jules-pap.png

 Jules Bianchi GP F1 de Monaco 2014 avec le papillon de Julie

 

marussia-monaco.png 

 

jules-p9.png

Jules Bianchi P9 à Monaco avec Marussia:)

 

La course:P9

 

Parti dernier en raison d'un changement de la boite de vitesse, Jules termine la course P8 mais il est pénalisé de 5s parce qu'il a effectué sa pénalité de 5s durant le safetycar.

Jules a marqué les esprits par ses dépacements et son assurance sur l'un des circuits les plus difficiles de la saison. Lors des derniers grands prix, il était plutôt malchanceux mais son talent éclate au bon moment.

Course magnifique digne d'un futur grand pilote 

 

Jules:

"Wow.Quelle course et quel résultat pour toute l'équipe.Je suis juste incroyablement heureux, mais je dois remerier le team Marussia F1 qui a renud cela possible.

Personne ne sait la charge de travail et de détermination nécessaire, je suis aujourd'hui très heureux et fier d'avoir aidé  le team à atteindre leur objectif d'atteindre leur premier point.

J'adresse mes remerciements à tout le monde ici à Monaco, à l'équipe de Banbury et à nos partenair edu groupe motopropulseur, la scuderia Ferrari. Ensemble, nous avon sfait de gros progrès surtout depuis Barcelone.

Ce n'était pas une course facile, ce qui importe c'est que nous  avosn réussi et nosu pouvons savourer les moments forts d'une longue période à venir.

Je tiens à remercier également la Ferrari Driver Acedemy qui me soutient à chaque étape de ma carrière." 

 

 

jules-monac-pap.png 

jules-monac3.png 

 

Qualifs:P19

 

Jules a réussi le 19e temps des qualifications samedi à Monaco, largement devant son coéquipier Max Chilton et les Caterham. Le Niçois vise maintenant les Sauber en course.
"C'est très positif jusqu'aux qualifs, mais j'ai fait mon temps avec mon premier train de pneus. Avec le deuxième, je n'ai pas fait un tour clair, j'ai eu du trafic, des drapeaux jaunes, c'état un peu compliqué. Sans cela, on aurait pu aller chercher les Sauber (six dixièmes devant) et pourquoi pas la Q2. C'est dommage mais on verra demain", a déclaré le pilote Marussia au micro de Canal Plus.
"On était très performants ce matin, j'étais plutôt confiant avant la qualif, même si on savait qu'il fallait faire un tour parfait. Malheureusement, le deuxième set (train) ne m'a pas permis de le faire. C'est dommage mais l'objectif maintenant, c'est de passer devant les Sauber en course."

 jules-monac1.png

 

 

Essais libres jeudi: Jules P18

 

"C'était très agréable de retrouver la voiture après les bons tests de Barcelone. Nous n'avosn aps pu avoir toutes les données attendues, mais a base du set-up est correcte.Il est clair que le temps a perturbé tout le monde aujourd'hui. Nous avons beaucoup à améliorer , je suis convaincu  que nous pouvons faire un peu mieux samedi." 

 

 jules-monac6.png

 

 jules-monac4.png

 

 jules-monac2.png

 

jules-monac.png

 

Jeudi 22 mai :
Essais libres 1 à 09h50 (Canal + Sport).

Essais libres 2 à 13h50 (Canal + Sport).

Samedi 24 mai :
Essais libres 3 à 10h50 (Canal + Sport).
Qualifications à 13h45 (Canal +).

Dimanche 25 mai :

"La Grille" à 13h05 (Canal +, en clair).
"Warm Up" à 13h30 (La Deux).
Course à 14h00 (Canal + / La Deux).

"Formula One, le magazine de la F1" à 18h30 (Canal +, en clair). 

jules-louis.png

Jules et Louis Iglésias 

 

fab350.png

Fabien Barthez ELMS Imola 16-18/05/14 avec le papillon de Julie 

 

RESULTATS.CLIC... 

 

fab-casque.png 

 

-Résultats. Clic... 

 

fab.png 

La Ferrari LMGTE N°58 continue sn apprentissage avec une excellente 5ème place. Tout s'est trè sbien déroulé durant les 4H d'Imola. Les pièges du peloton ont été évités, aucun pépin sur la voiture, les 24H du Mans s'annoncent sous les meilleurs hospices.En ce qui concerne Fabien qui manque énormément d'expérience dans cette catégorie, la semaine de roulage au Mans lui permettra de mieux se situer dans le trafic. 

 

fab-imola1.png

 Jérôme Policand:

 

Cette deuxième étape de l’European Le Mans Series s’est déroulée selon un scenario idéal pour le Team Sofrev-ASP et ses deux Ferrari 458… Terriblement bien représentée à domicile, la marque au cheval cabré alignait à Imola pas moins de 18 Ferrari, autant que la concurrence fut rude autant en GTE qu’en GTC. Mais malgré cette ultra-concurrence, les équipages du team tarnais n’ont pas lâché le moindre pouce de terrain et terminent dans le Top 5. A deux semaines des essais officiels des 24 Heures du Mans, le moral de l’équipe et de ses pilotes est au beau fixe. Après l’Italie, cap sur la Sarthe…le compte à rebours a commencé !

C’est un franc et généreux soleil qui a baigné le circuit d’Imola tout le week-end. Ce temple du sport automobile italien, à l’instar de Monza, se situe à quelques encablures des mythiques ateliers Ferrari. Et quel plus bel hommage pour la marque au cheval cabré que de voir en piste 18 de ses représentantes, et parmi elles, les deux bolides du Team Sofrev-ASP.

En essais libres, qualifications et en course, l’équipe poursuit sa progression et son apprentissage de l’endurance. Le tableau de marche est pleinement respecté et sur certains aspects, l’équipe serait même en avance. Jérôme Policand revient sur ce chaud week-end.

