si d'aventure nous notons un développement de la catégorie sur notre territoire, alors il faudra s'organiser au sein des ligues pour leur réserver des courses spécifiques. »

 

De l'autre côté de la pyramide des âges, là aussi est à présent pris en compte l'attrait de la compétition que peuvent avoir des pilotes plus âgés.
« Depuis quelques années, nous avons en effet constaté un grand succès des catégories Master réservées au plus de 32 ans, que ce soit en KZ2, en X30 ou en Rotax. Ils sont aujourd'hui très nombreux, parfois même plus que chez les moins de 32 ans. C'est un phénomène intéressant, démontrant aussi que le karting ne s'arrête pas forcément dès que vous avez passé 20 ans ! Mais face à ce succès des Master, l'idée et la nécessité se sont imposé de définir une nouvelle tranche d'âge, celle des plus de 45 ans que l'on nommera Vétéran ou Gentleman. Nous avons là un vrai réservoir de pilotes, désireux de courir, mais qui n'ont pas forcément envie de se frotter aux plus jeunes, les motivations de chacun face à la course étant différentes, il fallait en tenir compte. »

 

Avant que les premières compétitions ne débutent, comment voyez-vous cette nouvelle saison ?
« Je dirais que nous allons vivre une année de transition. Comme évoqué plus haut, on va voir comment évolue l'OK dans l'hexagone. 2017 représente également la dernière année des homologations dans les catégories, avec des changements importants en 2018, notamment pour les catégories jeunes qui verront l'arrivée de matériels tels que ceux que l'on retrouve en international. À travers les appels d'offres qui vont être lancés, nous allons donc vivre une année de transition, mais avec des perspectives très intéressantes en vue des évolutions programmées en 2018, toujours dans le souci de répondre pleinement à l'attente des licenciés. »

 

 

Info FFSA / © Photo KSP

Toujours plus tôt en 2017 ! Cette formule peut aussi bien s'appliquer au lancement de la saison internationale qu'à l'âge des pilotes des catégories OK-Junior et OK. Le calendrier 2017 a en effet débuté fin janvier par la WSK Champions Cup sur le circuit d'Adria, avant d'enchainer une semaine plus tard par le premier rendez-vous de la WSK Super Master Series sur la même piste. Si les effectifs étaient à la hauteur avec la présence de la plupart des pilotes et des équipes de pointe, le temps s'est avéré un peu trop extrême pour des courses de karting. Au froid de la Champions Cup a succédé l'humidité constante et très fraîche de la Super Master. De mémoire de spécialiste, on n'avait pas connu de compétition disputée entièrement en pneus pluie depuis plusieurs décennies. Ce n'était sans doute pas la meilleure entrée en matière pour les jeunes pilotes découvrant le OK-Junior à moins de 12 ans ou le OK à moins de 14 ans...

 

KARTCOM_News_n29_vFR.jpg


Heureusement, le temps agréable qui a régné sur Lonato après la mi-février a redonné le sourire à tout le monde ou presque. Les conditions favorables de la 22e Winter Cup en ont fait la véritable ouverture de la saison et les forces en présence ont pu s'exprimer de manière significative. Bien qu'il soit encore trop tôt pour tirer un bilan définitif, on a pu constater que l'abaissement d'un an de l'âge d'accès aux catégories internationales OK et OK-Junior n'a pas posé de problème particulier. Comme on pouvait s'y attendre, le plateau OK a déjà enregistré un accroissement significatif. Les ex-Juniors passés nombreux en OK se sont vite montré à la hauteur de leurs aînés beaucoup plus expérimentés, au point de leur contester la victoire sans aucun complexe.


Le niveau en OK-Junior n'est plus aussi relevé que par le passé et la hiérarchie est loin d'y être figée. La catégorie apparaît comme une bonne entrée en matière dans la compétition de haut niveau et il pourrait bien ne plus être nécessaire d'enchainer les saisons en Junior. Son attrait s'en trouve élargi et on peut espérer ainsi une plus grande démocratisation de l'échelon international.


Les séries européennes Rotax et X30 ont également débuté, mais le nombre de pilotes n'est pour l'instant pas à la hauteur de la réputation de ces deux coupes de marque généralement très appréciées.

 

-> Télécharger gratuitement le nouveau KARTCOM News #29

 

 

info Kartcom

Still earlier in 2017! This statement can be applied both to the launch of the international season and to the age of the OK-Junior and OK drivers. The 2017 calendar started at the end of January with the WSK Champions Cup on the Adria circuit, followed by a week later by the first WSK Super Master Series event on the same track. Although the numbers were up to par with the presence of most of the drivers and teams, the weather proved to be too extreme for kart racing. The cold of the Champions Cup was succeeded by the constant and very cool humidity of the Super Master Series. In the memory of a specialist, there had not been a competition run entirely in rain tyres for several decades. This was probably not the best debut for young drivers learning about OK-Junior aged under 12 years or OK at under 14 years ...

