France Brignoles 30.11.14 Trophée Julie Tonelli
France Brignoles 30.11.14 Trophée Julie Tonelli
France Brignoles 30.11.14 Trophée Julie Tonelli
Suede Kristianstad 27.07.14 European Championship
C'est un double Championnat du Monde de Karting CIK-FIA qui aura lieu du 17 au 21 septembre prochains en France. Près de 170 Pilotes en provenance de 34 pays et de 5 continents se retrouveront à Essay pour partir à la conquête des titres les plus prestigieux des catégories KF et KF-Junior. La Compétition s'annonce d'une intensité rarement égalée puisque les deux Champions du Monde seront couronnés au terme de la dernière Course, dimanche après-midi. Si les favoris sont bien repérés, le format de la Compétition mondiale offre la possibilité de belles surprises jusqu'au drapeau à damier.
 
ksp_3929_01.jpg Julie sera très présente au championnat du monde à Essay. Merci Claude Grippon et Philippe Kalmès.
 
-Liste pilotes KF. Clic... 
-Liste pilotes  KFJ.Clic...
 
 
 
kf_podium_ksp_3_6364.jpgTee-shirt et casquette Julie sur le podium du mondial à Essay 
 
ksp-start-2-kf-cik-fia-world-karting-championship-essay.jpgPapillo Julie sur le circuit et sur les karts 
 
2014 marque un retour aux sources dans le déroulement du Championnat du Monde CIK-FIA. La catégorie reine du karting sans boîte de vitesses, la KF, n'avait plus vécu de mondial sur une Compétition depuis le couronnement d'Arnaud Kozlinski à Macao en 2009. Après un Championnat sur cinq Compétitions en 2011, puis en deux pour les saisons 2012 et 2013, la plus haute compétition de l'année se déroulera cette année pendant un seul week-end sur le Circuit International d'Aunay-les-Bois / Essay. Le nombre d'engagés élevé, notamment en KF, par comparaison avec les années précédentes à plusieurs Compétitions, est révélateur de la justesse du choix de la CIK-FIA d'une Compétition unique pour le Championnat du Monde. En outre, les récents ajustements du Règlement Sportif de la CIK-FIA ont contribué à ce grand succès.
 

 
La piste française, longue de 1220 mètres, propose un tracé assez particulier qui nécessite une bonne maîtrise technique, aussi bien de la part des Pilotes que des équipes. Les jeunes de la KF-Junior (entre 13 et 15 ans) disputeront leur deuxième Championnat du Monde en terre Normande. 
 
La Compétition d'Essay accueillera également la Super Coupe Historique, une démonstration de karts anciens parfaitement conservés, véritable témoignage vivant de l'histoire de ce sport tout récemment cinquantenaire. Le 1er Trophée International Handikart fera aussi partie du programme, avec un affrontement sportif exceptionnel qui force le respect.  
 
Pour se faire une idée des forces en présence, l'analyse du classement du Championnat d'Europe CIK-FIA de KF qui vient de s'achever en Grande-Bretagne fournit une bonne base. La domination finale du Britannique Callum Ilott (Zanardi-Parilla-Dunlop) fait de lui le grand favori d'Essay, mais les prestations européennes du Danois Nicklas Nielsen (Kosmic-Vortex-Dunlop) et du Britannique Lando Norris (FA Kart-Vortex-Dunlop) laissent présager une belle bagarre. D'autres Pilotes ont une revanche à prendre ou des potentiels à affirmer. Parmi les plus expérimentés, le Champion en titre, le Britannique Tom Joyner (Zanardi-Parilla-Dunlop), paraît bien armé pour résister à la pression et jouer la victoire, de même que l'Italien Felice Tiene (CRG-Parilla-Dunlop) ou le Polonais Karol Basz (Tony Kart-Vortex-Dunlop). Quelques Français ont l'ambition de briller sur leurs terres en profitant d'une bonne connaissance du tracé : Gabriel Aubry (Tony Kart-Vortex-Dunlop), Paolo Besancenez (Tony Kart-TM-Dunlop) ou encore Julien Darras (ART GP-TM-Dunlop) portent les plus grands espoirs. Mais ils ne seront pas les seuls à souhaiter en découdre pour le titre. La liste des prétendants doit aussi comprendre le Finlandais Niko Kari (Tony Kart-Vortex-Dunlop), l'Italien Alessandro Lorandi (Tony Kart-Parila-Dunlop), Champion du Monde KF-Junior en 2013, l'Espagnol Pedro Hiltbrand (CRG-Parilla-Dunlop) ou encore le Néerlandais Martijn Van Leeuwen (Zanardi-Parilla-Dunlop). Il ne faudra pas négliger les chances du champion britannique Ben Hanley (ART GP-TM-Dunlop) ou de l'Espagnol Jorge Carlos Pescador (Praga-Parilla-Dunlop), 3e du Championnat d'Europe KF2 en 2009 à Essay. A noter enfin la présence de 4 Pilotes féminines, ce qui est rare dans cette catégorie, et le retour en kart sans vitesse d'un spécialiste de la KZ, l'Italien Riccardo Negro (Top Kart-Parilla-Dunlop).
 
