tim1.jpg

 Timothé Buret confirmé par Panis-Barthez Compétition.
 
Depuis plusieurs semaines, Tim était pressenti pour faire équipe avec Fabien Barthez. C’est une coïncidence qui n’en est pas une pour moi.
En effet, je connais très bien Tim, formé par David Zollinger de Driving Koncept. C’est un pur produit de la famille Palmyr de Kozma à Lédenon..
D’autre part, Fabien Barthez, Olivier Panis et Renaud Derlot sont mes amis. Je les côtoie depuis des années et je sais quel type pilote peut s’intégrer dans cette nouvelle aventure Panis Barthez.
Les commentaires qui suivent ne m’étonnent pas du tout, c’est ce que j’attendais en ce qui concerne Tim. 
Bravo David, très bon job avec Tim, je n’ai jamais douté de la réussite de l’école Driving Koncept.

Gérard Tonelli 

 

tim-david.jpg Tim Buret et David Zollinger

Olivier Panis et Renaud Derlot ont recruté Timothé Buret qui roulera avec Fabien Barthez en European Le Mans Series et aux 24 heures du Mans en catégorie LM P2 au volant de la Ligier JS P2  # 23. Les deux pilotes et l’équipe de Panis-Barthez Compétition se prépare à aborder la saison qui démarrera sur le Circuit du Castellet lors des test officiels les 22 et 23 mars prochain. Un troisième pilote viendra compléter cet équipage et sera annoncé prochainement.

 

 

Olivier Panis – Team-Principal  : ” L’arrivée de Timothé Buret au sein de l’équipe est une vraie satisfaction pour nous tous. Son parcours traduit à la fois sa volonté, sa persévérance et sa capacité à réussir dans des disciplines variées et il correspond parfaitement à l’ADN de notre team. Il nous a convaincu de son envie de performer en endurance et nous souhaitons, tout au long de la saison, l’armer du mieux possible pour évoluer à nos côtés dans ce nouveau challenge ” .

 

Renaud Derlot – Directeur Sportif : ” Le recrutement de Timothé au sein de Panis-Barthez Compétition s’est avéré rapidement être une évidence pour l’ensemble de l’équipe. J’ai pu déceler, au delà de son gros potentiel en piste, qu’il  avait un bon esprit d’équipe. Les impressions de Fabien Barthez à son sujet, m’ont conforté dans cette prise de décision. Le courant est très vite passé entre eux lors des essais et de notre stage sportif.  La cohésion entre pilotes est un facteur déterminant pour augmenter les chances de succès de l’équipe. “Tim” a un profil attachant et il est doté d’une grande détermination, qualité que j’affectionne particulièrement.

 

Fabien Barthez – Pilote sur la Ligier JS P2 : ” C’est une grande satisfaction d’avoir Timothé avec nous. Nous avons décelé tout de suite qu’il a une bonne éducation et beaucoup de valeurs. C’est un jeune très attachant. Concernant la partie purement sportive, j’accorde toute ma confiance à Olivier Panis, Renaud Derlot et Simon Abadie.”

 

Timothé Buret est né le 31 mai 1995 à Montpellier. Depuis tout jeune, passionné de sports mécaniques, “Tim” passe ses moments de loisirs en motocross et en quad. A partir de 2010, il s’attaque aux courses de karting et se fait rapidement remarquer. En 2013, il accumule de l’expérience en sprint et en endurance avec plus de 50 départs en Endurance Series, Challenge monoplace VdeV et Caterham R300. Il se concentre l’année suivante à rouler en prototype CN 2.0 litres et décroche le titre de Vice-Champion d’Europe. En 2015, c’est du côté des Etats-Unis, et conseillé par David Zollinger, qu’il est allé par la suite montrer son savoir-faire avec de belles performances à la clé, en rejoignant le Team Juncos Racing en Pro-Mazda, s’inscrivant ainsi dans le programme vers l’IndyCar Series. Pour sa 1ère année, le Rookie a prouvé qu’il était en mesure de gagner le championnat jusqu’à la dernière course. Il finit brillamment à la 5ème place en inscrivant à son palmarès 8 podiums et une victoire sur le circuit mythique d’Indianapolis.