 

KARTCOM_News_n29_vGB.jpg 

Fortunately, the pleasant weather that prevailed on Lonato after mid-February gave everyone a smile, or almost everyone. The favourable conditions of the 22nd Winter Cup made it the true opening of the season and those involved were able to express themselves significantly. Although it is still too early to draw a definitive balance sheet, it was found that the one-year lowering of the access age to the OK and OK-Junior international categories was not a particular problem. As expected, the OK entry has already registered a significant increase. The ex-juniors moving up in numbers to OK soon proved themselves up to the standard of their elders who were much more experienced, to the point of challenging for victory without any hesitation.


The OK-Junior standard is no longer as high as in the past and the hierarchy is far from fixed. The category appears as a good entry to high level competition and it may well be no longer necessary to complete several seasons in Junior. Its attractiveness has been widened and there are hopes for greater democratisation at the international level.


The European series for Rotax and X30 have also started, but the number of drivers is not yet up to the reputation of these two generally appreciated brand trophies.

 

-> Free download KARTCOM News #29

 

 

info Kartcom  

 ksp_6694.jpg
Winter Cup : Iglesias, enfin !
Finale à suspense en KZ2 à Lonato, malgré la domination de bout en bout de Jérémy Iglesias (Formula K/TM). Très bien parti, le pilote français a vu son avance se réduire progressivement au profit de Fabian Federer (CRG/TM) qui l'a pratiquement rejoint à mi-parcours. Mais les autres prétendants s'étaient aussi regroupés et revenaient de manière de plus en plus pressante. Bas Lammers (Sodi/TM), survolté, était remonté comme un avion depuis sa 12e place sur la grille. Rick Dreezen (Birel ART/Vortex) et Riccardo Longhi (Birel ART/TM) en faisaient d'abord les frais, puis Anthony Abbasse (Sodi/TM) devait céder sa 4e place à son équipier hollandais. De Conto faisait alors le frein à Federer au 18e des 22 tours, puis Lammers le dépassait au passage suivant, la résistance de Federer lui valant de passer dans la terre et de perdre 5 places.
 
Iglesias avait repris un peu de marge, mais De Conto revenait à la charge dans les derniers tours. Le pilote Formula K puisait dans ses dernières réserves pour maintenir son avantage et franchissait la ligne d'arrivée en grand vainqueur 0,180'' devant De Conto, talonné par Lammers. Longhi obtenait une belle 4e position, Abbasse terminait 5e devant Flavio Camponeschi (CRG/TM). Auteur du meilleur temps, Patrick Hajek (Kosmic/Vortex) rejoignait le top 10 devant Marco Ardigo (Tony Kart/Vortex). Felice Tiene (Birel ART/TM) remontait quant à lui de la 33e à la 14e position. Auteur d'un très bon week-end aux avant-postes, Tom Leuillet (Sodi/TM) subissait une attaque de la part d'Andrea Dalé et devait abandonner. 
 
 
 
Manches de la Winter Cup : avantage Iglesias confirmé en KZ2 
Son accrochage malheureux avec Douglas Lundberg (Sodi/TM) 20e, a coûté cher à Alex Irlando (Sodi/TM) qui a chuté 27e. Nicolas Picot (Tony Kart/Vortex) est classé 40e, Adrien Renaudin (Sodi/TM) 50e à cause d'un abandon en dernière manche, capuchon de bougie débranché, David Beaumann (Sodi/TM) 55e, Thomas Landais (Tony Kart/Vortex) 56e à cause d'une série de petits ennuis, Pascal Horr (Tony Kart/Vortex), premier non-qualifié en 69e position. 
 
Les qualifications se poursuivront avec une tension supplémentaire dimanche matin au cours des deux "Super Heats" réservées aux 68 premiers du classement de samedi soir. 
 
 
Chronos KZ2: meilleur temps pour Iglesias 
Dans la 2e série, c'est Ben Hanley (Croc Promotions/TM), Andrea Dalé (CRG/TM) et Alessio Piccini (Tony Kart/Vortex) qui ouvraient le score. Giuseppe Palomba (Intrepid/TM) arrivait ensuite à la 3e position devant Matteo Vigano (Tony Kart/Vortex). Hanley était le plus rapide en 46''901 devant Dalé et le surprenant Tom Leuillet (Sodi/TM), Palomba 4e et Vigano 5e.
 