Les Pilotes KF-Junior ne seront pas loin d'une centaine à s'aligner au départ de leur Championnat du Monde CIK-FIA. Là aussi, il est difficile de ne pas se pencher sur les résultats du Championnat d'Europe CIK-FIA pour dégager une hiérarchie avant Essay. Le Britannique Enaam Ahmed (FA Kart-Vortex-Vega) s'est imposé face à l'Allemand Mick Junior (Tony Kart-Vortex-Vega) de plus en plus combatif, tandis que l'Américain Devlin Defrancesco (Tony Kart-Vortex-Vega), très rapide en début de saison, devait se contenter de la 3e place. Expérimenté, mais peut-être un peu trop grand maintenant, le Britannique Daniel Ticktum (Zanardi-Parilla-Vega) n'en reste pas moins un prétendant sérieux devant les jeunes espoirs que sont l'Allemand David Beckmann (Tony Kart-Parilla-Vega), l'Américain Logan Sargeant (FA Kart-Vortex-Vega), le Russe Alexander Vartanyan (Tony Kart-Vortex-Vega) ou le Britannique Max Fewtrell (FA Kart-Vortex-Vega). Peu chanceux au niveau européen, plusieurs Pilotes ont cependant le potentiel pour faire plus que de la figuration. C'est le cas des Italiens Lorenzo Travisanutto (PCR-TM-Vega) et Leonardo Lorandi (Tony Kart-Parilla-Vega), de l'Américain Juan Correa (Energy-TM-Vega) ou du Belge Benjamin Lessennes (Kosmic-Parilla-Vega). La Compétition s'annonce très ouverte pour les bouillonnants Juniors et il n'est pas impossible qu'un outsider s'impose en Finale.
 
kartcom-aunay-les-bois_piste.jpg 
 

La FFSA et le club d'Essay K61 organisent du 18 au 21 septembre les Championnats du Monde de Karting CIK-FIA des catégories KF et KF-Junior. Le meeting renoue avec la tradition des titres mondiaux décernés au terme d'une seule épreuve à l'intensité inégalable. Pour mémoire, la dernière compétition disputée sous cette forme avait été remportée par le Français Arnaud Kozlinski en 2009 à Macau (CHN). Près de 170 pilotes se sont engagés dans ce challenge mondial : ils viendront des 5 continents et représenteront au total 34 nationalités. Cette fréquentation importante n'avait plus été vue à ce niveau de compétition depuis plusieurs années.


La catégorie KF correspond au plus haut niveau des karts sans boîte de vitesses, dans la plus pure tradition du karting, et rassemble à la fois des pilotes expérimentés et des talents prometteurs, âgés d'au moins 15 ans. La KF-Junior concerne les jeunes pilotes entre 13 et 15 ans, véritable pépinière de champions prêts à évoluer dans les catégories supérieures ou en sport automobile. Des 75 concurrents KF ou des 94 KF-junior, seuls les 34 premiers de chaque catégorie pourront atteindre les finales et disputer le titre après les redoutées phases de qualifications.