« Le bilan de ce deuxième meeting d’endurance est positif. La GTE a fait une course limpide du début à la fin. Fabien a pris le premier relais, puis Soheil le deuxième et Anthony a passé la ligne d’arrivée. Fabien a regagné les stands en 7ème position puis Soheil est remonté jusqu’au 4ème rang puis Anthony a conclu en tenant tête aux pros et en bouclant l’épreuve dans le Top 5. En vitesse pure, nous avons notre place et nous sommes capables de rester dans le même tour que les leaders. Après des essais un peu mouvementés, ces résultats sont encourageants avant Le Mans. Les pilotes ont pris de l’assurance, l’équipe technique aussi et nous sommes un peu au delà de nos attentes en matière de positionnement.

 

 fab-imola2.png

» 

les-3.png

 Anthony Pons-Fabien Barthez-Soheil Ayari 

fab-imola1.png 

 

fab-imola.png 

fab-imola.png 

jules--pap.png
 Jules Bianchi GP F1 Barcelone avec le papillon de Julie
 
La course P18
C'était une bonne course qui nous a montré des signes clairs de notre progression.J'ai pu doubler mon coéquipier au départ et rester devant les Cateram.Mon objectif était de passer les Sauber qui étaient à notre porté, mais leur avance était trop importante.
Monaco nous donera l'oaccasion de parvenir à cet objectif.
Je suis content pour l'équipe qui travaille très dur. Nous devons continuer à pousser sur cet élan. 
 
Qualifs:Jules P19 mais reste très positif.
Mon deuxième tour rapide était vraiment parfait, j'vais gagné beaucoup de temps dans les deux preliers secteurs.J'ai freiné trop tard dans le virage 10. J'étais poussé trop fort, nous avons eu la voiture aujourd'hui pour passer en Q2.Npous avons fait un grand pass et nous avosn la performance pour être devant les Sauber. désormais nous ne regardons plus derrière, nous devons nous concentrer vers les voitures de devant.J'ai du travail à faire en début de course, mais si je peux prendre un bon départ, je suis sûr que nos pouvons faire un résultat.
 
 Essais libres vendredi 
Jules Bianchi souhaitait se situer lors de son arrivée en Espagne et n'a pas manqué son vendredi au volant d'une Marussia revue et améliorée pendant les trois semaines de pause.
Meilleur temps des deux équipes du fond de grille (avec Caterham), le Français a également chatouillé la Sauber d'Esteban Gutiérrez sur tours rapides.
Plus proche de Sauber
"Je pense que nous avons fait une bonne première étape avec nos mises à jour aujourd'hui", a déclaré Bianchi. "Cependant il est compliqué de tout améliorer d'un seul coup, donc il y a encore beaucoup de travail à faire pour tout comprendre".
"Nous aurons quelques informations intéressantes à analyser ce soir. "Nous sommes plus proches des voitures de devant et nous gardons les Caterhams derrière, ce qui est bon". 
 
Séance 1: P16 22 tours. Meilleur temps 1.29.820
Séance 2: P18 26 tours. Meilleur temps 1.29.991 
 
jules-barcelone.png
 

Jules Bianchi collaborera avec un nouvel ingénieur à partir du Grand Prix d’Espagne.

Après la nomination de Paul Davison au poste de responsable de la performance du véhicule, Marussia a annoncé l’arrivée de Francesco Nenci (ex-Sauber), qui a commencé à travailler pour l’équipe cette semaine, comme nouvel ingénieur de course du Niçois.

Davison avait tout d’abord travaillé aux côtés de Charles Pic en 2012 avant d’être associé à Bianchi depuis l’an dernier.

 jules-barcelone1.png

 

 jules-louis.png

 Jules et Louis Iglésias avec Jérémy et Emilie

 

 

Vendredi 9 mai 2014

 

Essais Libres 109h50Canal + SportDirect
Essais Libres 213h50Canal + SportDirect

 

 

Samedi 10 mai 2014

 

Essais Libres 310h50Canal + SportDirect
Qualifications13h45Canal + SportDirect
Qualifications17h50Canal + SportRediffusion

 

 

Dimanche 11 mai 2014

 

Qualifications05h35Canal +Rediffusion
La grille13h05Canal +Direct
Course13h55Canal +Direct
Magazine18h05Canal +Direct
Course20h30Canal + SportRediffusion
 
brignoles5.png Quand il n'est pas en F1, Jules est sur la piste de kart de Brignoles avec ses amis...
 

Site Web Jules Bianchi. Clic

 

infos:espnf1 -Marussia-AutoHebdo 
gt-tour.png 
RESULTATS.CLIC... 
guilvert_hallyday_audi_sainteloc_2eme_le_mans_gt_tour_2014.png 
Greg Guilvert et David Hallyday P2 course 
 
morgan.png
Morgan Moullin-Traffort(championen titre) et Philippe Giauques 

 debard.png 

Olivier Panis et Eric Debard 

olive-eric.png Week-end difficle pour Eric Debard et Olivier Panis 

pascal.pngPascal Destembert et Remy Dugoffroy P4 course2

abril.pngVincent Abril et Matthieu Lecuyer P3 course 2 

Le week-end des pilotes Julie:
David Hallyday et Greg Guilvert team Saintéloc ouvrent le bal avec une P2 dans la course 1 du GT. Superbe résultat pour le team Speedcar en course 2,Vincent Abril, Matthieu Lecuyer  P3 et  Pascal Destembert , Remy Dugoffroy P4 .
Week-end à oublier pour Sofrev ASP.
Dorian Boccolacci F4: il progresse à chaque sortie. Course 1 P9, course2 P5 ,course3 P4.
Adeline Prudent découvre les courses auto dans une catégorie très disputée la RCZ avec 29 pilotes.