 

Timothé Buret – Pilote sur la Ligier JS P2: L’endurance m’a toujours attiré et aujourd’hui c’est pour moi une évidence que de “switcher” dans cette catégorie après mes acquis en sprint. J’ai déjà connu l’expérience du partage d’un baquet avec le VdeV et j’ai vraiment apprécié ce mode de fonctionnement. Me retrouver aux côtés de Fabien Barthez est une magnifique opportunité de combiner nos compétences respectives. J’ai hâte de porter les couleurs de Panis-Barthez Compétition et de vivre cette saison avec en point de mire les 24 heures du Mans. “ 

 

 

Endurance infos 

 

tim3.jpg 

 

tim.jpg 

 

tim2.jpg 

 

 


jean-claude.jpg

Jean-Claude Sanchez élu président de la commission nationale de karting 
 
Jean-Claude fait parti des gens qu’on oublie pas parce que lorsqu’on se rend à Lavelanet, on en repart avec le sourire et la joie d’avoir été bien reçu.
La dernière fois que Julie a roulé à Lavelanet, c’était lors du championnat de France Promo. Malgré une casse de la pipe d’échappement en finale qui l’a privée d’un podium, le week-end était quand même positif parce que l’organisation était parfaite.
Un personnage comme ça, à la tête du karting français apporte un bol d’air frais du Sud Ouest avec l’assurance que la base du karting sera prise en compte.
Jean-Claude Sanchez connaît mieux que quiconque la réalité du terrain, ce qu’il faut faire attirer de nouveaux pilotes vers ce sport élitiste. J’espère qu’il sera entendu!!!
Gérard Tonelli 

 

KSP_3724.JPG

 

Moment plein d'émotion ce samedi soir à Lonato pour la présentation des châssis JB #17, hommage de son père Philippe et de son frère Tom à Jules Bianchi. Il s'agit pour l'instant de machines Mad Croc dotées de décorations spécifiques, utilisées à la Winter Cup par quatre pilotes revêtus des couleurs JB #17: le jeune Italien Antonino Guerrera en Mini Rok, l'Espagnol Genis Civico en OK-Junior, le Britannique Ben Hanley en OK et le Russe Ivan Chubarov en KZ2. 

 

KSP_3663.JPG

 

« Il était important pour nous de présenter la marque JB #17 dès maintenant, au moment où la Fondation Jules Bianchi va être créée. » a déclaré Philippe Bianchi. « JB #17 est à l'opposé d'un coup médiatique. C'est une manière pour nous de rester proches de Jules et de nous lancer dans une aventure qui lui aurait énormément plu. Tout le monde sait qu'il a toujours été un grand passionné de karting, même quand il a commencé à rouler en Formule 1. Sous l'égide de la Fondation, nous allons développer des actions pour aider des jeunes pilotes et faciliter leur éclosion en compétition. Il était évident pour nous que cela devait se faire sur des karts "Jules Bianchi". En présentant aujourd'hui la marque JB #17, nous nous donnons le temps de mettre en place la structure nécessaire et de préparer l'homologation des châssis pour l'année 2017. Nous nous sommes tout naturellement tournés vers Armando Filini, à cause du lien qui l'unit à Jules depuis l'époque Maranello. C'est difficile pour nous de plonger à nouveau dans le monde de la compétition karting, mais nous le faisons pour Jules et c'est tout ce qui nous guide.» 

 

 

Info Kartcom / © Photos KSP

bonne-annee-2016_modifié-1.png

Ce que l’on souhaite habituellement pour la nouvelle année, santé, prospérité et bonheur  sont éphémères.

Je vous souhaite d’avoir le courage et la volonté de vous battre contre la souffrance, l’injustice et les poisons mentaux pour acquérir la sérénité.

Le papa de Julie 

 

joyeuses-fetes-350.jpg

Joyeux Noël à tous les enfants du monde. 