Le Circuit International d'Aunay-les-Bois - Essay., long de 1220 mètres, propose un tracé assez particulier qui nécessite une excellente maîtrise technique, aussi bien de la part des pilotes que des équipes. La FFSA et le club d'Essay K61 ont préparé l'évènement depuis plusieurs mois pour offrir les meilleures conditions possibles à tous les participants et assurer la réputation sportive de la France aux côtés des partenaires de la manifestation.


Le meeting d'Essay accueillera également la Super Coupe Historique, une démonstration de karts anciens parfaitement conservés, ainsi que le 1er Trophée International Handikart, un affrontement sportif exceptionnel qui force le respect.


Sous le capitanat d'Yvan Muller, l'Equipe de France FFSA Karting alignera les 5 membres de sa formation 2014, Tom Leuillet, Jules Bollier, Gabriel Aubry, Julien Darras et Nicolas Gonzales parmi la quinzaine de pilotes tricolores engagés. Ils seront 6 en KF: Gabriel Aubry (Tony Kart/Vortex), Paolo Besancenez (Tony Kart/TM), Julien Darras (ART GP/TM), Alexandre Gadois (Kosmic/Parilla), Nicolas Gonzalès (Kosmic/Parilla) et Paul Evrard (Kosmic/Vortex), et 9 en KF-Junior: Tom Leuillet (Birel/TM), Jules Bollier (Kosmic/Parilla), Giuliano Alesi (Tony Kart/Parilla), Alessandro Brozzoni (PCR/TM), Tristan Charpentier (Birel/TM), Nathan Hédouin (Sodi/TM), Gabin Leuillet (Birel/TM), Alban Nergutti (Tony Kart/Parilla) et Charles Milesi (Tony Kart/Parilla).
La tâche ne sera pas facile en présence de l'élite mondiale de la compétition karting, mais les Français profiteront de leur connaissance du terrain pour tenter de briller au plus haut niveau.


Le Britannique Callum Ilott (Zanardi/Parilla) arrive à Essay auréolé de son titre de Champion d'Europe KF conquis il y a quelques semaines devant le Danois Nicklas Nielsen (Kosmic/Vortex) et le tout jeune Britannique Lando Norris (FA Kart/Vortex). Champion en titre, le Britannique Tom Joyner (Zanardi/Parilla), fait partie des plus expérimentés avec l'Italien Felice Tiene (CRG/Parilla) et le Polonais Karol Basz (Tony Kart/Vortex). Dans le clan français, on suivra avec beaucoup d'espoirs les prestations d'Aubry, Besancenez, Darras et Gonzalès.


C'est encore un Britannique qui s'est imposé en KF-Junior lors du Championnat d'Europe, Enaam Ahmed (FA Kart/Vortex), face à l'Allemand Mick Junior (Tony Kart/Vortex) et à l'Américain Devlin Defrancesco (Tony Kart/Vortex). A cette hiérarchie, il faut ajouter des solides prétendants comme les Britanniques Daniel Ticktum (Zanardi/Parilla) et Max Fewtrell (FA Kart/Vortex), l'Allemand David Beckmann (Tony Kart/Parilla), les Américains Logan Sargeant (FA Kart/Vortex) et Juan Correa (Energy/TM), les Italiens Lorenzo Travisanutto (PCR/TM) et Leonardo Lorandi (Tony Kart/Parilla), le Russe Alexander Vartanyan (Tony Kart/Vortex) ou le Belge Benjamin Lessennes (Kosmic/Parilla). Bollier, Leuillet et Hédouin représentent à priori les meilleures chances de résultat français.