 

david-philippe.png 

 Renaud Derlot ( en alternace avec Paul-Lou Chatin) et moi devions faire le GT Tour 2014 au sein du Team Saintéloc sur une Audi R8 LMS Ultra.

Nous savons depuis quelques jours que nous ne serons pas au Mans pour des raisons liées à la prise en charge de la carrière de Vicky Piria aux Etats-Unis par Renaud. Il est  ce week-end à Birmingham en Alabama. 

Bien entendu, c’est une énorme déception après une préparation de deux mois, mais j’ai eu le plaisir de connaître le Team Saintéloc qui aurait pu me faire oublier Sofrev ASP.

Sébastien Chetail m’a proposé d’autres solutions très avantageuse sur le plan sportif que j’ai refusé pour des raisons personnelles. C’est un personnage qui mérite la réussite avec une dynamique très positive.

Malgré mon absence, il y a aura bien des papillons Julie en GT avec des pilotes aux  valeurs humaines développées. Team Sofrev ASP Morgan Moullin-Traffort et PHilippe Giauques- Eric Debard et Olivier Panis.Team Saintéloc avec David Hallyday et Greg Guilvert. Team Speedcar Pascal Destembert et Remy Dugoffroy -Vincent Abril et Matthieu Lecuyer. 

Gérard Tonelli  
 
greg.png 
 Un papillon de Julie, un petit ange Eva la fille de Greg:)
 
morgan-phi.pngMorgan Moullin-Traffort et Philippe Giauques Ferrari 458 Sofrev ASP pour un nouveau titre? 

Morgan Moullin-Traffort caméra embarquée Le Mans 

 

speedcar.png Team SpedcarPascal Destembert et Remy Dugoffroy P4 course 2

 

greg1.pngGreg Guilvert et David Hallyday  Audi R8 LMS Ultra Team Saintéloc 

 

olivier.pngOlivier Panis 

 
dorian.png
Dorian Boccolacci fer de lance des pilotes Julie en F4
 
Vidéo: Départ de Dorian en C3. Clic... 
 

 

asa.png

Championnat de France FFSA GT.

Après le sacre de Fabien Barthez, Morgan Moullin-Traffort et le Team Sofrev-ASP en 2013, ils sont nombreux à vouloir prétendre au titre de Champion de France FFSA GT. La 18e édition promet d’être disputée avec un niveau particulièrement relevée, tant au niveau des équipes que des pilotes engagés. Six marques seront représentées, et non des moindres : Audi, BMW, Ferrari, McLaren, Mercedes et Porsche. Après l’heure des pronostics, le drapeau vert est prêt à être déployé sur le circuit du Mans. Le premier verdict va tomber !


Championnat de France F4
Rentrée bien méritée pour les académiciens !

Cette année encore c’est à domicile que sera donné le coup d’envoi de la saison de F4 2014. En effet, le circuit Bugatti du Mans, qui accueillera les 23 pilotes engagés pour ce premier rendez-vous, se situe à quelques mètres du centre de formation de la Fédération Française de Sport Automobile et les apprentis-pilotes auront à cœur de ne pas rater cette rentrée.

Le plateau sera composé de vingt-trois graines de champion dont la moyenne d’âge est de 16 ans. On retrouvera trois anciens membres de l’Equipe de France FFSA Karting 2013, Dorian Boccolacci, Valentin Moineault et Erwan Julé mais également Bryan Elpitiya qui, après être passé lui aussi par le programme 10-15 (programme d’accompagnement des jeunes kartmen vers le haut niveau), a eu envie de venir se mesurer à ses collègues Valentin Hasse-Clot, Tom Soubiron, Amaury Richard et Hugo Sugnot-Darniche. Anouck Abadie, seule féminine engagée dans le championnat de France F4 version 2014, sait qu’elle devra se battre pour trouver sa place aux côtés de ces pilotes bien déterminés à faire retentir l’hymne national français !

Porsche Carrera Cup France
Une nouvelle ère pour la Porsche Carrera Cup France avec la nouvelle Porsche 911 GT3 Cup !

Nouvelle voiture, nouvelles équipes, nouveaux pilotes et calendrier exceptionnel, la Porsche Carrera Cup France, la plus disputée des disciplines monomarque, fait peau neuve en 2014. Pas moins de 26 pilotes sont engagés, dont 14 « Jeunes Talents » qui ont choisi de s’affronter sur les plus belles pistes au volant de la nouvelle Porsche 911 GT3 Cup, avec en point d’orgue une course en lever de rideau des mythiques 24 Heures du Mans. La photo de famille ne manque pas d’intérêt avec notamment la présence de nombreux pilotes étrangers.

Gentlemen ou jeunes loups, l’affiche est prometteuse avec des valeurs sûres qui côtoient les nouveaux venus. Au rang des valeurs sûres, le Sébastien Loeb Racing aborde sa troisième saison consécutive et aligne trois voitures dont deux pour des « A »,Maxime Jousse et Sacha Bottemanne, et un Gentleman, le Norvégien Roar Lindland. Sous l’appellation « @LoebRacing », l’équipe alsacienne engage aussi Nicolas Marroc et Joffrey De Narda, sans oublier Christophe Lapierre, le double champion 2012-2013 des Gentlemen Drivers, dont l’objectif demeure la conquête d’un troisième titre consécutif.

