France Ledenon 10.04.11 GT Tour

sls1.png

 

Après les deux Corvette de l’an passé, qui se sont avérées très performants, vous avez misé sur les Mercedes SLS AMG. Pourquoi ?
Elles m’ont paru particulièrement abouties après que leurs concepteurs se soient donné les moyens de faire une auto d’exception. Celle-ci a beaucoup roulé avant la commercialisation et je ne doute pas de sa fiabilité. Les Corvette de l’an passé étaient le fruit du travail – certes excellent – d’une petite équipe (Callaway) ; avec les AMG, on sent le savoir-faire technique d’un bureau d’études et d’ingénieurs très compétents. On y ajoute la rigueur de l’organisation germanique.

Etes-vous satisfait des deux équipages constitués en GT Tour 2011 ?
C’est mon autre sujet de satisfaction avant d’attaquer cette saison de championnat de France. Je connais depuis longtemps Olivier Panis et je suis ravi que nos chemins se croisent cette année. Pas de soucis sur son professionnalisme et sa pointe de vitesse de même qu’Eric Debard, champion de France 2009. C’est une paire solide et performante. Quant à Renaud Derlot, il fait partie de la famille Graff après ses succès dans le team ; rappelons qu’il a raté de peu le titre 2010 ; il fera équipe avec Gérard Tonelli, vainqueur à deux reprises l’an passé sous les couleurs du Graff. Ils seront très complémentaires. Au-delà de leur palmarès, ils partagent les mêmes valeurs, s’entendent parfaitement et sont vraiment contents de rouler ensemble dans mon équipe. C’est très important pour la cohésion du team et pour résoudre les inévitables problèmes qui se poseront tôt ou tard. A nous nous de leur donner des autos pour exprimer leur talent !

Attendez-vous avec impatience les premières courses ?
Bien sûr. Mais avant cela, le temps nous est compté, car les deux voitures arrivent un peu avant la mi-mars, et le rythme va augmenter avec les séances d’essais. Le seul point d’interrogation réside dans la balance des performances. C’est clair, nous sommes attendus, mais il ne faut pas que ce paramètre, fondamental, crucial, vienne perturber l’équité sportive et la qualité d’un spectacle qui s’annonce fantastique.

 

 

Info & © Photo Fondation Julie Tonelli

kevin.png

 

Vice-champion 2010 de la Porsche Matmut Carrera Cup, Kevin Estre repart pour une nouvelle saison nationale dans la discipline. Le pilote managé par la structure icsport, qui bénéficie toujours du soutien sans faille de la société ANAVEO et d’Emblem Racing, sera intégré à l’équipe AS Events avec l’objectif avoué et naturel de décrocher le titre. Mais son programme 2011 comportera un piment supplémentaire particulièrement relevé : le jeune Isérois disputera la série internationale Porsche Mobil 1 Supercup, suite aux tests particulièrement prometteurs effectués avec le team qui a remporté la « Cup » allemande en 2010, Hermes Attempto Racing. Kevin Estre va prendre part à un total de 20 courses cette saison. La composante internationale de son calendrier sera constituée par les neuf rounds de la prestigieuse Porsche Mobil 1 Supercup, qui se déroule principalement en lever de rideau des Grand Prix de Formule 1 européens. Les contacts pris en Allemagne, base de la majorité des teams impliqués, ont donc porté leurs fruits. C’est à l’occasion d’un test à Adria, où il était en concurrence avec un autre pilote, que Kevin a gagné, volant en mains, sa place au sein de l’équipe Hermes Attempto Racing. Arkin Aka, son team-manager, a été séduit par la pointe de vitesse du Français. « Il a fallu que je m’adapte rapidement aux freins carbone qui distinguent la Porsche de la Supercup de la version des coupes nationales » indique Kevin. « L’équipe a été titrée l’an passé dans la Porsche Carrera Cup Deutschland avec Nicolas Armindo. Elle possède une expérience de la Supercup, pour avoir apporté un support technique à l’équipe polonaise Verva Racing lors de sa campagne 2010. »

 

Télécharger le communiqué complet ci-dessous

 

 

Info Future Racing / © Photo Fondation Julie Tonelli pour l'Enfance

sls1.png

Deuxième et dernière journée d’essai avant le premier meeting de Lédenon.

 

Renaud Derlot/Gérard Tonelli et Eric Debard/Olivier Panis (vainqueur des 12H de Sebring) étaient réunis pour la première fois.

 

Une panne d’ABS sur une SLS ne nous a pas permis de faire le programme de test prévu.

Une auto pour 4 pilotes, avec 2 journées d’essai en tout et pour tout, c’est loin d’être suffisant pour les pilotes B.

 

Malgré tout, ce fut journée très positive.

Olivier et Renaud c’est la grande classe.

Le feedback est précis, efficace et surtout identique. Les deux pilotes ont également fait le même chrono.

La vie va être très facile pour Eric et moi. Nous avons une confiance infinie en nos deux pilotes et au Graff Racing bien sûr.

Côté cœur, la mayonnaise est en train de prendre.

C’est l’objectif principal de tous.

 

sls-ar.png

panis.png

pilotes-jp1.png

sls-av.png

sls-reno.png

eric.png

panis1.png

 

Le papa de Julie

 

 

Info et photos © Gérard Tonelli

AMG avait réservé le circuit pour tous les clients compétitions. Nous étions une douzaine pour prendre en mains les voitures livrées la semaine dernière.

 

reno2.jpg

 

Les pilotes des deux SLS du Graff au GT tour :

Renaud Derlot, Gérard Tonelli, Eric Debard sans Olivier Panis retenu pour les 12H de Sebring qu'il a gagné avec une Peugeot-Oreca (associé à Loïc Duval et Nicolas Lapierre).

 

Mike Parisy, Philippe Giauque et Joakim Lambotte avec X pour le FIA GT.

 

Superbe voiture de course mais brute de fonderie.

 

Il faudra quand même tout le talent du Graff racing pour atteindre la facilité et la performance de la Corvette.

 

reno-jev.jpg

 

Jean-Eric Vergne en essais mardi en FR 3.5 au Castellet a devancé son séjour dans le Var (83) pour nous rendre une petite visite amicale.

 

Le papa de Julie

 

 

Info et photos © Gérard Tonelli