Bagarre interne entre les pilotes Sodi dans la 3e série, avec Alex Irlando (Sodi/TM) meilleur temps - 46''839 - dans son dernier passage, devançant Bas Lammers (Sodi/TM), tandis que Fuoco s'intercalait 3e devant Anthony Abbasse (Sodi/TM). 5e temps pour Felice Tiene (Birel ART/TM). 
 
La piste était moins rapide au fil des séries avec 7 pilotes de la série 1 dans les 8 premiers et c'est Iglesias qui signe la pole position KZ2 devant Federer, Dreezen et Longhi, Alex parvenant à décrocher la 5e position du classement général. 
 
 
Info Kartcom / © Photo KSP
 Résultats chronos
 Résultats intermediaire 
 Résultats finale 

 

KSP_3462.JPG

 

Départ agité sous la pluie d'Adria pour la finale KZ. Derrière Anthony Abbasse (Sodi/TM), Bas Lammers (Sodi/TM) cherchait à conserver sa place face à Marco Ardigo (Tony Kart/Vortex) et celui-ci perdait plusieurs places après un contact entre les deux hommes. Au second virage, un gros accrochage a éliminé Jérémy Iglesias (Formula K/TM) tandis qu'un autre incident éliminait Matteo Vigano (Tony Kart/Vortex), Jorrit Pex (CRG/TM) et Simo Puhakka (CRG/TM), plusieurs autres pilotes étant retardés. Abbasse s'échappait seul en tête, Lammers était isolé lui aussi en 2e position loin devant Jorrit Pex (CRG/TM), Douglas Lundberg (Sodi/TM)et Patrik Hajek (Kosmic/Vortex). 

 

Tom Leuillet (Sodi/TM) remontait jusqu'à la 7e position, mais devait laisser passer Paolo De Conto (CRG/TM) qui revenait comme un hydravion depuis la 30e position. Mais le Champion du Monde était contraint de renoncer quelques tours plus tard. Abbasse triomphait avec le meilleur tour et plus de 4'' d'avance sur son équipier Lammers, Jorrit Pex 3e, Hajek 4e, Lundberg 5e et Zanchi 6e. Ardigo est revenu jusqu'en 8e position devant Martijn Van Leeuwen (Energy/TM), remonté de 18 places, et Tom Leuillet 10e. 

 

Lundberg (6e), Skaras (7e) et Ardigo (8e), Van Leeuwen (16e) et Kremers (17e) perdaient ensuite des place à cause de pénalités pour spoilers décrochés.

 

KSP_3537.JPG  

Info Kartcom / © Photos KSP

Clt-inter-non-officiel-KZ2-by-Kartcom.jpg

 

 

Grâce à ses deux victoires, Anthony Abbasse (Sodi/TM) a pris la tête dans les manches qualificatives KZ2 de la WSK Super Master Series d'Adria. Il devance son presque co-équipier et néanmoins rival Douglas Lundberg (Sodi/TM). À cause de la pluie, les deux dernières manches restant à courir seront disputées dimanche matin. 

 

KSP_44_1079.JPG 

Retrouvez en exclusivité toutes les positions provisoires en suivant ce lien

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP

KSP_IMG_2990.JPG

 

Le pilote russe de l'écurie Toro Rosso F1 Daniil Kvyat a souhaité parfaire son entrainement hivernal par quelques séances de roulage en KZ. Il a pris volant lundi 30 janvier d'un Formula K sur le circuit de Brignoles en compagnie de Jérémy Iglesias. Auteur de deux podiums dans le Championnat d'Europe KF3 en 2008 et 2009, Daniil avait aussi remporté la Winter Cup et le Trophée Andrea Margutti au sein du team Morsicani avant de s'orienter vers la monoplace. C'est donc une sorte de retour aux sources qu'il vient d'effectuer, même s'il n'a jamais piloté de 125 à boite de vitesses en course.

 

Avec Formula K et TM Racing, Daniil a choisi l'une des meilleures machines du plateau qui venait de briller la veille lors de la WSK Champions Cup d'Adria. "C'était un honneur de recevoir un pilote de F1 à Brignoles avec l'usine Formula K." a commenté Jérémy Iglesias. "Attentif aux conseils que nous lui avons donné, Cash et moi, il a rapidement pris la mesure du kart et de la piste. C'est un grand professionnel doublé d'un garçon très sympathique. La journée a été fructueuse pour tous."

 

KSP_IMG_2988.JPG

 

Info Kartcom / © Photos Formula K


 

Une rue portant son nom a été inaugurée lundi 23 janvier à Nice en hommage à Jules Bianchi, en présence de sa famille, du Maire de Nice, du Président du Conseil Régional et de nombreux amis.

 

For ever Jules #JB17. www.julesbianchisociety.org

 

Inauguration-rue-Jules-Bianchi-Nice.jpg

 

 

Info Kartcom / Vidéo Canal +