 

Horaires prévisionnels


Jeudi 18 septembre
11h - 19h15 : essais libres


Vendredi 19 septembre
8h25 - 14h45 : essais libres
15h00 - 16h40 : essais qualificatifs
16h45 - 18h20 : manches qualificatives


Samedi 20 septembre
8h25 - 10h05 : warm-up
10h10 - 19h10 : manches qualificatives
13h45 - 14h05 et 16h30 - 16h50 : karts historiques


Dimanche 21 septembre
8h25 - 9h20 : warm-up
9h25 - 9h45 : préfinale Handi kart
9h55 - 10h25 : présentation des pilotes
10h35 - 11h05 : karts historiques
11h10 - 12h45 : préfinales KF et KF-Junior
12h50 - 13h20 : finale Handikart
14h20 - 14h40 : karts historiques
14h45 - 15h20 : finale KF-Junior
15h35 - 16h15 : finale KF
16h45 : conférence de presse

Télécharger le document (COM_FFSA_KARTING_2014_n17.doc)


 
 
Info CIK / © Photo KSP
 
 
 

 driving-koncept-david-zollinger-timothe-buret-mazda-indianapolis-usa-2014.jpg

Professionnel de la formation de pilotes, David Zollinger peut se montrer satisfait à juste titre de l'évolution de ses protégés alors que l'on vient tout juste de franchir le cap de la mi-saison.


« Que ce soit avec John Filippi en WTCC (deuxième pilote le plus jeune de l'histoire à marquer des points au championnat du Monde), Fabien Thuner en Carrera Cup allemande, Lucas Frayssinet en Caterham, vainqueur le week-end dernier de ses deux premières courses, ou Timothé Buret, ça marche sur tous les fronts pour les pilotes Driving Koncept ! » se réjouit le boss, David Zollinger. « Timothé connaît actuellement une belle accélération aussi bien en monoplace - il a gagné à Dijon en Formule Renault - , qu'en Sport Proto avec un excellente 2e place à Motorland Aragon. »

 

C'est vrai que les projecteurs s'attardent en ce moment sur Timothé. Le jeune Montpélliérain de 19 ans a eu la chance de pouvoir tester à Donignton une Spark-Renault, la voiture de la toute nouvelle série électrique Formula E de la FIA, grâce aux bonnes relations de David Zollinger avec l'écurie Campos avec laquelle John Filippi débute en WTCC. Timothé a également effectué tout récemment des essais en Formula Mazda aux Etas-Unis avec le Team Champion 2014, Juncos Racing (photos ci-dessus). Voilà comment Driving Koncept s'occupe de l'avenir de ses poulains.


Mais le gros du travail se fait bien sûr en piste ou sur simulateur. « A Lédenon, ou ailleurs, je travaille tous les aspects du pilotage avec mes pilotes. Le but est de leur donner les clés pour comprendre le comportement d'une voiture de course, quelle qu'elle soit. Je suis convaincu qu'il faut les armer le mieux possible pour relever les challenges qui les attendent. C'est particulièrement vrai pour les jeunes qui débutent en monoplace après une carrière en karting. La pression est très forte pour réussir le plus vite possible. Mais ce n'est pas toujours évident. Le pilotage d'une monoplace est loin d'être inné. Avec de bonnes explications et une solide mise en pratique, on peut gagner beaucoup de temps tant en évitant de se décourager. Voilà l'optique dans laquelle j'entraîne de nombreux jeunes pilotes. »


Logiquement intéressé par ce qui se passe en karting, de retour d'Indianapolis, David Zollinger se rendra à Essay mardi et mercredi lors des prochains Championnats du Monde KF et KF-Junior, avant de s'envoler pour le Sachsenring retrouver Fabien Thuner et la Carrera Cup allemande.

 

www.coaching-driving-koncept.com ou contacter David Zollinger au +33 688 578 740. 

DZ.jpg

 

Les week-ends se suivent et se ressemblent pour David Zollinger. Alors que le manque de réussite se poursuit pour la Norma M20-FC N°1 du Team Palmyr, les jeunes élèves de Driving Koncept s'adjugent un quatrième podium consécutif et se placent dans la course au titre du V de V Endurance Proto.

Pour lire la suite... téléchargez le communiqué de presse en au format .PDF sur ce > lien <

 

 

Info Driving Koncept © image Pro Photos Sport

France Aunay-les-Bois 21.09.14 World Karting Championship
papillon-350.png
 
 
ksp-podium-cadet.jpgThéo Pourchaire champion de France cadet, 1 an après l'avoir été en minime. 