Peugeot RCZ Racing Cup 
Une saison folle !
adeline1.png
2014 est la 3e année de la RCZ Racing Cup. Intégrée toute la saison dans le cadre du GT Tour, cette formule de promotion remporte un vif succès avec plus de 30 voitures inscrites ! La liste des protagonistes est longue, ce qui promet un grand cru. Revue d’effectif….
Mathieu Jaminet puis Steven Palette sont les deux derniers champions de la RCZ Racing Cup. Qui sera le 3e troisième larron à inscrire son nom au palmarès ? Cette saison est marquée par un savoureux mélange entre « anciens » et « nouveaux ». Il est donc difficile d’établir un pronostic avant les deux manches du Mans. Il faudra dominer des pelotons denses, compacts mais aussi les 260 chevaux de la voiture !
Mathieu Lambert, Thibault Mourgues et Pierre-Etienne Chaumat, respectivement 2e, 3e et 4e du championnat 2013 sont évidemment des grands favoris. Leur maitrise des tracés mais aussi de la monture sont des atouts... Mais comment occulter les quelques pilotes arrivés en fin de saison dernière et qui ont, pour le moins, troublé l’ordre de tête ! Thibault Bossy ou Nicolas Milan en sont le parfait exemple avec des podiums dès leur première participation !
A l’aube de la première épreuve, tous sont des lauréats potentiels, le potentiel se jugera en piste !
Course 1 : samedi 15h25 / Course 2 : dimanche 15h35 / Suivre en live les deux courses : 
www.peugeot-sport.com

adeline3.png

adeline2.png 
Première course pour Adeline Prudent en Peugeot RCZ 

adeline.png 


fab.png

 F.Barthez-S.Ayari-A.Pons ELMS Silverstone Ferrari GTE avec le papillon de Julie

 

La course:
La Ferrari GTE N°58 termine P7. 
Anthony Pons prend le départ en P2. Plusieurs voitures prennent un drive-througt, la 58 en fait partie.Redescendue en P7, Soheil prend le relais le 2ème relai.. Il replace la voiture en P1.
Fabien est P3 après l’arrêt, Un accident et le safety car, remettent tout en cause. 
Réaction de Fabien:
C’est chaud, mais je me suis éclaté. En effet, la course avec des LMP2, c’est nouveau pour Fab. tout comme le circuit de Silverstone. Par chance , la pluie n’est pas venu rajouter une difficulté supplémentaire. Je n’ai pas vu passé mon relai, on m’a dit de rentrer pendant le safety, je serais bien resté encore 1H. 
Anthony prend le dernier relai et repart P7 après le changement. L’apprentissage a commencé, à Silverstone. La 458 Julie prépare les 24H du Mans. Elle est composée de 1 pilote gold Soheil et de 2 pilotes bronzes. Face à elle, il a des équipages avec 1 gold, 1 silver et 1 bronze. Il faudra que Fabien devienne un silver dans les années à venir. Compte tenu de sa progression fulgurante, le champion de France GT 2013, va très vite relever le défi.
Gérard Tonelli 
 
fab-silverstone1.png 

 

Essais libres vendredi Ferrari N°58:
La version présentée à Silverstone avec de nouveaux amortisseurs, n'a pas donné les résultats attendus.
Les 3 pilotes ont trouvé une voiture très difficile et très vive. Le team est revenu à la version standard pour la 2ème séance d'essais avce de meilleurs résultats. Fabien était très confiant pour la journée de samedi. L'objectif de l'équipage de la 58 n'est pas de viser un podium, mais de prendre de l'expérience dans cette nouvelle discipline, pour bien figurer aux 24H du Mans.
Fabien, Amthony et Soheil (1 gold et 2 bronzes) vont faire face à des équipages avec 1 gold, 1 silver et 1 bronze.Il faudra élever le niveau de pilotage et compter sur l'homogénéité du trinome auto, team et pilotes pour jouer placé.
Gérard Tonelli 

 CLASSEMENT FINAL.CLIC...

 

fab3.png 

-Résultats. Clic... 

-Programme. Clic... 

-Liste des participants.Clic... 

 

fab-silverstone.png 

 

les-3.png 

Anthony Pons-Fabien Barthez-Soheil Ayari 

 

fab1.png Ferrari 358 GTE Team Sofrev ASP 

portrait-fab.png 

Fabien avec le papillon de Julie 

 

fab-silverstone2.png 

 jules--pap.png

Jules Bianchi GP de Bahreïn F1 2014 avec le papillon de Julie

 

jules.png 

Alors qu'il juge déjà "décevant" son début de saison, Jules Bianchi espère que cette tendance va s'inverser à l'occasion de la troisième manche, ce week-end sur le circuit de Sakhir.

Après une 14e place plutôt prometteuse en Australie, le pilote Marussia a été contraint à l'abandon dès les premiers hectomètres du Grand Prix de Malaisie, le week-end dernier. Tandis que son coéquipier Max Chilton réussit à rejoindre quasi systématiquement l'arrivée, le Français espère faire étalage de ses qualités.

 

Une piste qu'il apprécie

 

"Pour moi, ce ne fut pas le meilleur début de saison et j'espère maintenant avoir un peu plus de réussite à Bahreïn. La Malaisie a été décevante pour moi, mais on ne va pas revenir sur le passé parce qu'il faut se concentrer maintenant sur la prochaine course. Ce que je fais", a déclaré le Niçois.

"Nous sommes peut-être mieux préparés ici en raison du travail que nous avons effectué cet hiver sur cette piste, alors il va falloir s'appuyer sur cela. Je suis maintenant pressé de disputer la première course en nocturne qui va se tenir ici."

"J'aime beaucoup cette piste fluide et je pense que ces caractéristiques vont nous aider en ce début de saison. Nous sommes toujours en train d'apprendre par rapport à l'ensemble dont nous disposons. Nous cherchons toujours en tirer le meilleur."