KSP_0632.jpg

Après les victoires de Philippe Kalmès en 2007, 2011, 2012, 2013 et celle de Chris Walker en 2008, l'agence photo KSP a ajouté un nouveau succès à son prestigieux palmarès samedi 19 décembre 2015 à Paris. C'est en effet la photo de Frédéric Billet, collaborateur KSP depuis 2005 et actuel rédacteur en chef de Kartcom, qui a été largement élue meilleure photo de l'année karting international par l'ensemble des invités de la cérémonie de remise des prix de la CIK-FIA.  

 

KSP_0816.jpg

KSP_0797.jpg

KSP_0786.jpg

 

Info Kartcom / © Photos KSP & JLD Agency


ksp_19_1416bd.jpg

 Sodikart & CPB Sport sont très heureux d'annoncer le renouvellement de leur "fructueuse" coopération pour la saison 2016.

 

Le team CPB Sport, déjà partenaire en 2015 du prestigieux constructeur français, a décidé de continuer l'aventure pour la saison prochaine aux couleurs SODI, et ce avec les pilotes de pointe que sont Jérémy Iglesias et Nicolas Gonzales.


Jéremy et Nicolas ont d'ailleurs brillé la saison dernière avec leur chassis SODI en remportant une épreuve du championnat d'Europe KZ, en réalisant la pôle position suivi d'une belle 4ème place lors de la Super Coupe Internationale KZ2 et en obtenant une magnifique 4ème place au Championnat du Monde KZ. Cette collaboration s'inscrit dans la volonté commune de Sodikart & CPB Sport d'occuper les avants postes des plus grandes compétitions internationales en catégorie KZ. 


Les pilotes du Team CPB Sport évolueront principalement sur les épreuves WSK, la Winter Cup, le championnat d'Europe et le championnat du Monde KZ. Sans nul doute, la collaboration Sodikart & CPB Sport nous réserve de très belles performances pour la saison prochaine !

 

 

Info Sodi / © Photo KSP

Difficile de ne pas évoquer avant toute chose la vague d'attentats abjects qui a sévèrement éprouvé la France en ce noir vendredi 13 novembre 2015. Dans cette redoutable épreuve, nous avons cependant été réconfortés, d'une manière générale aussi bien que dans le petit milieu du karting, par le courage et la dignité de certains et par la solidarité manifestée par de nombreux pays. Tout n'est pas perdu, même si cette page sombre sera difficile à tourner

 

KARTCOM_News_n17_vFR.jpg


Après le mois des Championnats du Monde CIK-FIA, le karting international a prouvé sa vitalité lors des rendez-vous mondiaux monomarques se déroulant chacun avec sa propre philosophie. Le même week-end, la IAME International Final rassemblait 326 pilotes au Mans, l'International ROK Cup 359 à Lonato et la Finale Internationale Easykart 121 sur le circuit de Lignano Sabbiadoro, soit un total de plus de 700 pilotes disputant simultanément l'épreuve phare de leur saison. Moins d'un mois plus tard, la Grande Finale Rotax réunissait 360 participants en comptant les Micro et Mini Max. Pas de doute, le karting est capable d'attirer les foules !


Alors que les KF et KF-Junior disputaient leur dernière épreuve internationale lors de la WSK Final Cup à Adria, la CIK-FIA entamait l'homologation des nouveaus moteurs OK et OK-Junior tout en préparant une campagne de promotion pour annoncer l'entrée dans une nouvelle ère de la compétition de haut niveau. Le pari n'est pas encore gagné, mais l'enthousiasme de certains pilotes, professionnels ou fédérations, donne de bons espoirs pour le redressement de ce secteur de pointe de la discipline.


Décidément, la France n'est pas gâtée en cette fin d'année. Après les remous du Championnat de France Minime/Cadet concernant la conformité d'un nombre important de châssis, c'est la FFSA elle-même qui entrait dans une période agitée au sein de sa direction. Tout le monde attend avec impatience que la lumière jaillisse au bout du tunnel.