 

Programme alléchant au Clos d'Ahaut

 

Deux titres de Champion de France à décerner, en Minime et en Cadet, un tournant important pour le Championnat de France Nationale 150, les ingrédients du meeting FFSA karting de cette fin juillet en Bretagne ne manquent pas de sel. Le circuit et le club de Lohéac sont prêts à recevoir l'évènement avec le souci de qualité que tout le monde leur accorde. Avec du beau temps et des spectateurs nombreux, le week-end risque bien de tourner à la réussite...

pap.png 

Minime : situation favorable pour Sophie Perrin
Victorieuse à Ostricourt et seconde à Lavelanet, Sophie Perrin (Zanardi/Parilla) occupe la tête du Championnat de France Minime 2014 avec un total de 346 points, soit une avance non négligeable de 34 unités face à deux pilotes à égalité : Louan Fernandez (Alpha/Parilla) très en verve dans les Pyrénées et Milane Pételet (Alpha/Parilla), second dans le Nord. Tout proche en 4e position, Gillian Henrion (OTK/Parilla) aura aussi son mot à dire à Lohéac. Rapides lors de la dernière épreuve, Alexandre Picque (Zanardi/Parilla) et Hadrien David (Zanardi/Parilla) ont les moyens de viser le podium en compagnie d'Enzo Lévêque (Zanardi/Parilla) et Reshad De Gerus (OTK/Parilla).

 

julie.png 

Cadet : tiercé gagnant, mais dans quel ordre ?
On imagine bien que le titre Cadet va se jouer entre Maxime Sabin (OTK/Rotax), leader depuis le premier rendez-vous, avec actuellement 28 points de mieux, Timothy Peisselon (CRG/Rotax) régulier dans le top 3 et Théo Pourchaire (CRG/Rotax) qui est en train d'opérer un beau retour. Pourtant, le pronostic reste incertain jusqu'à la dernière journée en terres bretonnes. On peut compter sur Victor Martins (Sodi/Rotax), Adam Eteki (OTK/Rotax) ou Enzo Valente (Sodi/Rotax) pour disputer la victoire aux trois favoris du Championnat tandis que la prestation ariégeoise remarquée de Romann Heerebout (Zanardi/Rotax) laisse présager un potentiel en pleine éclosion. 

 

 

Nationale 150, tous derrière Creton

Pour la plupart des concurrents de cette 2e épreuve, l'enjeu consistera à ne pas se laisser distancer avant le dernier rendez-vous de la saison, à Soucy, fin octobre. Dans cette optique, pas question de faciliter la tâche d'Harald Creton (Tony Kart/Rotax), le leader du classement provisoire à l'issue de la compétition d'Angerville. Les prétendants ne manquent pas pour prendre leur revanche, à commencer par Adrien Renaudin (Sodi/Rotax), Jean-Baptiste Simmenauer (Tony Kart/Rotax), Nicolas Picot (Sodi/Rotax) et Florian Venturi (FA Kart/Rotax) qui complètent le top 5. Un des attraits de cette catégorie vient du niveau très élevé d'une grande part de ses pilotes, et par conséquent, de l'incertitude qui règne avant chaque course. Pour peu que les circonstances s'y prêtent, une bonne vingtaine d'autres pilotes a les moyens de se retrouver sur le podium. 
France Lavelanet 13.07.14 Championnat de France
Venu préparer le meeting européen lors d'une manche du DKM - Championnat d'Allemagne - la semaine précédente, le Team CPB Sport s'attendait à de meilleurs résultats en CIK à Wackersdorf. Les enseignements tirés de la course préparatoire lui permettait d'aligner des châssis Alpha bien au point tandis que les motorisations Falcon RS - Tec-Sav Engineering propulsaient tous les pilotes, excepté Pawel Myszkier. Tout était en ordre, sauf qu'une météo capricieuse et une quantité peu ordinaire d'ennuis divers se sont chargées de semer la pagaille dans cette belle organisation. Heureusement, l'analyse des données de Wackersdorf montre que l'ensemble des six pilotes du team a pu réaliser de belles choses avant que le mauvais sort ne s'acharne. La préparation de la dernière épreuve européenne à Kristianstad a d'ores et déjà commencé avec une volonté décuplée de d'emmener tous les pilotes en finale et de viser le haut du tableau avec Lundberg. 