Alors qu'il juge déjà "décevant" son début de saison, Jules Bianchi espère que cette tendance va s'inverser à l'occasion de la troisième manche, ce week-end sur le circuit de Sakhir.
Après une 14e place plutôt prometteuse en Australie, le pilote Marussia a été contraint à l'abandon dès les premiers hectomètres du Grand Prix de Malaisie, le week-end dernier. Tandis que son coéquipier Max Chilton réussit à rejoindre quasi systématiquement l'arrivée, le Français espère faire étalage de ses qualités.
Une piste qu'il apprécie
"Pour moi, ce ne fut pas le meilleur début de saison et j'espère maintenant avoir un peu plus de réussite à Bahreïn. La Malaisie a été décevante pour moi, mais on ne va pas revenir sur le passé parce qu'il faut se concentrer maintenant sur la prochaine course. Ce que je fais", a déclaré le Niçois.
"Nous sommes peut-être mieux préparés ici en raison du travail que nous avons effectué cet hiver sur cette piste, alors il va falloir s'appuyer sur cela. Je suis maintenant pressé de disputer la première course en nocturne qui va se tenir ici."
"J'aime beaucoup cette piste fluide et je pense que ces caractéristiques vont nous aider en ce début de saison. Nous sommes toujours en train d'apprendre par rapport à l'ensemble dont nous disposons. Nous cherchons toujours en tirer le meilleur."

jules-bahrein1.png 

Horaires Canal +

 

Vendredi 4 avril :
Essais libres 1 à 12h50 (Canal + Sport).
Essais libres 2 à 16h50 (Canal + Sport).
Samedi 5 avril :
Essais libres 3 à 13h40 (Canal + Décalé).
Qualifications à 16h45 (Canal + Décalé).
Dimanche 6 avril :
Qualifications (rediffusion) à 05h40 (Canal +).
Qualifications (rediffusion) à 12h30 (Canal + Sport).
"La Grille" à 16h15 (Canal +).
"Formula One, le magazine de la F1" à 18h50 (Canal +, en clair).
Course (rediffusion) à 21h55 (Canal + Sport)
 
jules-bahrein.png 
La Course:
« Je suis vraiment déçu après une autre course difficile pour moi, la troisième d'affilée, explique le Français. J'ai pris un bon départ et j'ai gagné trois places à la fin du premier tour et j'ai eu un très bon premier relais. J'ai eu une chance de le passer et j'étais devant dans le virage 1, mais il a braqué et m'est rentré dedans ce qui a occasionné une crevaison à l'arrière gauche. Après être repassé par les stands, la voiture n'a plus été la même et on a pu voir que le fond plat était endommagé, ce qui a entraîné une perte d'appuis et a rendu la voiture difficile à conduire pour le reste de la course. »  
 
Essais qualifs:


BIANCHI MR03-01 Q1 P20 1:37.310 6 laps 
"L'équilibre de la voiture était assez bon aujourd'hui. Nous avons perdu un peu de temps sur la ligne droite - 0,3 s. finalement cela nous coûtera de devancer Kobayashi. C'est quelque chose que nous devons regarder, nous avons besoin de revenir devant les Caterham,. Nous espérons récupérer un peu de terrain demain, mais ce sera difficile. " 
 
 
Essais libres vendredi:

 

Jules Bianchi # 17 
"Je pense que nous avons vu des signes prometteurs pour notre course aujourd'hui qui laisse supposer que nous avons fait des progrès avec la compréhension de notre pacage depuis la Malaisie. Les tours en pneus tendres semblaient bien, nous sommes impatients d'explorer la performance de la voiture demain. Bien sûr, nous avons dû terminer la journée tôt pour examiner le problème de disque de frein que Max a connu, mais un bon test de départ et quelques détails sont positifs pour le reste du week-end. " 

 

 jules_barhein.png

 

jules_barhein2.png 

 

jules_barhein1.png

 

 

philippe-jules.png

Philippe Kohl-Jules et Philippe Bianchi Barhien 

 

 Site Web Jules Bianchi. Clic

 

infos:espnf1 -Marussia-AutoHebdo

jules-australie.png

 Jules Bianchi GP de Sepang F1 avec le papillon de Julie

 

La course:

Jules Bianchi # 17
Malheureusement, la situation avec Maldonado était une conséquence de ce qui s'est passé , quand Vergne m'a touché par derrière et crevé mon pneu arrière gauche . Je ne pouvais pas éviter Maldonado , Je ne pouvais faire. Je suis passé au stand pour changer les pneus et à m'adapter à un nouvel aileron avant , mais quand je suis retourné en piste, la voiture n'était pas facile à conduire, nous nous en doutions avec un problème avec les freins . Nous ne pouvions pas continuer de cette façon et je n'ai pas eu d'autre choix que de me retirer . C'était décevant de terminer ma course après 8 tours. lLéquipe ne méritais pasça après une semaine où nous semblions bien progresser à travers les sessions " .
 

Qualifs:

Le Français, qui partira 19e sur la grille juste derrière Valtteri Bottas, pense que Marussia peut viser un bon résultat si tout fonctionne à son plein potentiel demain sur la MR03.

Premier du mini-championnat entre Marussia et Caterham, le Français est satisfait de ne pas avoir connu de soucis sur sa MR03, et vise une bonne performance demain. « Je pense que c'état une bonne séance de qualifications. Je n'ai pas eu de problème donc c'est positif, déclare Bianchi. Nous allons continuer à travailler sur la course, parce que je pense que nous pouvons décrocher un bon résultat demain si les circonstances vont dans notre sens et si nous tirons le meilleur de tout notre potentiel. » 

 
Essais libres vendredi:
Seizième temps de la matinée, Jules Bianchi a vu son équipier lui passer devant au cours de la deuxième séance libre sur le tracé de Sepang.
"Ça a été une journée assez simple pour moi", a déclaré le Français. "Nous avons fait un bon travail en étudiant toutes les options aérodynamiques qui s'offraient à nous pour le reste du week-end et aussi un travail plus général au niveau du système ERS, afin de nous améliorer pour les qualifications et la course".
"Nous avons apporté quelques améliorations au cours des deux séances et je pense que si nous pouvons maintenir cette bonne direction, nous pourrions faire un bon temps lors de la course. Nous n'avons pas eu de problèmes majeurs, ce qui est une bonne chose au niveau de la fiabilité".

jules-sepang.png 

Jules Bianchi (malade)a perdu 1,5kg avant le week-end. 