 

-> Télécharger gratuitement le nouveau KARTCOM News #17

 

 

 

Info Kartcom 

It's hard not to mention above all the wave of heinous attacks that France experienced on Black Friday, November 13th, 2015. But in this formidable challenge, we were comforted in general as well as in the small world of karting, by the courage and dignity of some and by the solidarity shown by many countries. All is not lost, even though this dark page will be difficult to turn.

 

KARTCOM_News_n17_vGB.jpg


After the CIK-FIA World Championships last month, International karting has proven its vitality with the one-make events, each with its own philosophy. On the same weekend, the IAME International Final gathered 326 drivers at Le Mans, the Rok International Cup at Lonato 359 and the Easykart International Final at Lignano 121, a total of more than 700 drivers competing simultaneously in the flagship event of their season. Less than a month later, the Rotax Grand Final gathered 360 entries including the Micro and Mini Max. Undoubtedly, karting is able to attract the crowds!


While the KF and KF-Juniors competed in their last international event at the WSK Final Cup at Adria, the CIK-FIA was beginning the homologation of the new OK and OK-Junior engines, while preparing a promotional campaign to mark the new era of high-level competition. The bet is not yet won, but the enthusiasm of some of the professional drivers, and federations, gives strong hope for the recovery of this leading sector of the discipline.


Certainly, France is not having an easy end to the year. After the turmoil of the French Championship for Minime and Cadet regarding the compliance of a large number of chassis, the FFSA has itself entered a turbulent period in this direction. Everyone looks forward to reaching the light at the end of the tunnel.

 

-> Free download KARTCOM News #17

 

 

 

Info Kartcom

Difícil não mencionar, antes de tudo, a vaga de atentados hediondos que tocou severamente a França, nesta negra Sexta-feira 13 de Novembro de 2015. No entanto, nesta temível prova, fomos consolados tanto de uma maneira geral, bem como no pequeno meio do karting, pela coragem e dignidade de alguns e pela solidariedade manifestada por numerosos Países. Nem tudo está perdido, mesmo se esta página negra será difícil de tornar.

 

KARTCOM_News_n17_vFR.jpg

 

Após os meses do Campeonato do Mundo CIK-FIA, o karting internacional provou a sua vitalidade durante os encontros mundiais monomarcas, desenrolando-se cada um com a sua própria filosofia. No mesmo fim-de-semana, a IAME Internacional Final juntava 326 pilotos em Le Mans, a Internacional ROK Cup 359 em Lonato e a Final Internacional Easykart 121 no circuito de Lignano Sabbiadoro, ou seja, um total de mais de 700 pilotos disputando simultaneamente a grande prova da sua época. Menos de um mês mais tarde, a Grande Final Rotax reunia 360 participantes, incluindo os Micro e Mini Max. Não há dúvidas, o karting é capaz de atraír multidões !


Enquanto os KF e KF-Junior disputavam a sua última prova internacional, a WSK Final Cup em Adria, a CIK-FIA iniciava a homologação dos novos motores OK e OK-Junior, preparando ao mesmo tempo uma campanha de promoção para anunciar a entrada numa nova era da competição de alto nível. A aposta ainda não está ganha, mas o entusiasmo de alguns pilotos, profissionais ou federações, dá boas esperanças para a recuperação deste sector de ponta da disciplina.


Decididamente, a França não foi mimada neste final de ano. Após o tumulto do Campeonato de França Minime/Cadet no que diz respeito à conformidade de um importante número de chassis, é a própria FFSA que entra num período agitado na sua Direcção. Todos esperam com impaciência que a luz apareça no fundo do túnel.

-> Télécharger gratuitement le nouveau KARTCOM News #17

Info Kartcom

 min-cad-fem350.jpg
La Fondation Julie Tonelli pour l'enfance remercie tous les pilotes de karting qui portent un petit papillon rose de Julie. 13 ans après, nous sommes heureux de découvrir le papillon sur les nouveaux venus. Nous vous rappelons que les tee-shirts, autocollants ect.. sont toujours gratuits.
 
cadet.jpg
 CADET
 bois 
 
 
 minime.jpg
 MINIME
 
 feminine2.jpg
 FEMININE
 
 pilotes-julie-ffsa-aunay-les-bois.jpg