 

ksp-alpha-karting-cpb-cik.jpgCPB Sport : un 2e rendez-vous européen pas simple en Allemagne 

7e au chrono, une fois vainqueur et une fois second en manches qualificatives, 5e au classement intermédiaire, Douglas Lundberg et son Alpha/Parilla avaient pourtant bien commencé en Allemagne. Le Suédois a ensuite rencontré des problèmes de freins avant en préfinale avec un châssis endommagé lors d'un contact et une modeste 20e place pour conséquences. Lors de la finale disputée en pneus pluie sur une piste séchante, il s'élançait parfaitement à l'extinction des feux, pointant déjà 9e après les premiers virages. Mais il se faisait ensuite bousculer à plusieurs reprises avant d'être retardé par un accrochage impossible à éviter juste devant lui. Malgré tous ses efforts pour remonter, la pression de ses pneus ne lui permettait pas de suivre le rythme en fin de course et il devait se contenter de la 14e place à l'arrivée. Douglas reste néanmoins dans le top 5 au championnat.
 
Pawel Myszkier réussissait deux belles manches malgré un chrono lointain. Il devait malheureusement renoncer dans la bousculade du premier tour de la préfinale et ne pouvait aller au terme de la finale, en dépit de temps intéressants. Très rapide sur le sec, Charly Bizalion terminait 7e et 5e dans ses manches mais perdait du temps sous la pluie et subissait plusieurs coups du sort. Thomas Maingre a vu son élan brisé par une problème mécanique à 3 tours du but alors qu'il occupait une superbe 6e position dans sa 1ère manche. Parti plus loin au chrono, Louis Bonsaudo remontait à chaque course grâce à ses excellents départs et à des temps très convaincants. Enfin, c'était la première course d'Adam Maatougui avec le CPB. Il réalisait également de belles remontées, mais abandonnait dans la dernière manche. Les 4 Français étaient trop loin au classement pour espérer pouvoir se qualifier au repêchage.
 
Rendez-vous dans une dizaine de jour en Suède, lors de la conclusion du Championnat d'Europe avec une belle revanche à prendre pour le team français.

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP


ksp-vromant-cik-fia-wackersdorf-academy.jpg

 Victoire de Vromant en finale de l'Académie
 
Tous les pilotes de la finale du Trophée Académie ont choisi de chausser des pneus slicks, ce qui semble logique après ce qu'on a vu de la finale KZ2. Cependant, les nuages gris sont de retour à l'horizon de Wackersdorf quand les grid girls quittent la piste. On peut se demander si certains concurrents ont bien compris le principe des nouvelles fixations de spoiler : des signalements sont déjà effectués dans le 1er tour de formation...
 
La bagarre est intense dès l'extinction des feux. Berkay Besler vire en tête devant Kakunoshin Ota, Rinus Van Kalmthout, Richard Verschoor et Alexandre Vromant. Bon départ de Lucas Légeret qui pointe déjà dans le top 10. Besler est poursuivi par Van Kalmthout et Ota, Verschoor n'étant pas très loin. Andrea Bistrot reste isolé en 6e position. Vromant s'empare de la 4e place, puis Van Kalmthout et Ota dépassent Besler qui se retrouvent 3e. Les positions n'arrêtent pas de changer dans ce quintet de folie. Vromant passe en tête avant la mi-course et commence à s'échapper. Meilleur temps pour Légeret à la 7e place. Van Kalmthout, Besler et Verschoor se battent pour la 2e place, mais un peloton de 4 pilotes les rejoint. A 4 tours de l'arrivée, Besler parvient à se dégager de la menace Verschoor et se lance à la poursuite de Vromant, 2'' devant lui, une avance qui fond rapidement. Mais Verschoor revient disputer la 2e place et Vromant se dirige vers une magnifique victoire, surtout quand on se rappelle qu'il s'était classé 6e du repêchage ! Verschoor termine 2e, Ota 3e, Besler 4e, Van Kalmthout 5e, Hesse 6e, Légeret 7e et Bistrot 8e.

Info Kartcom / © Photos KSP

 Résultats finale