Jules Bianchi (Marussia) se remet d’une angine, qui l’a cloué dans sa chambre ses quatre derniers jours et lui a fait perdre un kilo et demi. "Je ne suis pas vraiment acclimaté à la température car je suis resté enfermé dans ma chambre ces quatre derniers jours", a-t-il expliqué dans le paddock de Sepang.
"J’ai perdu 1,5 kg. J’avais vraiment mal à la gorge et je n’arrivais pas à boire. Cela m’a fait un peu bizarre d’être dehors avec la combinaison et le casque, j’ai donc eu un peu de mal durant la première séance d’essais libres. Mais je suis sûr que je serai en forme pour la course."
Quant à ses attentes pour ce Grand Prix de Malaisie, le Niçois se montre plutôt mesuré : "Finir devant mon équipier. Il sera important d’être fiable car il peut se passer beaucoup de choses durant ce Grand Prix, avec la pluie qui n’est jamais bien très loin, surtout en milieu d’après-midi. Pour le moment, nous avons plutôt bien tourné et nous sommes fiables. Après, j’avais aussi dit ça à Melbourne et nous avions finalement rencontré plusieurs soucis durant la course… Attendons donc de voir." 
 
La deuxième course de la nouvelle saison est la première des quatre visites en Extrême-Orient pour la 2ème manche du Championnat du Monde FIA de Formule 1 , la Formule 1 Petronas Malaisie Grand Prix 2014. Le Circuit International de Sepang représente un défi tout à fait différent pour les équipes et les pilotes. C'est l'un des circuits les plus exigeants et techniques sur le calendrier de Formule 1. C’est  un mélange complexe de lignes droites à haute vitesse et des sections de virages serrés , que les pilotes aiment . La chaleur et l'humidité sont très difficile dans le box et dans le cockpit , et une averse soudaine peut changer radicalement la physionomie de la course en quelques secondes .
 
John Booth Team Principal
« Après réflexion , notre résultat de la course en Australie a été très positif si nous prenons en compte les défis de l'hiver , les problèmes que nous avons rencontrés au début et les problèmes anticipés qui ont affecté le champ plus large . Nous avons terminé deux distances de course dans la manche d'ouverture et les données récoltées nous ont fournies une très bonne base pour notre programme de développement . Nous avons passé un peu de temps depuis Melbourne à analyser ces informations pour nous permettre d'avoir un week-end plus simple et réussi en Malaisie . Sepang réserve toujours ses propres défis , grâce à la combinaison de la chaleur intense et une averse au bon moment , mais nous espérons un scénario positif et  pour les deux voitures  voir le drapeau à damiers à nouveau . "
Mattia Binotto Scuderia Ferrari Moteur et électronique Directeur adjoint
" Après un début de saison réussie à Melbourne , le Grand Prix de Malaisie sera une prochaine étape importante dans le développement de la coopération entre la Scuderia Ferrari et la F1 Team Marussia . Lorsque vous êtes au début d'un partenariat , chaque jour est précieux . Il y a mille façons , non seulement techniques mais aussi humaines , qui améliorent avec une compréhension toujours plus profonde mutuelle et, par conséquent. Pour la Scuderia Ferrari une équipe cliente n'est pas simplement une contrepartie à fournir une offre technique, mais aussi une équipe avec qui travailler ensemble pour croître, ce qui prend une valeur encore plus important dans une saison qui présente un nouveau défi technologique , comme c'est le cas cette année . Nous avons trouvé dans l'équipe Banbury le même désir d'apprendre qui caractérise notre équipe et c'est une autre raison pour laquelle nous sommes heureux du choix que nous avons fait ! "
Jules Bianchi pilote n ° 17
«Il y avait des signes encourageants pour nous à Melbourne , mais aussi quelques défis qui démontraient nos progrès , ce qui était évidemment très frustrant . Dans l'ensemble, il a été vraiment bon d'avoir le maximum d'informations à examiner avec les ingénieurs et ce que nous avons appris sera vraiment utile pour nous. Je suis impatient de revenir dans la voiture avec l'espoir d'un week-end plus simple en Malaisie et celui où nous pouvons vraiment pousser la voiture pour explorer son potentiel . Cela dit , ce n'est en aucun cas une course facile , un défi très différent de Melbourne . Sepang est difficile pour l'équipe, les pilotes et la voiture , compte tenu des caractéristiques du circuit de la chaleur et de l'humidité . C'est donc un environnement difficile dans lequel tout paraît plus difficile , mais c'est ce que nous devons faire et ramener un bon résultat. " 

 

jules-australie1.png 

 

Programme Canal +

Vendredi 28 mars :
Essais libres 1 à 02h50 (Canal + Sport).
Essais libres 2 à 06h50 (Canal + Sport).
Samedi 29 mars :
Essais libres 3 à 05h50 (Canal + Sport).
Qualifications à 08h45 (Canal + Sport).

Dimanche 30 mars :
Qualifications (rediffusion) à 05h50 (Canal +).
"La Grille" à 09h15 (Canal +).
"Formula One, le magazine de la F1" à 18h05 (Canal +, en clair). 

 

Site web Jules Bianchi.Clic... 

 

infos ESPNF1 /Autohebdo

tim-david.pngPôle position pour le trio Zollinger/Mondolot/Dagoneau. Buret/Vaglio/Giors P2.(team Palmyr)  

 

Résultats. Clic... 

 

david.png Podium pour Zollinger/Mondolot/Dagueneau. Team Palmyr.

 

david-tim.png

 Tim Buret et David zollinger avec le pepillon de Julie

 

david350.png

 David Zollinger et Pierre Mondolot Champion  Endurance Proto 2009-2010-20011-2013 (Team Palmyr)

 

tim.png Tim Buret nouvel espoir du Coaching Driving Koncept , participera à 3 catégories: La FR 2.0, Le Proto et la Cateram avec le team Palmyr.

 

 

 

 

visser350.png

 

Beitske Visser (AVF) a réalisé le meilleur temps lors de la première journée des essais collectifs de l'Eurocup Formula Renault 2.0 sur le Circuit de Barcelona-Catalunya. La Néerlandaise s'est montrée la plus rapide des deux sessions du jour. Avec un tour établi en 1'43''396 cet après-midi, elle a devancé le membre de la Caterham Racing Academy, Matt Parry (Fortec Motorsports) et Kevin Jörg (Josef Kaufmann Racing).
 
Après Motorland Aragón et le Circuit Paul Ricard, vingt-six pilotes et dix équipes d'Eurocup Formula Renault 2.0 se retrouvaient à Barcelone pour deux nouvelles journées d'essais collectifs.
  
Après une entame disputée, Beitske Visser signait le premier chrono de référence, battu par Louis Delétraz (Josef Kaufmann Racing) avant une interruption causée par Sun Zheng (China BRT by JCS). À la reprise, Ignazio D'Agosto (Koiranen GP) occupait éphémèrement la tête avant les répliques de Beitske Visser, Louis Delétraz et Matthew Graham (China BRT by JCS). À mi-séance, la pilote de l'équipe AVF répondait pour établir le meilleur temps en 1'44''076. Elle devançait ainsi Charles Leclerc (Fortec Motorsports), Matthew Graham, Aurélien Panis (ART Junior Team) et Louis Delétraz au terme de la session matinale.
 
L'après-midi, il fallait attendre quarante minutes pour voir une monoplace entrer en piste. Si Jeroen Slaghekke (ART Junior Team) et Hans Villemi (Prema Powerteam) occupaient les devants, Anthoine Hubert (Tech 1 Racing), Aurélien Panis, Charles Leclerc puis Bruno Bonifacio (Prema Powerteam) se succédaient en tête. Malgré cinq drapeaux rouges, le rythme s'accélérait en fin de séance. Martin Rump (Fortec Motorsports), Anthoine Hubert, Louis Delétraz et Matt Parry prenaient l'avantage, mais c'est finalement Beitske Visser qui terminait en haut de la feuille des temps grâce à un tour en 1'43''396 avant une ultime interruption. Elle précédait alors Matt Parry, Kevin Jörg, Charles Leclerc et Egor Orudzhev (Tech 1 Racing).
 
Ils ont dit 
 

Beitske Visser : « Mon programme pour la saison à venir n'est toujours pas défini. Nous avons connu quelques difficultés pour tout mettre bout à bout au Circuit Paul Ricard. Aujourd'hui, cela s'est bien passé et ces résultats sont bons pour la confiance. »

 
Matt Parry : « Ce matin, nous avons travaillé sur la voiture afin de nous concentrer sur la performance avec les nouveaux pneus l'après-midi. J'ai réalisé un bon chrono, même si nous sommes un peu en retrait dans le deuxième secteur. Je pense que nous pouvons claquer un temps demain matin, la piste devrait être très rapide à ce moment. »
 
Louis Delétraz : « La matinée était consacrée à l'apprentissage de la piste. Les restrictions de pneus font que nous avons roulé en gommes usées toute la journée avant de passer en neufs en fin d'après-midi. Hélas, j'ai été enfermé et je suis sorti. L'objectif est toutefois atteint, cela fait plaisir de savoir que je peux être devant en Eurocup. »
 
Charles Leclerc : « Les essais se sont réellement bien passés, d'autant plus que je suis encore débutant en monoplaces. Cet après-midi, j'ai fait une erreur avec les pneus neufs dans ma dernière série de tours rapides. Cependant, une quatrième place lors de premiers tests au sein de l'Eurocup est très satisfaisante en vue de mes apparitions à Spa-Francorchamps, au Nürburgring et à Budapest. » 
 
visser.png Beitske Visser 
 
beitske-visser-kz1.jpg Beitske Visser  avec le papillon de Julie
 
Lundi 17/03/14 (Auto-Hebdo)
A l'occasion des essais de pré-saison de Barcelone, la jeune Beitske Visser (AVF) a réalisé les meilleurs temps des deux sessions du jour sur le tracé catalan.

Meilleur chrono ce matin en 1'44"076, l'Hollandaise a amélioré dans l'après-midi pour passer sous la barre des 1'44 en (1'43"396). Celle qui faisait encore partie du Red Bull Junior Team l'an passé, a dominé tout au long de ce lundi, et prouve une nouvelle fois qu'il faudra compter avec elle cette saison. Elle devance au cumul de la journée le Britannique Matt Parry (Fortec Motorsport) et le Suisse Kevin Jörg (Josef Kaufmann Racing).
Chez les pilotes français, c'est Anthoine Hubert de la formation toulousaine Tech 1 Racing qui réalise la meilleure performance des Tricolores en 1'44"076. Il devance Andrea Pizzitola (Manor MP - 1'44"087), Aurélien Panis (ART - 1'44"502) et Jules Gounon (KTR - 1'46"060). Les pilotes reprendront la piste dès demain pour la dernière journée d'essais en Catalogne. A noter que la formation AVF fera rouler Matthew Graham sur une deuxième monoplace, ce dernier ayant évolué avec China BRT by JCS aujourd'hui. 
 
Info Kartcom / © Photo KSP
 jules-melbourne.png
Jules Bianchi GP F1 Australie avec le papillon de Julie
 jules-melbourne1.png
 Jules Bianchi F1 Marussia moteur Ferrari
 
La course:Jules Bianchi N°17

«Le problème au début était vraiment très inquiétant et je ne m'attendais pas à être en mesure de courir, mais l'équipe m’a ramené au lit et s'est battu pour me remettre sur les rails. J'avais six tours de retard quand je suis retourné en piste et bien sûr, je n'allais jamais me remettre de cela, mais ce n'était pas le moment. Être dans la course  et la finir nous a permis de recueillir un maximum d'informations et de tester différentes stratégies. 
À bien des égards, c’était plus à un test qu’une course pour moi, ce qui était loin d'être idéal, mais comme c'est le cas dans les essais, le kilométrage est important et ce sera crucial pour que les ingénieurs commencent à nous faire avancer. 
J'espère que nos pourrons bénéficier de tout ce travail en Mlaisie. 

jules-melbourne2.png 
 
Essais chronos: Jules mécontent de sa 18ème place

La 18e place sur la grille de départ ne convient pas du tout un Jules Bianchi en vue de la première course de la saison, dimanche à Melbourne. Le Français a été battu par son coéquipier Max Chilton.

Bianchi estime avoir connu des soucis mécaniques qui l'ont empêché de tirer pleinement parti de sa Marussia. "Après tout le travail effectué par tout le monde ce week-end, il est décevant que nous ayons connu un problème en qualification", a-t-il dit.

"Nous n'avons pas pu tirer le maximum de la voiture. Malheureusement, nous avons eu quelques problèmes électroniques qui nous ont handicapés aujourd'hui alors que nous pensions que nous les avions réglés. Mais ils sont apparus à nouveau juste quand j'ai débuté mon premier tour rapide et que j'étais en train de changer certains réglages pour m'assurer que la voiture reste fiable."

"Ensuite, j'ai connu un souci avec la boîte de vitesses. Et puis la pluie est arrivée, au mauvais moment, nous n'avons pas pu ressortir pour améliorer. Cependant, je pense qu'il y aura beaucoup d'opportunités à saisir pendant la course et il nous faut nous concentrer pour vraiment les saisir lorsqu'elles se présenteront."



 
Jules Bianchi (ESPN le 12/03/14)
"La voiture est agréable à conduire et, en particulier (lors des essais) à Bahreïn, nous avons aperçu un peu plus de son véritable potentiel. Il y a beaucoup de travail à faire pour en tirer la quintessence, mais je suis très optimiste quant à nos chances d'améliorer nos performances cette année."
"Ce n'est pas facile pour une petite équipe comme la nôtre", a ajouté le pilote de l'académie des jeunes de Ferrari. "Nous n'avons pas les mêmes ressources que les grandes équipes, mais je pense que nous pouvons être fiers du travail que nous avons fait et je suis impatient d'offrir la récompense à tous ceux qui ont travaillé dur."
"Notre premier objectif pour Melbourne est de profiter d'une course fiable et j'espère que nous aurons l'opportunité de tracer notre propre route."
jules-melbourne4.png
 

 
Retrouvez ci-dessous le programme TV complet des diffusions et rediffusions du Grand Prix d'Australie, avec les horaires pour la France (Canal + et Canal + Sport) et la Belgique (La Deux) :
Mercredi 12 mars :
"Les Spécialistes F1" à 18h30 (Canal + Sport).
"Les Spécialistes F1" (rediffusion) à 23h35 (Canal + Sport).
Jeudi 13 mars :
"Les Spécialistes F1" (rediffusion) à 06h10 (Canal +).
"Les Spécialistes F1" (rediffusion) à 07h35 (Canal + Sport).
"Les Spécialistes F1" (rediffusion) à 12h15 (Canal + Sport).
Vendredi 14 mars :
Essais libres 1 à 02h15 (Canal + Sport).
Essais libres 2 à 06h20 (Canal + Sport).

Samedi 15 mars :
Essais libres 3 à 03h50 (Canal + Sport).
Qualifications à 06h45 (Canal + Sport).
Qualifications à 06h55 (La Deux).
Qualifications (rediffusion) à 13h50 (La Deux).
Qualifications (rediffusion) à 20h30 (Canal + Sport).

Dimanche 16 mars :
Qualifications (rediffusion) à 05h00 (Canal +).
"La Grille" à 06h15 (Canal +).
"Warm Up" à 06h30 (La Deux).

Course à 06h55 (Canal + / La Deux).
Course (rediffusion) à 08h55 (Canal + Sport)
Course (rediffusion) à 13h40 (La Deux).
"Formula One, le magazine de la F1" à 16h10 (Canal +, en clair).
"Formula One, le magazine de la F1" (rediffusion) à 19h55 (Canal + Sport).
Course (rediffusion) à 22h15 (Canal + Sport).
Lundi 17 mars :
"Formula One, le magazine de la F1" (rediffusion) à 00h00 (Canal + Sport).
Course (rediffusion) à 13h30 (Canal + Sport).
"Formula One, le magazine de la F1" (rediffusion) à 14h45 (Canal + Sport).
Mercredi 19 mars :
"Les Spécialistes F1" à 19h40 (Canal + Sport).
"F1 Onboard" à 22h50 (Canal + Sport).
"Les Spécialistes F1" (rediffusion) à 23h20 (Canal + Sport).
 
jules-melbourne3.png